Grades de l'armée française

Infos
Cet article présente les grades militaires dans l'armée française. Les grades des armées de l'air, de terre, de la marine, ainsi que ceux de la gendarmerie et des services communs, sont identiques d'un point de vue statutaire et protocolaire, car définis par le statut général des militaires français. Seuls les appellations et les insignes diffèrent suivant les armées et parfois les armes. Les pompiers civils (volontaires et professionnels), bien que n'appartenant pas
Grades de l'armée française

Cet article présente les grades militaires dans l'armée française. Les grades des armées de l'air, de terre, de la marine, ainsi que ceux de la gendarmerie et des services communs, sont identiques d'un point de vue statutaire et protocolaire, car définis par le statut général des militaires français. Seuls les appellations et les insignes diffèrent suivant les armées et parfois les armes. Les pompiers civils (volontaires et professionnels), bien que n'appartenant pas à l'armée, ont des grades et des insignes de grade semblables à ceux de l'armée de terre (fixés par un arrêté du 6 mai 2000).

Armée de terre

Officiers généraux

Le nom général vient de capitaine général, c'est-à-dire le capitaine qui commande toute l'armée. La différenciation armes n'a pas raison d'être, chez les officiers généraux qui sont tous considérés comme interarmes (aptes à commander tout type de formation), aussi leur fourreaux sont-ils exempts de tout insigne d'arme. Le général commandant la place de Paris n'est pas un grade, mais une dignité dans l'État. Il n'existe pas de maréchal de France depuis 1967 et la mort du maréchal Alphonse Juin. L'octroi de cette dignité nécessite une loi votée par le Parlement. Bien qu'aucun texte n'impose de condition, la coutume veut que l'on n'obtienne ce titre qu'après avoir commandé une armée victorieuse dans une guerre « conventionnelle ». Selon la loi de 1972, cette dignité peut toujours être conférée, même à titre posthume. Ce fut par exemple le cas pour le Général Leclerc, Philippe de Hauteclocque. Dans la majorité des cas, un général n'est pas retraité, il est versé dans le cadre de réserve. On dit alors qu'il est en 2 section. À ce titre, il continue à percevoir un traitement d'active et peut se voir confier des missions (représentation, expertise, etc.). :(1) il s'agit d'une dignité dans l'État, et non d'un grade :(2) Officiellement, il ne s'agit pas d'un grade, mais d'un « rang et appellation » pris par certains généraux de division. :(3) et non mon maréchal

Officiers

Il existe un corps d'officiers des armes, un corps des experts (rattaché au corps dit du cadre spécial) et un corps des officiers du corps technique et administratif (CTA), qui ont les mêmes appellations. Lorsque l'officier est un homme, on utilise mon (qui n'est pas l'abréviation de monsieur mais une appellation réglementaire (?)) devant son grade lorsqu'on s'adresse à lui, et madame le/la ou simplement le grade quand c'est une femme.

Commissaires de l'armée de terre (corps d'officiers)

Les commissaires sont appelés réglementairement monsieur le ou madame la (parfois
madame le, non-féminisé) commissaire, quel que soit leur grade d'officier et monsieur le commissaire général pour un officier général du service.

Sous-officiers

Étymologiquement un major est le principal sous-officier. Un adjudant est adjoint d'un officier. Un sergent, du latin serviens, sert dans l'armée. Habituellement, un aspirant ou un sous-lieutenant (chefs de section), qui sont des officiers débutants, ont pour adjoint un adjudant ou même un adjudant-chef, qui sont des sous-officiers expérimentés. Alors qu'un lieutenant qui commence à prendre de l'expérience a pour adjoint un chef, qui se forme à commander une section. Dans la Cavalerie, une tradition remontant à l'époque napoléonienne veut que les adjudant-chefs et adjudants soient appelés "mon lieutenant". En effet, pendant les batailles meurtrières des campagnes de la Grande Armée, les sous-officiers supérieurs prenaient le commandement lorsque tous les officiers subalternes étaient tués. Ils y ont gagné cette appellation.

Militaires du rang

À ces chevrons s'ajoutent des distinctions pour différencier engagés ou volontaires, mais aussi des barrettes pour l'ancienneté (une barrette pour 5 ans, jusqu’à 4 barrettes).

