Saule

Infos
les saules font partie des essences décoratives utilisées en zone tempérée, ils supportent la taille Les saules sont un genre (Salix) d'arbres, arbustes et arbrisseaux de la famille des Salicacées, comprenant environ 350 espèces répandues à travers le monde, principalement dans les zones fraiches et humides des régions tempérées et froides de l'hémisphère nord. L'origine du mot Salix est celtique sal : proche, et lis : eau
Saule

les saules font partie des essences décoratives utilisées en zone tempérée, ils supportent la taille Les saules sont un genre (Salix) d'arbres, arbustes et arbrisseaux de la famille des Salicacées, comprenant environ 350 espèces répandues à travers le monde, principalement dans les zones fraiches et humides des régions tempérées et froides de l'hémisphère nord. L'origine du mot Salix est celtique sal : proche, et lis : eau

Caractères généraux

Principales espèces

- Salix acutifolia Willd.
- Salix aegyptiaca L.
- Salix alaxensis (Andersson) Coville
- Salix alba L. - Saule blanc
- Salix amplexicaulis Bory & Chaub.
- Salix amygdaloides Andersson - Saule à feuille de pêcher
- Salix ansoniana J. Forbes
- Salix apennina A. K. Skvortsov - Saule des Apennins
- Salix apoda Trautv.
- Salix appendiculata Vill.
- Salix arbuscula L.
- Salix arctica Pall.
- Salix argyracea E. L. Wolf
- Salix arizonica Dorn
- Salix armenorossica A. K. Skvortsov
- Salix atrocinerea Brot.
- Salix aurita L. - Petit marsault
- Salix babylonica L. - Saule pleureur
- Salix balfouriana C. K. Schneid.
- Salix barclayi Andersson
- Salix bebbiana Sarg.
- Salix bicolor Willd.
- Salix bikouensis Y. L. Chou
- Salix bonplandiana Kunth
- Salix brachycarpa Nutt.
- Salix breviserrata Flod.
- Salix burjatica Nasarow
- Salix burqinensis Chang Y. Yang
- Salix caesia Vill.
- Salix calliantha J.Kern.
- Salix candida Flüggé ex Willd.
- Salix cantabrica Rech. f.
- Salix capensis Thunb.
- Salix capitata Y. L. Chou & Skvortsov
- Salix caprea L. - Saule marsault
- Salix capusii Franch.
- Salix carmanica Bornm.
- Salix caroliniana Michx.
- Salix caspica Pall.
- Salix cavaleriei H. Lév.
- Salix chaenomeloides Kimura
- Salix cinerea L. - Saule cendré
- Salix cordata Michx.
- Salix daphnoides Vill. - Saule daphné
- Salix discolor Muhl.
- Salix drummondiana Barratt ex Hook.
- Salix elaeagnos Scop.
- Salix eriocephala Michx.
- Salix excelsa S. G. Gmel.
- Salix exigua Nutt.
- Salix fargesii Burkill
- Salix floderusii Nakai
- Salix fluviatilis Nutt.
- Salix foetida Schleich. ex DC.
- Salix fragilis L. - Saule fragile
- Salix gilgiana Seemen
- Salix glabra Scop.
- Salix glauca L.
- Salix glaucosericea Flod.
- Salix gooddingii C. R. Ball
- Salix gordejevii Y. L. Chang & Skvortsov
- Salix graciliglans Nakai
- Salix gracilistyla Miq.
- Salix hastata L.
- Salix hegetschweileri Heer
- Salix helvetica Vill.
- Salix herbacea L. - Saule herbacé
- Salix hookeriana Barratt ex Hook.
- Salix humboldtiana Willd. - Saule du Chili
- Salix humilis Marshall
- Salix hylematica C. K. Schneid.
- Salix integra Thunb.
- Salix irrorata Andersson
- Salix japonica Thunb.
- Salix jessoensis Seemen
- Salix koreensis Andersson
- Salix koriyanagi Kimura ex Goerz
- Salix laggeri Wimm.
- Salix lanata L.
- Salix lapponum L.
- Salix lasiolepis Benth.
- Salix lemmonii Bebb
- Salix lindleyana Wallace ex Andersson
- Salix linearistipularis (Franch.) K. S. Hao
- Salix longiflora Andersson
- Salix longistamina Z. Wang & P. Y. Fu
- Salix lucida Muhl.
- Salix luctuosa H. Lév.
- Salix magnifica Hemsl.
- Salix matsudana Koidz. - Saule tortueux
- Salix maximowiczii Kom.
- Salix medwedewii Dode
- Salix melanopsis Nutt.
- Salix microstachya Turcz.
- Salix mielichhoferi Saut.
- Salix miyabeana Seemen
- Salix moupinensis Franch.
- Salix muscina Dode ex Flod.
- Salix myricoides Muhl.
- Salix myrsinifolia Salisb.
- Salix myrsinites L.
- Salix myrtilloides L.
- Salix neowilsonii W. P. Fang
- Salix nigra Marshall - Saule noir
- Salix nivalis Hook.
- Salix pantosericea Goerz
- Salix paraplesia C. K. Schneid.
- Salix pauciflora Koidz.
- Salix pedicellata Desf.
- Salix pellita Andersson
- Salix pentandra L.
- Salix petiolaris Sm.
- Salix phlebophylla Andersson
- Salix phylicifolia L.
- Salix planifolia Pursh
- Salix polaris Wahlenb.
- Salix psammophila Z. Wang & Chang Y. Yang
- Salix purpurea L. - Saule pourpre
- Salix pyrenaica Gouan
- Salix pyrifolia Andersson
- Salix pyrolifolia Ledeb.
- Salix rehderiana C. K. Schneid.
- Salix repens L. - Saule rampant
- Salix reptans Rupr.
- Salix reticulata L.
- Salix retusa L. - Saule à feuilles rétuses
- Salix retusoides J.Kern.
- Salix rorida Lacksch.
- Salix rosmarinifolia L.
- Salix sajanensis Nasarow
- Salix salviifolia Brot.
- Salix schwerinii E. L. Wolf
- Salix scouleriana Barratt ex Hook.
- Salix sericea Marshall
- Salix serissima (L. H. Bailey) Fernald
- Salix serpyllifolia Scop.
- Salix silesiaca Willd.
- Salix sitchensis C. A. Sanson ex Bong.
- Salix siuzevii Seemen
- Salix starkeana Willd.
- Salix subopposita Miq.
- Salix subserrata Willd.
- Salix suchowensis W. C. Cheng
- Salix sungkianica Y. L. Chou & Skvortsov
- Salix taxifolia Kunth
- Salix tenuijulis Ledeb.
- Salix tetrasperma Roxb.
- Salix triandra L. - Saule à trois étamines
- Salix turanica Nasarow
- Salix turfacea G. Haller ex Münchh.
- Salix udensis Trautv. & C. A. Mey.
- Salix uva-ursi Pursh
- Salix variegata Franch.
- Salix viminalis L. - Saule des vanniers ou osier vert
- Salix vulpina Andersson
- Salix waldsteiniana Willd.
- Salix wallichiana Andersson
- Salix wilhelmsiana M. Bieb.
- Salix wilsonii Seemen
- Salix yezoalpina Koidz.

