Koulak

Infos
Koulak (russe : « poing » (кулак), c'est-à-dire « tenu fermement dans la main ») désignait, de façon péjorative, dans la Russie tsariste, un paysan qui possédait de grandes fermes sur lesquelles il faisait travailler des ouvriers agricoles loués. Dans la Russie du XIXe et du début du , le terme "koulak" désignait la « classe sociale » des paysans ayant un certain niveau d'aisance (gros bétail, terrain suffisamment grand pour produire des excédents agr
Koulak

Koulak (russe : « poing » (кулак), c'est-à-dire « tenu fermement dans la main ») désignait, de façon péjorative, dans la Russie tsariste, un paysan qui possédait de grandes fermes sur lesquelles il faisait travailler des ouvriers agricoles loués. Dans la Russie du XIXe et du début du , le terme "koulak" désignait la « classe sociale » des paysans ayant un certain niveau d'aisance (gros bétail, terrain suffisamment grand pour produire des excédents agricoles qui seraient ensuite vendus, etc.) par rapport à la majorité de paysans appauvris par la guerre civile et la famine. Plus encore, les communistes assimilaient au koulak tout paysan mécontent de leur politique. Grigori Zinoviev, révolutionnaire bolchévik membre du Politburo, avait une définition personnelle « Tout paysan qui ne meurt pas complètement de faim est un koulak »Cité par Dominique Venner, Le Siècle de 1914, Pygmalion, 2006, p. 118.. Pendant la collectivisation stalinienne, prévue dans le premier Plan quinquennal (1928-1932) une campagne de dékoulakisation (expropriation de la propriété privée des koulaks au profit des kolkhozes) a amené aux déportations, incarcérations, voire la mort de 5 millions de paysans, particulièrement en Ukraine et Kouban (Holodomor). La loi du 7 juillet 1932 prévoit la peine de mort ou le goulag pour « toute escroquerie au préjudice d'un kolkhoze ». En 1930-1932, 2 millions de paysans (soit 380 000 foyers) sont déportés dans des villages d’exilésCollectif, Le Livre noir du communisme, 1998, p. 14., dans les camps du goulagAnne Applebaum, Goulag : Une histoire, 2005, p. 84.. On évalue à 10% par an la mortalité des "déplacés spéciaux"Nicolas Werth, « Goulag : les vrais chiffres », L'Histoire, n° 169.. En 1935, le régime déclare officiellement que les koulaks en tant que classe sociale ont cessé d'exister. « L'opération koulak » définie par l'ordre opérationnel n°00447 du 30 juillet 1937 fit le plus grand nombre de victimes. Elle visait les éléments socialement nuisibles et appartenant au passé: les ex-koulaks enfuis cherchant du travail (Les sources policières indiquent ex-koulaks assignés à résidence). Pour cette opération, des quotas par régions et des catégories (la première catégorie signifiant l'exécution, la seconde, une peine de dix ans de camp) furent établis par Staline auprès des dirigeants du Parti. Les quotas furent largement dépassés par les responsables locaux voulant afficher leur zèle. Les suppléments demandés furent souvent ratifiées par le Politburo. Devant l'engorgement des prisons, la catégorie n°1 fut augmentée. Au lieu des 4 mois prévus, l'opération en dura 15. Les quotas initiaux furent pulvérisés: personnes furent fusillées et non pas , déportés et non pas . Selon les chiffres du NKVD, des opérations similaires entre juillet 1937 et novembre 1938 comptabilisèrent l'arrestation de personnes, dont 75% furent classés catégorie n°1Nicolas Werth, « Repenser la Grande Terreur », Le Débat, n° 122, nov-déc 2002, extraits .

Article connexe

-Goulag

Notes et références

Catégorie:Histoire de Russie Catégorie:Histoire de l'Ukraine Catégorie:Agriculture en Russie bg:Кулак ca:Kulak cs:Kulak de:Kulak en:Kulak es:Kulak fi:Kulakki hu:Kulák hy:Կուլակաթափում it:Kulaki ja:クラーク (富農) ko:쿨라크 lt:Buožė (valstietis) nl:Koelak pl:Kułak pt:Kulak ro:Culac ru:Кулак (крестьянин) sv:Kulak
Sujets connexes
Anne Applebaum   Collectivisation   Dominique Venner   Goulag   Grigori Zinoviev   Holodomor   Kolkhoze   Le Livre noir du communisme   NKVD   Nicolas Werth   Plan quinquennal   Politburo   Russe   Russie impériale   Stalinisme  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^