Ingénieurs du service du matériel

:Hiérarchie éteinte dans l'armée mais encore en usage dans certains corps de l'Etat (Mines, Ponts et Chaussées, Télécom...)
- Ingénieur général de première classe
- Ingénieur général de deuxième classe
- Ingénieur en chef de première classe
- Ingénieur en chef de deuxième classe
- Ingénieur principal
- Ingénieur de première classe
- Ingénieur de deuxième classe
- Ingénieur de troisième classe

Gendarmerie nationale

La gendarmerie est composée de deux subdivisions principales :
- la gendarmerie départementale où les grades et insignes sont du type armes à cheval ;
- la gendarmerie mobile où les grades et insignes sont du type armes à pied. On ne parle pas d'armée de gendarmerie mais de DGGN (Direction Générale de la Gendarmerie Nationale), qui se décompose en Régions de Gendarmerie depuis 2005. Les gendarmeries spécialisées sont
- la Garde républicaine qui se caractérise par un liseré rouge sur le képi des sous-officiers subalternes et une grenade dorée sans soutaches sur les attributs ;
- la gendarmerie maritime et la gendarmerie de l'air dont les militaires portent, avec les attributs de la gendarmerie, les uniformes de la marine et de l'armée de l'air ;
- la gendarmerie des transports aériens, dont les gendarmes ont des compétences identiques à celles attribuées aux autres militaires de la gendarmerie nationale, mais étendues aux domaines de l’aviation civile (notamment ceux relatifs à la sûreté aéroportuaire ainsi qu’aux accidents d’aéronefs civils ;
- et la gendarmerie de la sécurité de l'arme nucléaire. Il existe également un corps technique et administratif de la gendarmerie nationale, composé d'officiers (CTA) et de sous-officiers (CSTAGN). Le galon d'élite et le fond de leur coiffure ainsi que leurs fourreaux d'épaule sont gris.

Officiers

-vide-

Officiers supérieurs

Remarque liminaire : le fond noir du fourreau des galons correspond aux officiers de la gendarmerie nationale, le fond gris du fourreau des galons correspond aux officiers du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale.
- Colonel : commande habituellement un groupement de gendarmerie (correspondant à un département pour la gendarmerie départementale). Appellation : « mon colonel ».
-Image:col-gm.png colonel de la gendarmerie mobile
-Image:col
- colonel du corps technique et administratif
- Lieutenant-colonel en gendarmerie mobile, commande habituellement un groupement ou peut commander un groupement de gendarmerie départementale (correspondant à un département administratif). Appellation : « mon colonel ».
-Image:lcl-gm.png lieutenant-colonel de la gendarmerie mobile
-Image:lcl-gd.png lieutenant-colonel deon au singulier) commande habituellement une compagnie ou une section de recherches, ou adjoint au commandant de groupement. Appellation : « mon commandant ».
-Image:cen-gm.png chef d'escadron de la gendarmerie mobile
-Image:cen-gd.png chef d'escadron de la gendarmerie départementale
- commandant du corps technique et administratif

Officiers subalternes

- Capitaine : commande habituellement une compagnie de gendarmerie départementale ou un escadron de gendarmerie mobile. Appellation : « mon capitaine ».
-Image:cne-gm.png capitaine de la gendarmerie mobile
-Image:cne-gd.png capitaine de la gendarmerie départementale
- capitaine du corps technique et administratif
- Lieutenant : habituellement adjoint au commandant de compagnie ou commande une brigade de taille importante (Communauté de brigades ou brigade départementale de renseignements et d'investigations judiciaires). Commande un peloton en gendarmerie mobile. Appellation : « mon lieutenant ».
-Image:ltn-gm.png lieutenant de la gendarmerie mobile
-Image:ltn-gd.png lieutenant de la gendarmerie départementale
- Sous-lieutenant : grade porté par les Elèves Officiers en dernière année de l'École des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EOGN) ou par les aspirants de réserve promus au grade supérieur. Appellation : « mon lieutenant ».
-Image:slt-gd.png élève-officier (EOGN)
-Image:slt-gm.png sous-lieutenant de réserve (galonnage jaune)
- Aspirant :
- 60 px élève-officier de gendarmerie de l’EOGN.
- Image:aspi-vol.png Aspirant de Gendarmerie Issu du Volontariat (anciennement officier appelé) ou aspirant issu du PEOR (Peloton des Elèves Officiers de Réserve) L'aspirant n'est ni sous officier, ni officier même si on le classe dans la catégorie « officier » lorsque on le place dans un organigramme. Son appellation est "Mon Lieutenant" ou plus raremment "Monsieur l'Aspirant", selon une tradition ancienne valable dans toutes les armées.

Majors

- Major : mêmes commandements qu'un lieutenant. (en voie de disparition). Appellation : « major ».
- Image:Major.png Major de gendarmerie mobile ou de réserve
- Image:Major gd.png Major de gendarmerie départementale (galonnage blanc)

