Ankara

Infos
Ankara, (anciennement appelée Angora et Ancyre durant l'Antiquité), en Anatolie centrale, est la capitale de la Turquie et la deuxième plus grande ville du pays, après İstanbul. C’est aussi la préfecture de la province du même nom. Ses habitants sont les Ankariotes. Peuplée de 4 000 000 d'habitants, la ville est située à 850 mètres d'altitude. Ankara est marquée par un climat continental: l'hiver est plus froid avec beaucoup de
Ankara

Ankara, (anciennement appelée Angora et Ancyre durant l'Antiquité), en Anatolie centrale, est la capitale de la Turquie et la deuxième plus grande ville du pays, après İstanbul. C’est aussi la préfecture de la province du même nom. Ses habitants sont les Ankariotes. Peuplée de 4 000 000 d'habitants, la ville est située à 850 mètres d'altitude. Ankara est marquée par un climat continental: l'hiver est plus froid avec beaucoup de neige, l'été est chaud et sec, total de précipitations plus faible, maximum pluviométrique décalé vers le printemps. Ankara possède une ligne de métro et une ligne de métro léger ("Ankaray").

Histoire

Bien qu'Ankara soit souvent considérée comme une ville neuve, ses origines sont très anciennes. Certains vestiges hittites découverts dans la citadelle attestent la présence d'une cité du temps de l'Empire hittite, cité qui portait le nom d’Ankuva, mentionnée dans plusieurs inscriptions hittites. Après les Hittites, Ankara connut la domination des Phrygiens, des Perses, d'Alexandre le Grand et enfin celle des Galates, tribus gauloises parmi lesquelles celle des Tectosages. Ceux-ci firent d'Ankara (appelé Ancyre par eux) leur capitale et construisirent une forteresse. Les Romains qui s'étaient emparé de la ville en 189 avant J.-C., en laissèrent le gouvernement aux Galates jusqu'en 25 avant notre ère, date à la quelle le royaume Galate fut annexé à l'Empire romain. La ville fut promue au rang de « métropole » par Néron qui fit reconstruire ses murailles. À l'avènement du christianisme, Ankara reçut la visite de saint Paul qui dédia à ses habitants sa fameuse Épître aux Galates. Durant la période byzantine, la ville connut une certaine prospérité mais les invasions des Sassanides et des Arabes du furent dévastatrices. C'est en 1073 qu'Ankara fut occupée par les Turcs. Tour à tour prise par les Byzantins, les Croisés et les Turcs, Ankara fut, à partir de 1354, administrée par les Ottomans. En 1402, dans la plaine d'Ankara, eut lieu la fameuse bataille au cours de laquelle Tamerlan anéantit l'armée ottomane et prit le sultan en prisonnier. Mais la ville redevint ottomane en 1414. Elle devint une ville peu importante de l'Empire ottoman, connue sous le nom d’Angora (qui donne leur nom aux chats, lapins et chèvres de la région). Lié au système des chemins de fer à la fin du , elle reste pourtant une bourgade de 30 000 habitants au début du . Loin des zones occupées, elle est choisie par Mustafa Kemal Atatürk comme le centre de la lutte nationale et la Grande assemblée nationale de Turquie y est inaugurée le 23 avril 1920. Suite à la victoire des forces kémalistes, elle devint la capitale de la Turquie le , remplaçant İstanbul, la capitale historique de trois empires romain, byzantin, ottoman. Le choix d'Ankara était audacieux en raison de sa situation géographique et de ses conditions climatiques. Au centre du plateau anatolien sec et aride, le climat y est continental, avec des étés chauds et secs, des hivers rudes. L'urbanisation d'Ankara pour doter cette ville de bâtiments nécessaires à la fonction d'une ville-capitale devint un projet ambitieux du nouveau régime et la ville devint par la suite une importante agglomération. Ankara est une ville tout à la fois moderne et ancienne puisqu'elle possède de nombreux vestiges romains et une forteresse byzantine bien conservée. Elle contient notamment un temple romain dédié à Auguste ainsi que le plus grand musée hittite au monde. Ataturk y est enterré dans un mausolée grandiose (Anıtkabir).

Les monuments

- Les thermes romains Ils furent édifiés au par l’empereur Caracalla.
- La colonne de Julien Ce monument votif, haut de 17 mètres, semble avoir été érigé vers la fin du .
- Le temple d'Auguste Datant du avant notre ère, il fut d'abord dédié à Cybèle, déesse-mère de l'Anatolie, puis à l'Empereur romain Auguste. Sur les deux murs, à l'entrée du sanctuaire, est gravée une inscription relatant les bonnes œuvres d'Auguste, le Testamentum Ancyranum.
- La mosquée Hacı Bayram Construite au , à la mémoire de Hacı Bayram Veli, dont le tombeau se trouve tout à côté. L'édifice est orné de faïences d'une grande valeur artistique.
- La citadelle d'Ankara
- Le mausolée d'Atatürk Anıtkabir, construit entre 1944 et 1953.

À voir aussi

- Le musée des Civilisations anatoliennes
- Le musée ethnographique Le terme angora provient du nom de cette ville. Gordion, qui a fait l'objet de la légende du nœud de Gordion et qui abrite le tombeau de Midas, se trouve à proximité d'Ankara.

Jumelages

-
-
-

Voir aussi

===
Sujets connexes
Alexandre le Grand   Anatolie   Angora   Anıtkabir   Atatürk   Capitale   Climat continental   Empire byzantin   Empire romain   Galates   Gentilé   Gordion   Grande assemblée nationale de Turquie   Hittites   Midas   Mustafa Kemal Atatürk   Métro   Métro léger   Néron   Paul de Tarse   Perses   Sassanides   Tamerlan   Turquie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^