Balouchistan

Infos
Le Balouchistan (ou Baloutchistan) est une région d’Asie, partagée entre, à l’Ouest, l’Iran, au Nord, l’Afghanistan, et à l’Est, la province pakistanaise du Balouchistan.
Balouchistan

Le Balouchistan (ou Baloutchistan) est une région d’Asie, partagée entre, à l’Ouest, l’Iran, au Nord, l’Afghanistan, et à l’Est, la province pakistanaise du Balouchistan.

Géographie

Au nord-est, les monts Sulayman se dressent entre le Balouchistan et le Punjab. Cette chaîne de montagne en forme d'arc de cercle culmine au pic de Kalifat (3487 m) à l'est de Quetta. Ces montagnes s'ouvrent sur la plaine de Kacchi via le col de Bolan, route ancestrale des caravanes reliant le Moyen-Orient au sous-continent indien. De nombreux sites archéologiques très anciens y ont été découverts (civilisation de l'Indus). Au sud-est, la chaîne de Khirtar s'étend jusqu'au désert de Makran qui longe la côte de la mer d'Oman. Enfin, à l'est, la province se termine à la frontière de Karachi, la première capitale pakistanaise, avec ce que l'on appelle « le cimetière de bateaux » : la plage de Gadani En outre, le peuplement baloutche s'étend sur le sud-est de l'Iran (Province du Sistan-o-Balouchestan), essentiellement désertique où vivent environ 1 million de Baloutches ainsi qu'en Afghanistan, dans le sud du pays (100 000) et au Turkménistan (28 000).

Histoire

Antiquité

On a retrouvé au Balouchistan les premiers établissements d’agriculteurs du plateau iranien, les plus anciens étant ceux de Mehrgarh, remontant au LXe siècle av. J.-C.. Le Balouchistan pakistanais correspond à l’ancienne province achéménide de Gédrosie, annexée par les Grecs. À l’époque du déclin du royaume Harappa, différentes tribus, probablement d’origine dravidienne et indo-iranienne, peuplent le Balouchistan, de façon dispersée. Par la suite, la région est envahie par divers peuples : Aryens, Perses, Grecs, Kouchans, Arabes, Turcs, Mongols, Moghols, Afghans et Britanniques.

Les Baloutches

Les Baloutches, peuple d’éleveurs nomades iranien venant des bords de la mer Caspienne, s'installent vers l’an 1000 dans la région. Ils vivent en tribus, qui se regroupent parfois en confédérations. La plus notable d’entre elles est le royaume de Kalat, qui rassemble presque toutes les tribus. Il est fondé en 1638, et proclamé indépendant en 1747.

Domination britannique

Les Britanniques, agrandissant leur Empire des Indes, créent quatre États princiers au Balouchistan : Makran, Kharan, Las Bela, et Kalat, le plus vaste et le plus puissant. Ils délimitent les frontières avec les États voisins :
- avec la Perse en 1871 (ligne Goldsmith) ;
- avec l’Afghanistan en 1893 (ligne Mortimer Durand)Le Dessous des cartes. Le Baloutchistan. 2006 C’est de cette période que date la partition du Balouchistan entre trois États. Au début du , il apparaît de plus en plus évident que les Britanniques pouvaient abandonner l’Inde, puis que celle-ci serait divisée en plusieurs États. Mir Ahmed Yar Khan régnait sur le Kalat, et voulait que le Balouchistan soit indépendant du Pakistan. En effet, immédiatement avant l’indépendance de l’Inde et du Pakistan (1947), les Britanniques ont laissé le choix aux princes indiens de rejoindre l’un des deux États, ou de devenir indépendants, bien qu'ils aient été inquiets du risque de multiplication éventuelle d’États indépendants. Deux tremblements de terre dévastateurs eurent lieu sous le règne britannique : l’un en 1935, qui ravage Quetta, et l’autre en 1945, à Makran.

Après la création du Pakistan

Immédiatement après les indépendances indienne et pakistanaise, Mir Ahmed Yar Khan proclame celle du Kalat. L’armée pakistanaise intervient en avril 1948, et Yar Khan signe un accord mettant fin à l’indépendance du Kalat. Son frère, le prince Abdoul Karim refuse cet accord, et entame une guerre de guérilla en se basant en Afghanistan (voir ci-dessous Guerres baloutches). Cette guérilla, comme les suivantes, échoue, pour plusieurs raisons :
- la répression pakistanaise efficace ;
- l’absence de soutien de l’Union soviétique, un moment espéré, mais qui ne vint jamais ;
- le soutien de la minorité Patan (ou Pachtoun), uniquement électoral, et qui ne participa jamais à la révolte armée. Le port de Gwadar est acheté à Oman en 1958. Province la plus vaste (près de la moitié du territoire) mais la moins peuplée (4 millions sur 165), elle cultive une rancœur particulière à l'encontre du pouvoir central.

Guerres baloutches

Cinq guerres opposent les chefs de guerre baloutches à l’État pakistanais :
- 1947-1949 :
- 1955 :
- 1958-1969 ;
- 1973-1977 (8000 morts)Le Dessous des cartes. Le Baloutchistan. 2006 ;
- 2004 à nos jours. Elles sont causées par la différence de culture et de développement entre les provinces orientales du Pakistan et le Balouchistan. Cette province reçoit une faible part des richesses du pays, ce qui cause son sous-développement.

Depuis 1990

Les violences continuent depuis les années 1970, à un faible niveau. La situation générale est déstabilisée par les milliers de réfugiés venus d’Afghanistan, chassés par la guerre (à partir de 1979). À partir de 1998, le Pakistan procède à ses essais nucléaires dans les montagnes du nord de la province, à Razko.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Achéménides   Afghanistan   Agriculteur   Années 1970   Arabes   Aryens   Balouchistan (Pakistan)   Baloutche   Dravidiens   Guérilla   Gwadar   Gédrosie   Harappa   Inde   Iran   Kouchan   LXe siècle av. J.-C.   Le Dessous des cartes   Liste des districts du Balouchistan   Makran   Mehrgarh   Mer Caspienne   Mongols   Moyen-Orient   Oman   Pakistan   Perse   Perses   Peuples turcs   Quetta   Royaume de Kalat   Sistan-o-Balouchestan   Tremblement de terre   Turkménistan   Union des républiques socialistes soviétiques  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^