Sous-officiers autres que les majors

- Adjudant-chef. Appellation : « mon adjudant-chef ».
-Image:Adjudant.png adjudant-chef de la gendarmerie départementale
-Image:Adjudant-chef.png adjudant-chef de la gendarmerie mobile ou de réserve
- Adjudant. Appellation : « mon adjudant ».
-Image:Adjudant-chef.png adjudant de la gendarmerie départementale
-Image:Adjudant.png adjudant de la gendarmerie mobile ou de réserve
- Maréchal-des-logis-chef. Appellation : « chef ».
-Image:Maréchal-des-logis-chef.png Maréchal des logis-chef de la gendarmerie départementale
-Image:Sergent-chef.png Maréchal des logis-chef de la gendarmerie mobile ou de réserve
- Gendarme, ce terme est aussi un grade statutaire qui prend rang entre les grades de sergent et de sergent chef des autres armées. Appellation : « gendarme ».
-Image:Maréchal-des-logis.png Gendarme départemental de Carrière (ou de Réserve)
-Image:sergent.png Gendarme mobile de Carrière (ou de Réserve à condition d'être ancien de l'arme)
- Gendarme sous contrat (pas encore sous officier de carrière) ou de réserve. Appellation : « gendarme ».
-Image:Maréchal-des-logis appelé.png Gendarme départemental sous contrat
-Image:Sergent appelé.png Gendarme mobile sous contrat ou de réserve
- Maréchal-des-logis (CSTAGN). Appellation : « Maréchal-des-logis ».

Volontaires et Réservistes militaires du rang

Les G.A.V (Gendarme Adjoint Volontaire) signent un contrat d'engagement d'un an renouvelable quatre fois permettant d'accéder successivement au grade de brigadier, de brigadier-chef puis de maréchal-des -logis(MDL).A l'issue de son contrat, si il le désire, il peut signer un contrat dans la reserve mais en aucun cas la réserve lui serra imposée. Le G.A.V peut être candidat à l'examen d'entrée en école de Sous-Officier de gendarmerie où il sera Gendarme sous contrat pendant 3 ans, puis Gendarme de carrière s'il obtient le CAT. Le G.A.R (Gendarme Adjoint de Réserve) se forme en continu au fil des années en réussissant les trois modules du D.A.R (Diplôme d'Aptitude à la Réserve) et en étant proposé à l'avancement pour devenir Gendarme de Réserve. Le D.A.R 1 peut conditionner l'obtention du grade de Brigadier. Le D.A.R 2 peut conditionner l'obtention du grade de Brigadier-chef. Le D.A.R 3 peut conditionner l'obtention du grade de Gendarme de réserve (anciennement Maréchal-des-logis).
- Image:Maréchal-des-logis appelé.png Gendarme de réserve (anciennement Maréchal-des-logis).
- Image:Brigadier-chef de gendarmerie.png Brigadier-chef.
- Image:Brigadier de gendarmerie.png Brigadier.
- Image:Gendarme 1è classe.png Gendarme-adjoint ou Gendarme Adjoint de Réserve de 1ère classe
- Image:Gendarme 2è classe.png Gendarme-adjoint ou Gendarme Adjoint de Réserve de 2ème classe Les fourreaux de grade et le galon d'élite de leur coiffure sont bleu roi.

Marine nationale

Tenues et insignes

Dans la plupart des encyclopédies, les insignes des marins sont quasiment toujours représentés dans leurs version manches, c'est-à-dire que des galons de biais (45°) remplacent les chevrons, et font le tour de la manche. Mais il n'y a plus que sur certains effets de la tenue de sortie que le grade est indiqué de cette manière, et dans la suite de cet article, c'est la version « épaulettes » qui prévaudra.
-60 px Version manches ;
-60 px Version épaulettes. Les insignes de grade se portent de diverses manières, suivant la tenue et le grade :
-Officiers, officiers-mariniers, tous personnels féminins et des spécialités de marin-pompier et musicien (sauf bagad de Lann-Bihoué) :
-Manches : vareuse, caban...
-Épaulettes : chemises et chemisettes, veste blanche, pull ;
-Casquette : le grade est également indiqué sur la casquette à partir de maître.
-Militaires du rang masculins, hormis marin-pompiers et musiciens sauf bagad de Lahn-Bihoué :
-Manches : vareuse bleue, caban. Sur La vareuse d'été (blanche) un chevron bleu est porté sur l'épaule gauche.
-Épaulettes : tenue de service courant, pull ;
-Chemisette de sortie (ou coloniale) : sur la poitrine (au dessous de l'ancre). À noter que les chevrons sont dans ce cas remplacés par des galons bleus. Tous les officiers de marine portent une ancre couleur or sur leurs épaulettes. Les officiers-mariniers et l'équipage portent eux aussi une ancre sur leurs épaulettes (rouge pour l'équipage), mais différente de celle des officiers, sur une décision de 2006. Cette mesure est devenu obligatoire à compter de mai 2007. Enfin, les casquettes et tricornes portent un macaron (ancre), de couleur et/ou dessin différents suivant la catégorie de grade, et également le grade pour les casquettes à partir de maître.
-Officiers généraux : étoiles selon la distinction, macaron (dont feuilles de chêne). Couleur or.
-Officiers : galons selon le grade faisant le tour de la coiffe, macaron. Couleur or.
-Officiers mariniers sauf second-maître : un galon, macaron. Couleur or.
-Second-maître : juste le macaron couleur or.
-Militaires du rang portant casquette ou tricorne : macaron couleur rouge.

