Macao

Infos
Macao (Macau en portugais et Aomen (澳門, Pinyin : àomén) en mandarin) est une ville et région administrative à statut spécial (RAS) de Chine. Elle se situe à 70 km au Sud-Ouest de Hong Kong et à 145 km de Canton.
Macao

Macao (Macau en portugais et Aomen (澳門, Pinyin : àomén) en mandarin) est une ville et région administrative à statut spécial (RAS) de Chine. Elle se situe à 70 km au Sud-Ouest de Hong Kong et à 145 km de Canton.

Économie

Suivant le principe également appliqué à Hong Kong, d'un pays, deux systèmes, Macao dispose d'une autonomie économique avec son propre système fiscal et douanier et sa propre monnaie, la pataca, lié au dollar hong-kongais. Propriété privée et libre circulation des capitaux sont également garanties. L'économie de Macao bénéficie de son port franc, du libre échange avec la chine continentale et de sa proximité avec la province du Guang-Dong, une des provinces chinoises les plus dynamiques. Mais ce sont surtout les casinos qui constituent la plus grande attraction et la source principale de revenus du territoire. Ils contribuent à plus de 40 % au PIB local, permettant à Macao de se classer, pour l'Asie, juste après le Japon, Singapour et Hong-Kong pour le PIB par habitant. En 1981, le nombre de joueurs dans les casinos était estimé à trois millions par an. Les parieurs de Hong Kong, la riche voisine, peuvent débarquer à Macao grâce à un service de ferrys qui relie les deux villes 24 heures sur 24, tous les jours. Depuis sa rétrocession et le développement économique de la Chine continentale, Macao a vu arriver des centaines de milliers de parieurs chinois. En 2005, Macao a ainsi accueilli près de 19 millions de touristes. Les bénéfices des casinos ont progressivement explosé, se comptant en milliards de dollars. Le territoire présente aussi la particularité d'accueillir beaucoup de gros parieurs, préférant les tables de jeux aux machines à sous, ces dernières étant assez peu nombreuses comparées aux autres sites mondiaux de jeux. Le gouvernement chinois a décidé de garantir l'exclusivité à Macao des salles de jeux pour l'ensemble du territoire chinois. Ce privilège a encouragé de nombreuses initiatives privées de construction de casinos et fait du territoire, le Las Vegas asiatique. Macao a dépassé en Septembre 2006 sa rivale américaine pour les sommes mises en jeu. La frénésie de constructions fait craindre une bulle immobilière. Une zone de 5 km², nommée Cotai a été conquise sur la mer entre l'île de Taipa et l'île de Coloane, zone quasi-exclusivement dédiée au jeu avec la construction de plusieurs casinos et de grands hôtels mais également de salles de spectacles et centre de loisirs, Macao essayant comme sa jumelle américaine de diversifier ses activités touristiques.

