Boulevard Saint-Laurent

Infos
Entre les rues Prince-Arthur et Duluth Frénésie de la Main, 100 anniversaire du boulevard Saint-Laurent, intersection rue Rachel, août 2005 Le boulevard Saint-Laurent, aussi connu sous le nom de « la Main » (rue principale), est une importante rue commerciale nord-sud à Montréal. Il fut le foyer d'accueil de nombreux immigrants qui s'y installèrent et y fondèrent de multiples petits commerces ainsi que des restaurants. Cette artère est nommée en l'honneur de La
Boulevard Saint-Laurent

Entre les rues Prince-Arthur et Duluth Frénésie de la Main, 100 anniversaire du boulevard Saint-Laurent, intersection rue Rachel, août 2005 Le boulevard Saint-Laurent, aussi connu sous le nom de « la Main » (rue principale), est une importante rue commerciale nord-sud à Montréal. Il fut le foyer d'accueil de nombreux immigrants qui s'y installèrent et y fondèrent de multiples petits commerces ainsi que des restaurants. Cette artère est nommée en l'honneur de Laurent de Rome. Celle-ci aujourd'hui sépare la ville de Montréal en deux parties, soit l'Est et l'Ouest et ce depuis 1905. Les numéros civiques commencent avec ce boulevard et augmentent vers l'Est et vers l'Ouest. Les noms des rues prennent le suffixe Est ou Ouest selon leur orientation.

Histoire

En 1792, pour des fins électorales, une ordonnance délimite pour la première fois la ville de façon précise. Le territoire englobe un vaste carré compris entre le fleuve et les actuelles rues Atwater, Duluth et Frontenac. À cette époque déjà, les deux tiers de la population résident hors de la ville fortifiée, dans les faubourgs, et ceux-ci sont intégrés dans le nouveau territoire de la ville. Le faubourg Saint-Laurent, au nord, est le quartier le plus populeux et celui qui croît le plus rapidement. On en profite alors pour diviser Montréal en ses deux quartiers Est et Ouest séparés par la rue Saint-Laurent, et dès cette époque les habitants commencent à s’identifier à l’un ou à l’autre quartier. Il n’y a pas encore de séparation ethnique ; elle commencera avec le quartier irlandais de Sainte-Anne, après 1825. Tout au long du siècle, la bourgeoisie anglophone migre vers le nord-ouest de la vieille ville, la petite bourgeoisie francophone vers le nord, les ouvriers vers l’est et le sud-ouest, alors que les nouveaux arrivants s'installent dans le corridor central, dans l'axe de la rue Saint-Laurent. Les quelques rues à l'est accueillent les nouveaux arrivants francophones et les quelques rues à l'ouest, les immigrants anglophones. À la même époque, l'industrie du textile se déplace lentement vers le nord, le long de cette rue. En 1908, la Congrégation Notre-Dame déménage à l’angle Sherbrooke et Atwater. Son couvent de la rue Notre-Dame qui bloquait la rue Saint-Laurent vers le sud sera démoli en 1911 pour permettre le prolongement de la rue jusqu’au fleuve. Le boulevard Saint-Laurent reste aujourd'hui une division symbolique entre les communautés anglophone et allophone, à l'Ouest, et la francophone, à l'Est. Cette distinction n'existe plus beaucoup aujourd'hui ; des gens de tous les groupes linguistiques habitent maintenant des deux côtés, bien que les principaux quartiers anglophones soient toujours situés à l'ouest. Voir rue Saint-Laurent.

Quartiers contemporains traversés

C'est aujourd'hui une artère commerciale qui donne dans tous les styles, du très branché aux commerces ethniques spécialisés. Le boulevard est le lieu du quartier chinois (entre la rue Viger et le boulevard René-Lévesque), d'un secteur de bars (en gros entre les rue Sherbrooke et rue Duluth), et de la Petite Italie (entre les rue Saint-Zotique et rue Jean-Talon). Entre le quartier de bars branchés et le quartier chinois, c'est-à-dire autour de la rue Sainte-Catherine, c'est le red light. Le boulevard Saint-Laurent s'achève au sud dans le Vieux-Montréal, à la rue de la Commune, laquelle longe le fleuve Saint-Laurent.

Quartier à la mode

Un vendredi soir d'hiver Autour de la rue Duluth, se trouvent des boutiques spécialisées et des salles de spectacle indépendantes où s'est développé au début des années 2000 une scène musicale florissante, comme la Casa del Popolo, la Sala Rossa, le Barfly, le El Salon, le Salon Vert (ou Green Room), le Main Hall. Plusieurs cafés, tels le Cafe Esperanza, et restaurants s'y trouvent aussi, tel Schwartz's. Édifices notables :
- Softimage
- Ex-Centris
- Bain Schubert

Environs

La rue Prince-Arthur croise le boulevard, un peu au nord de la rue Sherbrooke. La section de la rue Prince-Arthur à l'est du boulevard et jusqu'au parc du carré Saint-Louis est piétonne. Il s'y trouve beaucoup de restaurants et quelques boutiques, bars et cafés. Sa vocation est touristique durant la saison chaude.

Lien externe

-
- Saint-Laurent, boulevard af:Boulevard Saint-Laurent en:Saint Laurent Boulevard
Sujets connexes
Allophone   Années 2000   Boulevard René-Lévesque   Café (établissement)   Ex-Centris   Fleuve Saint-Laurent   Laurent de Rome   Montréal   Petite Italie de Montréal   Quartier chinois de Montréal   Quartier du Red Light de Montréal   Rue Duluth   Rue Jean-Talon   Rue Prince-Arthur   Rue Saint-Laurent   Rue Sainte-Catherine   Rue Sherbrooke   Rue piétonne   Schwartz's   Softimage   Square Saint-Louis   Tourisme   Vieux-Montréal  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^