Jacques Bouveresse

Infos
Jacques Bouveresse (1940 - ) est un philosophe français influencé par Wittgenstein, le cercle de Vienne et la philosophie analytique. Il est partisan d'une philosophie rationaliste voire satirique. Il a étudié entre autres les œuvres de Ludwig Wittgenstein, de Robert Musil, de Karl Kraus, de la philosophie des sciences, de la philosophie de la connaissance, de la philosophie des mathématiques, de la logique et du langage, de la philosophie analytique et de la philosophie d
Jacques Bouveresse

Jacques Bouveresse (1940 - ) est un philosophe français influencé par Wittgenstein, le cercle de Vienne et la philosophie analytique. Il est partisan d'une philosophie rationaliste voire satirique. Il a étudié entre autres les œuvres de Ludwig Wittgenstein, de Robert Musil, de Karl Kraus, de la philosophie des sciences, de la philosophie de la connaissance, de la philosophie des mathématiques, de la logique et du langage, de la philosophie analytique et de la philosophie de la culture. Il est aussi connu pour des ouvrages critiques sur ce qu'il considère comme des impostures scientifiques et intellectuelles (philosophie française des années 70, 80, 90, et nouveaux philosophes) et sur la presse qui a asservi la philosophie en produisant un journalisme philosophique sensationnel. En raison des ses critiques envers Michel Foucault, Jean-François Lyotard, Jacques Derrida et Gilles Deleuze, il a parfois été accusé de ressentiment. Il est aujourd'hui professeur au Collège de France où il occupe la chaire de philosophie du langage et de la connaissance.

Biographie

Né le 20 août 1940 à Épenoy dans le Doubs (France) dans une famille paysanne, Jacques Bouveresse fait ses études secondaires au séminaire de Besançon. Il passe deux années de préparation au baccalauréat de philosophie et de philosophie scolastique à Faverney en Haute-Saône. Il suit les classes préparatoires littéraires au lycée Lakanal de Sceaux, et entre en 1961 à l'École normale supérieure (rue d'Ulm). Il soutient sa thèse de Doctorat d'État de philosophie sur Wittgenstein, intitulée Le mythe de l'intériorité. Expérience, signification et langage privé chez Wittgenstein. Dès ses premiers travaux, il a constamment construit son propre chemin intellectuel et philosophique, sans suivre ni les modes, ni les boulevards académiques. En 1976, Wittgenstein était pratiquement inconnu en France, de même que Musil, la logique, et la philosophie analytique, qu'il avait commencé à étudier dès les années soixante. Ces deux derniers domaines lui ont été transmis notamment par les cours de Jules Vuillemin et de Gilles-Gaston Granger, qui à l'époque étaient à peu près les seuls à se soucier de ces problèmes, et pour lesquels il a gardé une amitié constante. Carrière universitaire :
- 1966-1969 : Assistant à la section de philosophie de la Sorbonne (enseigne la logique)
- 1969-1971 : Maître-Assistant à l'UER de Philosophie de l'Université Paris I
- 1971-1975 : Détaché au CNRS
- 1975-1979 : Maître de Conférences à l'Université Paris I
- 1979-1983 : Professeur à l'Université de Genève
- 1983-1995 : Professeur à l'Université de Paris I
- Depuis 1995 : Professeur au Collège de France où il est titulaire de la chaire de philosophie du langage et de la connaissance.

Philosophie

Héritier déclaré du rationalisme des Lumières et de la tradition intellectuelle et philosophique d'Europe centrale (Bolzano, Brentano, Boltzmann, Helmholtz, Frege, Cercle de Vienne, Kurt Gödel), les esprits contemporains qui lui sont proches appartiennent plutôt au monde anglo-saxon, où beaucoup d'intellectuels d'Europe centrale se sont exilés pendant la période nazie.

La pensée de Robert Musil

Jacques Bouveresse s'est intéressé à la pensée de Robert Musil, écrivain autrichien (ayant fait une thèse de philosophie) du début du XXe siècle très connu pour son roman L'Homme sans qualités, ainsi qu'à l'aversion-fascination de Paul Valéry pour la philosophie.

Incomplétude et philosophie

Outre ses travaux sur Ludwig Wittgenstein, Jacques Bouveresse s'est intéressé au théorème d'incomplétude de Kurt Gödel et à ses conséquences philosophiques. C'est à ce titre qu'il s'est insurgé, dans un ouvrage de vulgarisation Prodiges et vertiges de l'analogie, contre l'usage que fait Régis Debray du théorème. Bouveresse y dénonce la distorsion littéraire d'un concept scientifique au profit d'une thèse. Cette distorsion n'a, selon lui, d'autres but que d'éblouir un public n'ayant pas la formation permettant de saisir ce théorème complexe. Ce que reproche Bouveresse à Debray n'est pas l'utilisation d'un concept scientifique en tant qu'analogie, mais l'usage d'un théorème d'accès difficile (il s'agit de mathématiques avancées) comme tentative de justification absolue par ce sophisme classique qu'est l'argument d'autorité. L'incomplétude du système formel que constituent certains systèmes mathématiques n'implique en rien une incomplétude de la sociologie, qui n'est pas, par définition, un système formel.

