Loue

Infos
La Loue est une rivière française, affluent et résurgence du Doubs.
Loue

La Loue est une rivière française, affluent et résurgence du Doubs.

Géographie

Elle s’écoule de Ouhans au nord de Pontarlier à Parcey en aval de Dole dans le Jura. C’est une rivière qui est classée comme l’une des plus belles rivières d’Europe pour la pêche à la mouche. La vallée de la Loue constitue une richesse touristique importante de la région. Elle présente un grand intérêt touristique, et plus particulièrement entre la source de la Loue et Ornans où, sur quelques vingt km, elle perd 229 m d’altitude. Ajouté à un débit régulier, cela en fait un parcours prisé pour des descentes en canoë.

Affluents

- le Lison (rivière)
- La Cuisance
- La Furieuse

Hydrologie

C’est une résurgence du Doubs. Ceci a été découvert en 1901 lorsques les usines Pernod de Pontarlier brulèrent après avoir été frappées par la foudre. Le lendemain, on retrouva des traces d’absinthe et de colorant dans la Loue. Cela fut confirmé par le savant Édouard Martel qui, ayant remarqué une faille sur le cours du Doubs en aval de Pontarlier, y jeta un puissant colorant vert. Quelques jours plus tard, la Loue était colorée de ce même vert. La Loue, résurgence du Doubs, est une rivière très abondante, à l'instar de ses voisines du Jura. Son débit a été observé durant une période de 27 ans (1981-2007), à Parcey, localité du département du Jura située au niveau de son débouché dans le Doubs (ne pas cocher la case "Station en service") . Le bassin versant de la rivière est de 1 760 km². Le débit moyen interannuel ou module de la rivière à Parcey est de 50, 4 m³ par seconde. D'autres mesures cependant donnent un module un peu plus abondant : 51, 6 m³ par seconde (RDBRMC ) dans la même localité de Parcey, et pour une surface de bassin tout à fait égale. La Loue présente des fluctuations saisonnières de débit assez marquées, comme très souvent dans l'est de la France, avec des hautes eaux d'hiver-printemps portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 62, 5 et 79, 6 m³ par seconde, de novembre à avril inclus (avec un maximum en décembre et janvier), et des basses eaux d'été, de juillet à septembre, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 11, 4 m³ au mois d'août. Mais ces moyennes mensuelles ne sont que des moyennes et occultent des fluctuations bien plus prononcées sur de courtes périodes. Le VCN3 peut chuter jusque 0, 92 m³, en cas de période quinquennale sèche, ce qui est extrêmement bas pour un cours d'eau aussi robuste. Rappelons que le VCN3 est la quantité minimale écoulée ou débit minimal sur trois jours consécutifs. Les crues sont quant à elles très importantes. Ainsi le débit instantané maximal enregistré a été de 703 m³ par seconde le 26 mai 1983, tandis que la valeur journalière maximale était de 677 m³ par seconde le même jour. Le QIX 10 ou débit calculé de crue décennale est de 650 m³ par seconde, le QIX 20 de 720 m³ et le QIX 50 de 820 m³. Les QIX 2 et QIX 5 valent quant à eux respectivement 450 et 570 m³ (voir note Le QIX 20 ou débit calculé pour une crue vicennale, est la valeur du débit calculé pour une crue n'ayant statistiquement lieu que tous les vingt ans. On calcule aussi le QIX 50, c'est à dire la valeur du débit calculé pour une crue cinquantennale, n'ayant statistiquement lieu que tous les cinquante ans. Enfin le QIX 2 et le QIX 5 sont les débits calculés pour une crue biennale et quinquennale, c'est à dire une crue qui doit se produire en moyenne tous les deux ou cinq ans. Ils permettent d'apprécier les risques à plus court terme.). D'où il ressort que les crues de mai 1983 étaient à peine vicennales. À titre de comparaison avec une importante rivière du bassin parisien, soulignons que le QIX 10 de la Marne, à son entrée dans l'agglomération parisienne, ne vaut que 510 m³ (contre 650 pour la Loue) et son QIX 50 ne se monte qu'à 650 m³ (contre 820), et ce malgré un bassin sept fois plus étendu. La Loue est une rivière très abondante, alimentée par des précipitations elles aussi très généreuses. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 907 millimètres annuellement, ce qui est fort élevé, nettement supérieur tant à la moyenne de la totalité du bassin de la Saône (501 millimètres), qu'à la moyenne d'ensemble de la France. Le débit spécifique (ou Qsp) atteint de ce fait le chiffre élevé de 28, 7 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Évocations artistiques

La Loue a servi de thème à plusieurs tableaux de Gustave Courbet, natif de la région. On peut citer :
-La vllée de la Loue par temps d'orage, vers 1849, (musée des Beaux-Arts de Strasbourg) ;
-La source de la Loue, datant de 1864 (Kunsthalle de Hambourg).

Notes et références

Galerie

Image:Loue_Source_02.jpg|La source de la Loue Image:Loue_Gorges_01.jpg|Les gorges de la Loue Image:Ornans.jpg|La Loue à Ornans

Voir aussi

- La liste des rivières de France
- Débits des cours d'eau français du bassin du Rhône ==
Sujets connexes
Canoë   Cuisance   Dole (Jura)   Doubs (rivière)   Débit spécifique   Débits des cours d'eau français du bassin du Rhône   Europe   Foudre   France   Furieuse   Gustave Courbet   Jura (département)   Lame d'eau   Lison (rivière)   Liste des rivières de France   Marne (rivière)   Massif du Jura   Module (hydrologie)   Ornans   Ouhans   Parcey   Pernod   Pontarlier   Pêche à la mouche   Rhône   Rivière   Résurgence   Saône (rivière)   Source (eau)   Spiritueux aux plantes d'absinthe  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^