Officiers

Après la défaite de Trafalgar, Napoléon, qui tenait pour responsables les officiers de la Royale, décida qu'on ne leur dirait plus « mon » devant leur appellation de grade ; « mon » étant le diminutif de « monsieur », il les punissait en leur retirant cet honneur.

Officiers généraux

- Amiral de France. Officiellement il ne s'agit pas d'un grade, mais d'une dignité dans l'État. Elle n'a plus été conférée depuis 1870.
- 60 px Amiral. Officiellement, il ne s'agit pas d'un grade, mais d'un « rang et appellation » pris par certains vice-amiraux.
- 60 px Vice-amiral d'escadre. Officiellement, il ne s'agit pas d'un grade, mais d'un « rang et appellation » pris par certains vice-amiraux.
- 60 px Vice-amiral
- 60 px Contre-amiral Quel que soit le nombre d'étoiles, l'appellation est « Amiral ». Le nom damiral
vient de l'arabe amir al-bahr, qui signifie prince de la mer.

Officiers supérieurs


-60 px Capitaine de vaisseau ou cap de veau ou cinq pleins — appellation : « Commandant », abréviation CV.
-60 px Capitaine de frégate ou frégaton ou cinq panachés — appellation : « Commandant », abréviation CF.
-60 px Capitaine de corvette ou corvettard ou 4 galons — appellation : « Commandant », abréviation CC.

Officiers subalternes

-60 px Lieutenant de vaisseau loufiat ou 3 galons — appellation : « Capitaine » (sauf si l'intéressé a ou a eu un commandement, dans ce cas « commandant »), abréviation LV.
-60 px Enseigne de vaisseau de première classe lieut ou enseigne - appellation : « Lieutenant » — abréviation : EV1.
-60 px Enseigne de vaisseau de deuxième classe enseigne ou familièrement midship ou mimi — appellation : « Lieutenant », — abréviation EV2.
-60 px Aspirant midship ou mimi - appellation : « Lieutenant » ou "Monsieur l'aspirant" souvent utilisée par les OMS et Majors.
-60 px Élève officier dit fistot ou fils.

Majors

-60 px Major Il existe un corps de majors des ports et un corps de majors de la flotte.

Officiers mariniers

Officiers mariniers supérieurs (OMS)

-60 px Maître principal appelé familièrement cipal par ses subordonnés
-60 px Premier maître ou patron (pour ses subordonnés)

Officiers-mariniers subalternes (OM)

-60 px Maître ou patron (pour ses subordonnés)
-60 px Second maître ou chef (pour ses subordonnés)
-60 px Quartier-maître breveté de l'école de Maistrance - appellation « quartier-maître » ou fif (Provient de "Fifora" (filière de formation rapide), appellation de la filière existant anciennement)
-60 px Elève maistrancier lors de son séjour à l'école de Maistrance (école des officiers mariniers)

Militaires du rang (équipage)

-60 px Quartier-maître de première classe surnommé chouff , crabe-chef ou quartier-maître-chef
-60 px Quartier-maître de deuxième classe surnommé crabe
-60 px Matelot breveté ou de première classe, surnommé mousse ou mataf.
-Matelot de deuxième classe, ou apprenti-marin surnommé mousse ou mataf. En théorie aucun chevron, mais en pratique porte les chevrons du matelot breveté, du fait de la très courte durée avant de passer 1 classe (1 mois, le temps des classes).

Commissaires

-60 px Commissaire général de première classe
-60 px Commissaire général de deuxième classe
-60 px Commissaire en chef de première classe
-60 px Commissaire en chef de deuxième classe
-60 px Commissaire principal
-60 px Commissaire de première classe
-60 px Commissaire de deuxième classe
-60 px Commissaire de troisième classe
-60 px Aspirant élève-commissaire

Officiers du corps technique et administratif de la marine (OCTAM) et Officiers du corps technique et administratif des affaires maritimes (OCTAAM)

-60 px Officier général de première classe
-60 px Officier général de deuxième classe
-60 px Officier en chef de première classe - appellation : « commandant ».
-60 px Officier en chef de deuxième classe - appellation : « commandant »
-60 px Officier principal - appellation : « commandant »
-60 px Officier de première classe - appellation : « capitaine »
-60 px Officier de deuxième classe - appellation : « lieutenant »
-60 px Officier de troisième classe - appellation : « lieutenant »

Professeurs de l'enseignement maritime

- 60 px Professeur général de première classe
- 60 px Professeur général de deuxième classe
- 60 px Professeur en chef de première classe
- 60 px Professeur en chef de deuxième classe
- 60 px Professeur principal
- 60 px Professeur

Administrateurs des affaires maritimes

- 60 px Administrateur général de première classe
- 60 px Administrateur général de deuxième classe
- 60 px Administrateur en chef de première classe
- 60 px Administrateur en chef de deuxième classe
- 60 px Administrateur principal
- 60 px Administrateur de 1 classe
-Administrateur de 2 classe
-Administrateur de 3 classe
-Aspirant

Armée de l'air

Les appellations de l'armée de l'air sont calquées sur celles de l'armée de terre.

