Fréquence de rafraîchissement

Infos
La fréquence de rafraîchissement est définie par le nombre de rafraîchissements de l' écran par seconde. Cette valeur varie généralement entre 50 et 100 Hz. Plus cette fréquence est élevée, meilleur est le confort visuel. Pour les épileptiques une fréquence minimale de 100 Hz est recommandée. On trouve cette caractéristique à la fois sur les cartes graphiques et sur les moniteurs — elle est alors appelée fréquence de balayage vertical. La fréquence correspond au nombre de b
Fréquence de rafraîchissement

La fréquence de rafraîchissement est définie par le nombre de rafraîchissements de l' écran par seconde. Cette valeur varie généralement entre 50 et 100 Hz. Plus cette fréquence est élevée, meilleur est le confort visuel. Pour les épileptiques une fréquence minimale de 100 Hz est recommandée. On trouve cette caractéristique à la fois sur les cartes graphiques et sur les moniteurs — elle est alors appelée fréquence de balayage vertical. La fréquence correspond au nombre de balayages complets de l'écran par le canon à électrons en une seconde. À chaque balayage, chaque point de l'écran est activé puis s'éteint avant d'être à nouveau frappé par le flux du canon à électrons. Plus ce nombre est élevé, plus le balayage est rapide — 75 Hz signifie que le canon à électron va balayer l'écran 75 fois en une seconde. Plus ce nombre est faible plus on obtient un effet de scintillement très fatiguant pour l'œil; en deça de 70 Hz, soit 70 balayages par seconde, l'œil est capable de percevoir ce scintillement. Néanmoins, sur les écrans à cristaux liquides, ce taux de rafraîchissement n'est pas important (l'image reste affichée entre les balayages). Une fréquence de rafraîchissement de 60 Hz est largement suffisante et sollicite moins la carte graphique. À une certaine époque, certains constructeurs annonçaient pour leurs écrans, des fréquences de rafraîchissement élevées mais en fait ils employaient une technique d' affichage entrelacé où chaque image est affichée en deux temps, d'abord les lignes paires, puis les lignes impaires. De fait, même si cette technologie, permettait d'annoncer des fréquences élevées, elles apportaient un confort d'utilisation largement inférieur à celui d'un affichage non entrelacé. De plus il fallait s'assurer que les fréquences de la carte graphique et de l'écran étaient compatibles entre elles.

Voir aussi

- Rafraîchissement d'écran
- Persistance rétinienne Catégorie:Composant électronique
Sujets connexes
Canon à électrons   Carte graphique   Fréquence   Fréquence de rafraîchissement   Mode entrelacé   Moniteur d'ordinateur   Persistance rétinienne   Rafraîchissement d'écran   Scintillement   Seconde (temps)   Technologie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^