Cycle 2006 au Collège de France

Jacques Bouveresse a donné au Collège de France un cycle intitulé : Kurt Gödel : mathématiques, logique et philosophie les mercredis, à 15 heures, du 1 février 2006 au 10 mai 2006.

Bibliographie

: (les premiers titres sont parus aux Éditions de Minuit)
- 1969 : La philosophie des sciences, du positivisme logique in Histoire de la philosophie, tome 4 . Dir François Châtelet
- 1971 : La parole malheureuse. De l'Alchimie linguistique à la grammaire philosophique
- 1973 : Wittgenstein : la rime et la raison, science, éthique et esthétique
- 1976 : Le mythe de l'intériorité. Expérience, signification et langage privé chez Wittgenstein
- 1984 : Le philosophe chez les autophages
- 1984 : Rationalité et cynisme
- 1987 : La force de la règle, Wittgenstein et l'invention de la nécessité
- 1988 : Le pays des possibles, Wittgenstein, les mathématiques et le monde réel
- 1991 : Philosophie, mythologie et pseudo-science, Wittgenstein lecteur de Freud Editions de l'éclat
- 1991 : Herméneutique et linguistique, suivi de Wittgenstein et la philosophie du langage Editions de l'éclat
- 1993 : L'homme probable, Robert Musil, le hasard, la moyenne et l'escargot de l'Histoire, Editions de l'Eclat
- 1994 : Section consacré à Wittgenstein dans La philosophie anglo-saxonne de Michel Meyer, PUF
- 1995 : Langage, perception et réalité, vol.1, la perception et le jugement, Editions Jacqueline Chambon
- 1996 : La demande philosophique. Que veut la philosophie et que peut-on vouloir d'elle ?, Editions de l'Eclat
- 1997 : Dire et ne rien dire, l'illogisme, l'impossibilité et le non-sens, Editions Jacqueline Chambon
- 1998 : Le Philosophe et le réel. Entretiens avec Jean-Jacques Rosat, Hachette
- 1999 : Prodiges et vertiges de l'analogie. De l'abus des belles-lettres dans la pensée, Raisons d'Agir
- 2000 : Essais I - Wittgenstein, la modernité, le progrès et le déclin , Agone
- 2001 : Essais II - L'Epoque, la mode, la morale, la satire, Agone
- 2001 : Schmock ou le triomphe du journalisme, La grande bataille de Karl Kraus, Seuil
- 2003 : Essais III : Wittgentstein ou les sortilèges du langage, Agone
- 2001 : La voix de l'âme et les chemins de l'esprit , Seuil, coll. "Liber"
- 2004 : Bourdieu savant & politique, Agone
- 2004 : Langage, perception et réalité, tome 2, Physique, phénoménologie et grammaire, Ed. Jacqueline Chambon
- 2004 : Essais IV - Pourquoi pas des philosophes, Agone
- 2005 : Robert Musil. L'homme probable, le hasard, la moyenne et l'escargot de l'histoire, (nlle édition de 1993), Editions de l'éclat
- 2006 : Essais V - Descartes, Leibniz, Kant, Agone
- 2007 : Peut-on ne pas croire? Sur le vérité, la croyance et la foi, Agone

Citation

-"Une bonne partie de la production philosophique contemporaine est la justification plus ou moins inconsciente d’un renoncement et d’une démission." ==
Sujets connexes
Alan Sokal   Analogie   Argument d'autorité   Besançon   Boltzmann   Bolzano   Brentano   Cercle de Vienne   Collège de France   Doubs (département)   Faverney   France   François Châtelet   Gilles Deleuze   Haute-Saône   Imposture   Jacques Derrida   Jean-François Lyotard   Jules Vuillemin   Karl Kraus   Kurt Gödel   L'Homme sans qualités   Les Éditions Raisons d'agir   Logique   Ludwig Wittgenstein   Lycée Lakanal   Michel Foucault   Nouvelle philosophie   Paul Valéry   Philosophie analytique   Philosophie de la logique   Philosophie des mathématiques   Philosophie des sciences   Philosophie du langage   Presse écrite   Prodiges et vertiges de l'analogie   Rationalisme   Robert Musil   Régis Debray   Sceaux (Hauts-de-Seine)   Siècle des Lumières   Sociologie   Sophisme   Sorbonne   Théologie   Université de Genève   Université de Paris   Wittgenstein  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^