Officiers

Il existe un corps des officiers navigants, un corps des officiers des bases, un corps des officiers mécaniciens et un corps des officiers commissaires de l'air. Tous ont les galons et les appellations de la hiérarchie militaire générale.

Généraux

- 60 px Général d'armée aérienne. Au sein de l'Armée de l' air, seules 2 personnes ont ce grade : le Chef d'État-Major de l'Armée de l'air (CEMAA), et l'inspecteur général de l'Armée de l'air.
- 60 px Général de corps aérien.
- 60 px Général de division aérienne
- 60 px Général de brigade aérienne

Officiers supérieurs

-60 px Colonel Le colonel peut diriger la base aérienne ou être le second du commandant de base - appellation : « Mon Colonel » si individu masculin et « Colonel » si individu féminin—
-60 px Lieutenant-colonel Un lieutenant-colonel est en général un commandant d'escadron - appellation : « Mon Colonel » si individu masculin et « Colonel » si individu féminin— abréviation : LCL
-60 px Commandant appellation : « Mon Commandant » si individu masculin et « Commandant » si individu féminin— abréviation : CDT

Officiers subalternes

-60 px Capitaine
-60 px Lieutenant
-60 px Sous-lieutenant, élève de troisième année de l’École de l'air, de deuxième année de l’École militaire de l'air et de deuxième année de l'École du commissariat de l'air.
- Aspirants
-60 px Aspirant (élève de deuxième année de l'École de l'air et de première année de l'École du commissariat de l'air).
-60 px Aspirant (élève de première année de l'École militaire de l'air).
-60 px volontaire Aspirant.
- Élèves-officiers
-60 px élève de première année de l'École de l'air.
-60 px élève-officier du personnel navigant (EOPN). Statutairement, l'EOPN est un sergent.

Corps des Majors

-60 px Major Le corps des majors va disparaitre. Ces derniers resteront et seront inclus dans le corps des sous-officiers.On accède à ce grade par le biais d'un concours ou "au choix" c'est-à-dire sur proposition de la hiérarchie en fonction du dossier de l'intéressé(ée). Dans un futur proche, les majors seront sélectionnés parmi les sous-officiers ayant réussi le "brevet de haute technicité".

Sous-officiers


-60 px Adjudant-chef
-60 px Adjudant
-60 px Sergent-chef
-60 px Sergent

Militaires du rang

-60 px Caporal-chef
-60 px Caporal
-60 px Aviateur de première classe. Officiellement, il s'agit d'une distinction et non d'un grade.
-60 px Aviateur de seconde classe

Commissaires

Les commissaires sont appelés "Monsieur le commissaire" ou "Madame la commissaire". Sur une base aérienne, ils sont le CSP ; Chef du soutien personnel. À l'instar de la marine nationale, les galons des officiers du corps des commissaires de l'air possèdent un liseré brun loutre (marron), hormis les galons des commissaires généraux.
-60 px Commissaire général de division aérienne. Deux commissaires généraux ont accès à ce grade : le directeur central du commissariat de l'air ainsi que l'inspecteur du commissariat et de l'administration de l'armée de l'air
-60 px Commissaire général de brigade aérienne
-60 px Commissaire colonel
-60 px Commissaire lieutenant-colonel
-60 px Commissaire commandant
-60 px Commissaire capitaine
-60 px Commissaire lieutenant
-60 px Commissaire sous-lieutenant
-60 px Commissaire aspirant

Service de santé des armées

Les pharmaciens, les chirurgiens-dentistes et les vétérinaires ont les mêmes grades et insignes que les médecins, la couleur rouge cramoisi est alors remplacée par du vert pour les pharmaciens, du violet prune pour les dentistes et du grenat pour les vétérinaires. Il existe aussi des officiers du corps technique et administratif du service de santé des armées (OCTASSA) qui ont les galons et appellations de la hiérarchie militaire générale. Les aumôniers militaires sont, depuis 2005, rattachés au service de santé des armées.