Histoire de Macao

Ancien club militaire portugais de Macao Macao fut une enclave portugaise en Chine fondée en 1557 par des missionnaires et marchands Portugais. Le territoire avait été donné au Portugal pour l’aide apportée à l’Empire du milieu dans la lutte contre la piraterie. C’est le plus ancien comptoir européen en Chine. Vers 1740, la population de Macao était d'environ habitants; elle restera à ce niveau durant près de deux cents ans. Macao demeura une plaque tournante du commerce d’Extrême-Orient jusqu’au début du XIXe siècle. En 1845 le Portugal fit de Macao une zone de port franc. Quelques années plus tard, le 22 août 1849, le gouverneur portugais Ferreira do Amaral fut assassiné, probablement sur ordre de la Chine, pour avoir pris de nombreuses dispositions renforçant la souveraineté du Portugal sur le territoire de Macao. Cette période marqua pour Macao le début d’un déclin qui allait durer plusieurs décennies. Architecture portugaise du centre-ville de Macao Largo de Senado Puis, le 1887, le traité de Tianjin (Tientsin) confirma par la Chine « l’occupation permanente et l’administration de Macao et ses îles adjacentes par le gouvernement du Portugal ». Néanmoins, Macao recommença à péricliter par la suite et, progressivement, le commerce international fit place à l’activité industrielle, au tourisme et aux jeux (casinos, courses de chevaux et de lévriers). Au cours des siècles d'administration portugaise, la population de Macao est devenue une société relativement multiculturelle distincte, car elle se composa d'éléments à la fois portugais, macanais et chinois, sans négliger les apports des autres possessions portugaises en Asie et en Afrique. Macao a donc développé une population indigène mixte ainsi qu'une culture très particulière, avec un patrimoine historique considérable accumulé au cours de quatre siècles, notamment en matière d'architecture. Le portugais est toujours demeuré la langue officielle de l’Administration durant toute l’occupation portugaise. Le gouverneur de Macao était désigné par le président de la république du Portugal après consultation des autorités locales. Durant toute la première moitié du XXe siècle, la Chine se trouva en pleine révolution et en même temps dépecée par les seigneurs de la guerre. Macao demeura complètement à l’écart des évolutions tant politiques qu'économiques de la Chine continentale, sauf de façon très occasionnelle lorsque des dirigeants nationaliste ou révolutionnaires vinrent y trouver refuge. Dès les années vingt, Macao connut un grand afflux de Chinois venant du continent; sa population augmenta rapidement à plus de 100 000 habitants. Étonnamment, le petit territoire de Macao n'occupa pratiquement aucune place dans les préoccupations du régime chinois. Après la victoire des communistes de 1949 en Chine, le territoire de Macao put redevenir un lieu de contact avec l'Occident tout en servant les intérêts économiques chinois. Cependant, la Chine, ostracisée par la communauté internationale, fut empêchée de récupérer ses territoires perdus, ce qui incluait Macao. Cette situation perdura pendant de nombreuses années. Entre-temps, Macao connut une croissance explosive de sa population qui passa à plus de 200 000. En 1974, le Portugal avait cherché à rendre Macao à la Chine, mais le gouvernement chinois refusa sous prétexte qu’une rétrocession aurait pu avoir de fâcheuses répercussions sur la santé financière de Hong-Kong (alors une colonie britannique). Au point de vue juridique, Macao devint un territoire chinois sous administration portugaise et régi par le Statut organique de 1976 et révisé en 1990. À partir des années quatre-vingt, Macao bénéficia d’une croissance économique et démographique qui l’a rendue plus prospère. Toutefois, le territoire s'est également trouvé marginalisée par l’expansion économique de Hong-Kong, la création des zones économiques spéciales et l’intégration économique grandissante du delta de la Rivière des Perles. Plan de Macao Macao n'a jamais connu une activité démocratique développée durant l'administration portugaise. De plus, son économie, presque entièrement dominée par les jeux, était affligée d'une violente criminalité, dont les conséquences sociales furent très importantes. Néanmoins, le Portugal a toujours fait preuve de tolérance en faisant place au développement de la culture, de la langue et de la religion propres à la communauté chinoise de Macao. Bien que les Macanais soient influencés par les cultures occidentales et orientale, ils s'identifiaient davantage comme des Portugais (que des Chinois) et s'exprimaient souvent en portugais, même s'ils étaient nés en Chine et parlaient généralement le cantonais. Pourtant, la plupart d'entre eux n'entretenaient aucun lien avec le Portugal, n'y avaient jamais mis les pieds et, par conséquent, leur exposition à la culture portugaise étaient tout à fait limitée. En réalité, dans la vie quotidienne, ils parlaient un portugais particulier très influencé par le parler local macanais (un mélange de portugais, de cantonais, de hakka et de mandarin). La plupart des Macanais envoyaient leurs enfants dans les écoles de langue portugaise afin de recevoir un enseignement en portugais standard. Des parents interdisaient même aux enfants de s'exprimer en cantonais au sein de la famille. Vue sur le centre-ville de Macao en 2007 Finalement, les gouvernements de la Chine et du Portugal en sont arrivés à un accord en 1987. Le 31 mars 1993, l’Assemblée populaire nationale de la République populaire de Chine adopta la Loi fondamentale de Macao. Le 20 décembre 1999, Macao est revenu à la Chine sous un régime d’administration spéciale à l'instar de Hong-Kong: en portugais « Região Administrativa Especial de Macau da República Popular da China ». Les anciens drapeaux portugais ont été remplacés par le nouveau drapeau vert à lotus blanc. La fleur de lotus stylisée représente le peuple, et ses trois pétales les trois îles de Macao. Le pont et les vagues sont l'emblème de l'environnement naturel de Macao. Vers la fin de 1998, la population totale de Macao avait encore fait un bon prodigieux et était passée à quelque 450 000 habitants.