Distribution

Saules et bouleaux sont les premiers arbres à coloniser les friches. Surtout les berges de rivières, en effet le saule a besoin d'un terrain nu et de beaucoup de lumière, l'eau est un caractère important pour son développement. Il est plutot acidicline et s'installera sur des sol a pH allant de 5.5 à 7.5 il préfère les sols léger et humides tel que les alluvions des bords de cour d'eau.

Utilisation

Les saules sont cultivés principalement pour l'ornement, notamment le saule pleureur, de loin le plus connu dans les parcs et jardins. Certaines espèces fournissent du bois, apprécié notamment pour la fabrication de manches d'outils, de gaule et des rameaux flexibles utilisés en vannerie (osier). L'écorce de saule est connue depuis l' Antiquité pour ses vertus curatives. Hippocrate conseillait déjà une préparation à partir de l'écorce du saule blanc pour soulager les douleurs et les fièvres. En 1829, un pharmacien français, après avoir fait bouillir de la poudre d'écorce de saule blanc dans de l'eau, concentre sa préparation. Il en résulte des cristaux solubles qu'il baptise salicyline (du latin salix). Plus tard on utilisera cet acide salicylique pour extraire de l'acide acétylsalicylique ou plus communément "Aspirine". Avant l'invention de l'auxine de synthèse, on se servait de l'eau de saule pour faciliter le bouturage de tous types de plantes.

Ecorce

La cire blanche du saule et un lenticelle La plupart des Saules se couvrent à l'automne d'une cire blanche qui les protège pendant l'hiver. Comme toutes les cires, cette cire est hydrophobe, c'est à dire qu'elle ne laisse pas passer l'eau. Cette propriété protège l'arbre de la déshydratation pendant l'hivers mais rend aussi la respiration plus difficile. Pour résoudre ce problème, l'arbre est équipé de lenticelles.

Symbolique poétique

Le saule jouit d'un ambassadeur célèbre : Alfred de Musset , qui appréciait cet arbre. Voici un extrait de son poème Le Saule : « Mes chers amis, quand je mourrai, Plantez un saule au cimetière. J’aime son feuillage éploré ; La pâleur m’en est douce et chère, Et son ombre sera légère A la terre où je dormirai ». Le poète est enterré au cimetière du Père-Lachaise, et le saule (plus précisément un saule pleureur ), ne fut seulement planté qu'en 1942, soit 85 ans après sa mort, par des admirateurs du poète. Mais, pour la petite histoire, « Le saule fut planté, mais, dit-on, il ne prospéra pas ; on dut en planter un deuxième qui ne prospéra pas davantage, puis un troisième, puis un quatrième et ainsi, je crois, jusqu’à quatorze »… (Cahiers Alfred de Musset, Maurice Allem). Ceci est dû au fait que le sol, une argile verte compacte, interdit la croissance des racines. L'arbre qui s'y trouve est ainsi chétif, et ses feuilles sont recroquevillées. Il faut le changer tous les 4 ans. ==
Sujets connexes
Acide acétylsalicylique   Acide salicylique   Alfred de Musset   Antiquité   Arbre   Arbrisseau   Arbuste   Automne   Auxine   Bois   Bouturage   Carl von Linné   Cire   Déshydratation   Eau de saule   Espèce   Friche   Gaule (perche)   Hippocrate   Hiver   Hydrophobie (physique)   Lenticelle   Osier   Outil   Respiration   Salicaceae   Salicyline   Salix herbacea   Saule blanc   Saule des vanniers   Saule fragile   Saule marsault   Saule noir   Saule pleureur   Saule à trois étamines   Vannerie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^