Médecins, Pharmaciens, Dentistes et Vétérinaires

Les médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes et vétérinaires non généraux sont appelés de différentes manières : souvent « docteur » s'agissant des médecins dans le cadre de leur activité médicale au cabinet ; par le grade correspondant à celui de la la hiérarchie militaire générale voire par monsieur le médecin ou madame le médecin (ou monsieur le pharmacien ou encore monsieur le vétérinaire) qui est l'appellation réglementaire. Les galons des médecins et chirurgiens sont or, passepoilés de velours cramoisi. Leur attribut est un caducée soutenu par une demi-couronne de chêne et de laurier, or. Les galons des pharmaciens sont or, passepoilés de velours vert. Leur attribut est un caducée soutenu par une demi-couronne de chêne et de laurier, or. Les galons des chirurgiens-dentistes sont or, passepoilés de velours prune. Leur attribut est un caducée soutenu par une demi-couronne de chêne et de laurier, or. Les galons des vétérinaires portant le treillis ou affectés dans une unité de l'armée de terre et portant la tenue terre de France sont argent, passepoilés de velours grenat. Leur attribut est une couronne de branches de sauge, argent. Les galons des vétérinaires portant la tenue interarmées sont or, passepoilés de velours grenat. Leur attribut est une couronne de branches de sauge, or. Dans l'armée de terre, les bandeaux de leurs képis sont de la même couleur que le passepoil de leurs galons. Cependant, les officiers, servant dans les troupes de marine sont autorisés à porter une ancre de marine sur le bandeau du képi ainsi que les turban et calot de couleur bleu foncé ; les officiers servant dans la Légion étrangère peuvent porter la grenade « Légion » sur le bandeau, ceux servant dans la gendarmerie nationale la grenade « à bois de cerf »; les couleurs sont inchangées.
- Médecin général des armées (4 étoiles): seuls le directeur central du service de santé des armées (SSA) et l'inspecteur général du SSA ont accès à cette appellation (le grade est médecin chef des services hors classe).
- 60 px Médecin/Pharmacien/vétérinaire chef des services hors classe (appellation « mon général » pour les hommes, "général" pour les femmes)
- parmi ceux-ci sont nommés des médecins généraux inspecteurs portant trois étoiles.
- 60 px Médecin/Pharmacien/vétérinaire chef des services de classe normale (appellation « mon général » pour les hommes, "général" pour les femmes)
- parmi ceux-ci sont nommés des médecins généraux portant deux étoiles.
- 60 px médecin/Pharmacien/vétérinaire en chef après cinq ans d'ancienneté
- 60 px médecin/Pharmacien/vétérinaire en chef
- 60 px médecin/Pharmacien/vétérinaire principal
- 60 px médecin/Pharmacien chimiste/vétérinaire des armées
- élèves :
-60 px interne des hôpitaux des armées
-60 px aspirant médecin/Pharmacien (à partir de la quatrième année)
-60 px éleve-officier médecin/Pharmacien (dès la première année, mais l'"alpha" (la boucle dorée) ne se porte qu'à partir de la deuxième année)

Officiers du corps technique et administratif et officiers techniciens

Ces officiers, qui servent très majoritairement dans les organismes du service de santé des armées dans des fonctions d'encadrement administratif ou de psychologue, portent des galons dorés et ont pour attribut de collet une grenade à neuf flammes soutenue par deux rameaux d'olivier croisés, or, et comme attribut de fourreau d'épaules un caducée soutenu par une demi-couronne de chêne et de laurier, or.

Sous-officiers et militaires du rang

Les sous-officiers servant dans l'armée de terre portent des galons dorés et les militaires du rang servant dans cette armée des galons garance. Leur attribut de collet est une grenade à neuf flammes, celui des fourreau d'épaules un caducée soutenu par une demi-couronne de chêne et de laurier, or.

Militaires infirmiers et techniciens des hôpitaux des armées (MITHA)

Les militaires infirmiers et techniciens des hôpitaux des armées (MITHA) sont des personnels médicaux (les sages-femmes sont des personnels médicaux), paramédicaux et périmédicaux (secrétaires médicales) dont les statuts sont calqués sur ceux de la fonction publique hospitalière mais qui ressortissent simultanément au statut général des militaires. La hiérarchie des militaires infirmiers et techniciens des hôpitaux des armées ne comporte pas d'assimilation avec la hiérarchie militaire générale ; la hiérarchie des grades est celle en vigueur dans le corps de la fonction publique hospitalière désigné comme corps homologue. Les MITHA sont donc assimilés à des sous-officiers ou à des officiers, selon leur corps et grades. Les MITHA sont répartis en corps. Outre le corps des directeurs des soins paramédicaux, le corps des cadres de santé et le corps des sages-femmes, existent différents corps selon les spécialités : infirmiers, infirmiers anesthésistes, infirmiers de bloc opératoire, préparateurs en pharmacie, orthoptistes, orthophonistes, etc. Ils portaient, jusqu’à une époque récente, des galons bleus avec un liseré or ou argent, selon leur grade, mais ont maintenant des galons or, identiques à ceux des autres militaires, passepoilés de drap amarante. Leur attribut est un caducée soutenu par une demi-couronne de chêne et de laurier, or, sur les fourreaux bleu marine utilisés actuellement par tout le service de santé.
- MITHA directeur des soins de 1 classe
- MITHA directeur des soins de 2 classe
- 60 px MITHA cadre de santé (liserés argent) ou cadre supérieur de santé (liserés or)
- 60 px MITHA infirmier (ou appellation de corps correspondant) de classe supérieure (ICS)
- 60 px MITHA infirmier (ou appellation de corps correspondant) de classe normale (ICN)