Géographie

La région de Macao est située au sud de la Chine, à proximité de la province du Guangdong. L'estuaire de la rivière des Perles la sépare de Hong Kong d'une distance de 65 km. Juste en face de Macao, sur la terre ferme, au Guangdong, se trouve la Zone économique spéciale de Zhuhai, qui comme Shenzhen avec Hong Kong a été créée à la fin des années 1980 pour favoriser le développement économique. Macao est formée d'une péninsule et des îles de Taipa et de Coloane. La superficie totale est de 28, 2 km², dont 8, 9 km² pour la péninsule.

Climat

Démographie

Avec 18 182 habitants par km² en 2002, Macao possède l'une des plus fortes densités de population au monde. Depuis la rétrocession du pays, la quasi-totalité des portugais européens ont quitté le pays, et la majorité des natifs ont choisi la nationalité portugaise. Macao a le taux de fécondité le plus bas au monde.

Transport

La compagnie aérienne Air Macau dessert, entre autres, l'aéroport nouvellement construit sur la mer.

La rétrocession à la Chine

La transition de régime fut, pour Macao, bien différente de celle de Hong Kong. Tout d'abord elle s'est passée deux ans plus tard (1999), et l'exemple hongkongais a rassuré la population. De plus, les deux colonies jouissaient de structures différentes et connaissaient des situations peu comparables. Macao ne connaissait pas d'activité démocratique aussi développée que Hong Kong. De plus, l'économie, dominée par les jeux, était contaminée par une criminalité violente aux conséquences sociales importantes. Aussi la décision de Pékin de placer des unités de l'Armée populaire de libération, pour faire le ménage à Macao, fut bien accueillie. Les résultats ne se sont pas fait attendre. Les crimes violents ont baissé de 70 % en 2000 et de 45 % en 2001. Cet assainissement a eu un effet bénéfique autant auprès de la population que sur la crédibilité de la ville.

Codes

Macao a pour codes :
- selon la liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs :
- B-M ;
- CR ;
- CS.
- MO, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-2 ;
- .mo, selon la liste des domaines de premier niveau d'Internet ;
- VM, selon la liste des préfixes des codes OACI des aéroports ;
- ZZZ, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-3 ;
- ZZZ, selon la liste des codes pays du CIO ;
- ZZZ, selon la liste des codes internationaux des plaques minéralogiques ;
- ZZZ, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-2 ;
- ZZZ, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-3.

Sport

Le Grand Prix de Macao de Formule 3 est une épreuve de Formule 3 qui se tient chaque année au mois de novembre sur le circuit urbain de Guia, dans les rues de Macao. Réunissant les meilleurs pilotes des différents championnats nationaux et continentaux de Formule 3, le GP de Macao fait figure de Coupe du Monde officieuse de Formule 3.

Références

==
Sujets connexes
Air Macau   Années 1980   Armoiries de Macao   Armée populaire de libération   Bulle immobilière   CR   CS   Canton   Cantonais   Casino (lieu)   Coloane   Compagnie aérienne   Drapeau de Macao   Edmund Ho Hau-wah   Extrême-Orient   Ferry (bateau)   Formule 3   Guangdong   Guomindang   Hakka   Hong Kong   ISO 3166-1   Liste des codes internationaux des plaques minéralogiques   Liste des codes pays du CIO   Liste des codes pays utilisés par l'OTAN   Liste des domaines de premier niveau d'Internet   Liste des pays par densité de population   Liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs   Liste des préfixes des codes OACI des aéroports   MO   Mandarin   Mandarin (langue)   Parti communiste chinois   Pataca   Portugais   Pékin   Rivière des Perles   Région administrative spéciale   République populaire de Chine   Shenzhen   Taipa   Taux de fécondité   Traité de Tianjin   VM   XIXe siècle   XXe siècle   Zhuhai  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^