Paranthropus

Infos
Paranthropus est un éteint d'hominidé ayant vécu en Afrique entre environ 2, 7 et 1 million d'années avant le présent. Il regroupe trois espèces voisines, parfois qualifiées d'« Australopithèques robustes » (P. aethiopicus, P. boisei, P. robustus).
Paranthropus

Paranthropus est un éteint d'hominidé ayant vécu en Afrique entre environ 2, 7 et 1 million d'années avant le présent. Il regroupe trois espèces voisines, parfois qualifiées d'« Australopithèques robustes » (P. aethiopicus, P. boisei, P. robustus).

Principales caractéristiques

Paranthropus est apparu il y a environ 2, 7 millions d'années, au cours du Pliocène. Les Paranthropes avaient un volume cérébral compris entre 420 et 600 cm³ (soit environ 40 % de celui d'un homme actuel). Les différentes espèces de Paranthropes avaient une taille voisinant 1, 30 à 1, 50 m et possédaient une forte musculature. Paranthropus vivait probablement dans des secteurs boisés plutôt que dans des milieux ouverts comme Australopithecus. Il a plutôt de grandes dents avant. Il avait un visage assez plat. Il n'y a pas de preuve irréfutable de la production d'industrie lithique par les Paranthropes.

Position phylogénétique

Ce taxon regroupe des hominidés bipèdes descendant probablement d'une forme gracile d'Australopithèque. Toutes les espèces de Paranthropus étaient contemporaines de formes archaïques du genre Homo telles que Homo habilis, Homo rudolfensis ou même Homo ergaster. Les Paranthropes ont donc poursuivi leur évolution indépendamment du genre Homo, lui-même issu d'Australopithecus ou de Kenyanthropus

Pertinence du genre

Le débat n'est pas encore tranché dans la communauté scientifique sur la pertinence du genre Paranthropus. Il y a encore une dizaine d'années, les trois s rattachées à ce étaient inclues dans le genre Australopithecus par la plupart des auteurs. Il existe des différences significatives entre Paranthropes et Australopithèques au niveau du crâne, les restes post-crâniens demeurant relativement similaires. Chez les Paranthropes, le dimorphisme sexuel est très marqué et les mâles présentent au sommet du crâne une crête sagittale analogue à celle des gorilles, permettant l'insertion de puissants muscles actionnant les mandibules. Le contraste entre Paranthropus et Homo est très marqué, et il est évident que le premier ne s'inscrit pas dans l'ascendance du second.

Découverte

Le premier fossile attribué à Paranthropus robustus (TM 1517) a été découvert en Afrique du Sud en 1938 puis nommé et décrit par Robert Broom. Paranthropus boisei a ensuite été découvert par Mary et Louis Leakey en 1959 à Olduvai en Tanzanie (spécimen OH5). L'espèce a tout d'abord été nommée Zinjanthropus boisei par les Leakey. Elle fut ensuite rattachée au genre Paranthropus puis à Australopithecus par certains auteurs.

Voir aussi

Références

- Broom R. (1938), « The pleistocene anthropoid apes of South Africa », Nature.
- Leakey L.S.B. (1959), « A new fossil skull from Olduvai », Nature, 184, pp. 491-3.
- Y. Coppens et P. Picq (dir.), Aux origines de l'humanité, vol. 1, Fayard, (2001), ISBN 2-213-60369-3 ---- Catégorie:Hominidé disparu ca:Paranthropus de:Paranthropus en:Paranthropus es:Paranthropus eu:Paranthropus fi:Paranthropus gl:Paranthropus ja:パラントロプス属 lb:Paranthropus nl:Paranthropus pl:Paranthropus pt:Paranthropus ro:Paranthropus ru:Парантроп sv:Paranthropus tr:Zinyantropus
Sujets connexes
Australopithèque   Dimorphisme sexuel   Gorges d'Olduvai   Gorille   Homo   Homo ergaster   Homo habilis   Homo rudolfensis   Homo sapiens   Industrie lithique   Kenyanthropus platyops   Louis Leakey   Mary Leakey   Pascal Picq   Pliocène   Robert Broom   Tanzanie   Taxon   Yves Coppens  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^