Aumôniers militaires

Les aumôniers détiennent le grade unique d'aumônier militaire, sans correspondance avec la hiérarchie militaire générale. Ils sont assimilés à des officiers. Ils peuvent en outre recevoir diverses appellations, sur décision du ministre de la défense, en fonction des responsabilités exercées. Réglementairement, on les appelle « Monsieur (ou Madame) l'aumônier ». Dans la pratique, les appellations varient selon les unités. Ainsi, l'aumônier catholique, quand il est prêtre, est souvent appelé « Padre » ou « Mon père », les aumôniers embarqués de la Marine nationale recoivent traditionnellement à bord le titre ronflant de « Monseigneur », les élèves des lycées et classes préparatoires militaires qualifient, selon les lieux, leurs aumôniers de « Marab », « Bohut », « Babasse »... Les aumôniers protestants sont souvent appelés « Pasteur » et les aumôniers israélites « Monsieur le rabbin ». L'aumônerie musulmane étant de création récente, il ne semble pas que ses aumôniers aient actuellement reçu une appellation « de tradition ». Leur insigne de grade est, pour l'armée de terre, la gendarmerie nationale et les services communs (Service de santé des armées, par exemple), un rameau d'olivier stylisé, porté en barrette, or ou argent selon leur statut ou leur fonction, encadré ou non selon leur fonction, porté - avec l'insigne de l'aumônerie du culte concerné pour l'armée de terre (croix pour les aumôniers catholiques et protestants, tables de la loi pour les israélites, croissant pour les musulmans), - avec la grenade « bois de cerf » or surmontée de deux chevrons pour la gendarmerie nationale. Les aumôniers de marine portent une ancre chargée de l'insigne de culte, ceux de l'armée de l'air l'insigne de culte et l'épervier de cette armée.

Délégation générale pour l'armement (DGA)

La DGA offre la particularité d'avoir trois corps d'officiers distincts, celui des ingénieurs de l'armement (IA), celui des ingénieurs des études et techniques d'armement (IETA) et celui des officiers des corps technique et administratif de l'armement (OCTAA). Les ingénieurs sont désignés par le terme de monsieur l'ingénieur ou madame l'ingénieur. ----

Ingénieurs de l'armement

- 60 px Ingénieur général de classe exceptionnelle
- 60 px Ingénieur général hors classe
- 60 px Ingénieur général de première classe
- 60 px Ingénieur général de deuxième classe
- 60 px ingénieur en chef de plus de deux ans de grade
- 60 px ingénieur en chef de moins de deux ans de grade
- 60 px ingénieur principal
- 60 px ingénieur (4 au 8 échelon)
- 60 px ingénieur (2 et 3 échelons)
- 60 px ingénieur (1 échelon)

Ingénieurs ETA

- 60 px Ingénieur général de première classe
- 60 px Ingénieur général de deuxième classe
- 60 px ingénieur en chef de première classe
- 60 px ingénieur en chef de deuxième classe
- 60 px ingénieur principal
- 60 px ingénieur de première classe
- 60 px ingénieur de deuxième classe
- 60 px ingénieur de troisième classe

Officiers CTAA

- 60 px officier général de première classe
- 60 px officier général de deuxième classe
- 60 px officier en chef de première classe
- 60 px officier en chef de deuxième classe
- 60 px officier principal
- 60 px officier de première classe
- 60 px officier de deuxième classe
- 60 px officier de troisième classe

Service des essences des armées

Le SEA comporte des sous-officiers et des officiers du corps technique et administratif (OCTASEA), qui ont les galons et appellations de la hiérarchie générale, et des ingénieurs militaires. Les ingénieurs sont désignés par le terme de monsieur l'ingénieur ou madame l'ingénieur.

Ingénieurs militaires des essences

- 60 px Ingénieur général de première classe
- 60 px Ingénieur général de deuxième classe
- 60 px ingénieur en chef de première classe
- 60 px ingénieur en chef de deuxième classe
- 60 px ingénieur principal

Agents techniques

- Major
- Agent technique en chef
- Agent technique

Contrôle général des armées

Le corps du contrôle général des armées, directement rattaché au ministre de la Défense, est chargé de vérifier au sein du ministère et dans les organismes placés sous sa tutelle l'application des textes législatifs et réglementaires et le bon usage des deniers publics. Il est commandé par un contrôleur général des armées, mais possède une hiérarchie propre afin qu'il puisse exercer sa mission en dehors de toute subordination hiérarchique vis à vis des organismes qu'il contrôle. Il a en outre en charge l'inspection des ICPE (installations classées pour la protection de l'environnement) des établissements appartenant au ministère de la Défense ou sous sa tutelle.
- 60 px Contrôleur général des armées
- 60 px Contrôleur des armées
- 60 px Contrôleur adjoint des armées

À propos

Anciens grades

- Général commandant la place de Paris : rang accordé dans la première moitié du au général de division commandant Paris. Il avait rang juste après les maréchaux.
- Maréchal-Général : titre honorifique donnant une préséance. Seulement six maréchaux portèrent ce titre: Charles de Gontaut-Biron (1562-1602), François de Bonne de Lesdiguières (1543-1626), Henri de La Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne (1611-1675), Claude Louis Hector de Villars (1653-1734), Maurice de Saxe (1696-1750), Nicolas Jean-de-Dieu Soult (1769-1851).
- Amiral de la flotte : titre créé le 6 juin 1939 pour l'amiral François Darlan, afin qu'il ne se trouve pas en position inférieure, au point de vue protocolaire, vis-à-vis de son homologue britannique. En effet, ce dernier portait le grade d
'admiral of the fleet'''… Darlan fut le seul à porter ce titre.
- Sergent-major ou Maréchal-des-logis-major. Ces grades existaient jusqu'en 1972 et la réforme des grades et distinctions
- Image:sergent-major.png Sergent-major
- Image:Maréchal-des-logis-major.png Maréchal-des-logis-major jusqu'en 1972 la marine nationale avait :(dans les engagés): le second maitre de 2EME CLASSE(sergent): 1 galon doré en biais le second maitre de 1 classe(sergent chef): 2 galons doré en biais le maitre (equivalent indiciaire du sergent major): 3 galons dores en biais
- Sergent, Maréchal-des-logis, Second-maître appelés. Ces grades existaient jusqu’à la professionnalisation des armées en 2001.
- Image:Sergent appelé.png Sergent appelé
- Image:Maréchal-des-logis appelé.png Maréchal-des-logis appelé
- Image:Second-maître appelé.png Second-maître appelé
- Quartier-maître de plus de 10 ans de service (surnom « Chouff mexicain », le dernier était posté à Cherbourg en 2000)
-Image:Quartier-maître de plus de dix ans.png

Féminisation des grades

Le Conseil d'État estime qu’« il n'est pas contraire aux textes statutaires régissant le corps des contrôleurs des armées d'utiliser le cas échéant des termes féminisés pour désigner les membres de ce corps ; qu'une telle utilisation de termes féminisés est sans incidence sur la légalité de l'arrêté dont la modification est demandée, dès lors qu'elle n'emporte aucune ambiguïté quant au grade de la requérante ; que la féminisation des termes désignant le grade ou l'emploi occupé par une femme ne saurait être regardée comme une méconnaissance du principe constitutionnel d'égalité » .

Voir aussi

Bibliographie

- Jérôme Bodin, Les officiers français, grandeur et misères. 1936-1991, éd. Perrin, 1991 ===
Sujets connexes
Adjudant   Adjudant-chef   Alphonse Juin   Amiral   Amiral de France   Arabe   Arme à cheval   Armée   Armée de l'air   Armée de terre   Armée française   Aspirant   Aumônier militaire   Bagad de Lann-Bihoué   Bataille de Trafalgar   Bataillon   Bigor   Brigade   Brigade de sapeurs-pompiers de Paris   Brigadier   Capitaine   Capitaine de corvette   Capitaine de frégate   Capitaine de vaisseau   Caporal   Caporal-chef de première classe   Charles de Gontaut-Biron   Claude Louis Hector de Villars   Colonel   Commandant   Commissariat de l'armée de terre   Compagnie (militaire)   Conseil d'État (France)   Contre-amiral   Corps d'armée   Division militaire   Dragon (militaire)   Enseigne de vaisseau de deuxième classe   Enseigne de vaisseau de première classe   Escadrille   Escadron   Fourrier   François Darlan   François de Bonne de Lesdiguières   Garde républicaine (France)   Gendarmerie de l'air   Gendarmerie de la sécurité de l'arme nucléaire   Gendarmerie des transports aériens   Gendarmerie maritime   Gendarmerie nationale (France)   Gouverneur militaire de Paris   Grade militaire   Général d'armée   Général de brigade   Général de corps d'armée   Général de division   Henri de La Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne   Infanterie de marine   Ingénieur de l'armement   Italien   Latin   Lieutenant-colonel   Lieutenant (grade militaire)   Lieutenant de vaisseau   Légion étrangère   Major   Maréchal de France   Matelot   Maurice de Saxe (1696-1750)   Maître   Maître principal   Napoléon Ier   Nicolas Jean-de-Dieu Soult   Officier   Officier supérieur   Officiers généraux   Peloton   Pompier en France   Premier maître   Première Guerre mondiale   Quartier-maître   Régiment   Second maître   Second maître maistrancier   Section   Sergent   Sergent-major   Service de santé des armées   Service des essences des armées   Sous-lieutenant   Sous-officier   Statut général des militaires français   Uniforme militaire   Vice-amiral   Vice-amiral d'escadre  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^