Gargan

Infos
Avatar du dieu Lug. Sa croyance se serait maintenue après la christianisation des descendants des peuples celtes. Étymologie incertaine:
-Grag : roche ou gorge
- Pierre (gar) géante (gan) l'homme (tua)
Gargan

Avatar du dieu Lug. Sa croyance se serait maintenue après la christianisation des descendants des peuples celtes. Étymologie incertaine:
-Grag : roche ou gorge
- Pierre (gar) géante (gan) l'homme (tua)

Sa légende

L'histoire

Il serait le fils de la déesse Belisama qui restant vierge aurait été fécondée par l'esprit divin du dieu Belen. Grand mangeur, coureur de jupon, bagarreur, un peu benêt mais au grand cœur, il mena une vie d'errance. Par certains de ses aspects, il n'est pas sans rappeler
- le Dagda irlandais,
- le géant Gargantua immortalisé par Rabelais fils de Gargamelle et de Grandgousier (l'histoire et le thème français du Gargantua de François Rabelais, furent volés à Billon d'Issoudun en 1532).

Les enjeux

Le géant Gargan est associé par les Gaulois à la lutte contre les envahisseurs romains. Il aurait été conservé, même chez les populations christianisées, comme symbole de résistance. Il aurait ainsi prêté main forte contre les Anglais durant la guerre de Cent Ans. Les religieux qui s'étaient attelé à christianiser définitivement l'Europe de l'Ouest ont lutté contre cette survivance d'un autre âge et l'ont associé à Satan. Les bénédictins ont ainsi affublé au Haut Moyen Âge les païens du sobriquet de Gargantuates, "ceux de Gargan".

Source

Contes rapportés par Le Prévost en 1830 et le comte de Pulligny en 1879.

Son empreinte

Toponymie

- Mont Gargan, près de Manfredonia dans les Pouilles (Monte Gargano). Après l'apparition de l'archange Michel sur cette montagne en 390, on a donné ce nom à d'autres montagnes : en Seine-Maritime à Rouen (dont c'est une des collines, qui d'après la légende est issue de la perte de sa Rifl: "pierre à aiguiser"), et à Fresles (près de Neufchâtel-en-Bray). Après une nouvelle apparition de l'archange vers 710 au Mont Saint-Michel, le mont normand a parfois été appelé un "nouveau mont Gargan". Il y a aussi un Mont Gargan au sud de la Haute-Vienne (Limousin, en contrefort ouest du plateau de Millevaches).
- Garganvillar (Tarn-et-Garonne)
- Gargas (Haute-Garonne) et (Vaucluse)
- Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis)

Lieu associé

- Lieu-dit « Chaise de Gargantua » sur les bord de Seine, à Saint-Pierre-de-Varengeville, près de Duclair
- menhir de Port-Mort dit « Gravier de Gargantua »

Travaux

- Avoir creusé le lit de la Seine à Jumièges
- Avoir construit les buttes de Peray (pourtant construites par Robert le Diable pendant la guerre de Cent Ans. Mais, que ce soit Robert le Magnifique 1010/1035, Robert II de Bellême 1050/1130, ou Robert II de Montgommery 1030/1094, qui furent affublés de ce surnom. Cela ne peut pas être pendant la Guerre de 100 ans, qui dura de 1337 à 1453...)
- Avoir renversé des pierres ou des menhirs (par ex. à Domont)

Cultes

les "gargans" de Rouen, étaient des biscuits de 2 à 3 cm. de haut, à figure d'homme grotesque et 2 paires d'yeux, en état de priapisme, vendus à la Saint Romain (23 Octobre, sa représentation fut interdite par censure de la Police en 1855), les filles mettaient le biscuit dans leur corsage, pour trouver un mari qui serait bon amant. Catégorie:Mythologie celtique
Sujets connexes
Belisama   Dagda   Domont   Duclair   François Rabelais   Fresles   Garganvillar   Gargas   Guerre de Cent Ans   Haute-Garonne   Haute-Vienne   Jumièges   Limousin   Livry-Gargan   Lug (dieu)   Neufchâtel-en-Bray   Peray   Plateau de Millevaches   Pouilles   Robert le Diable   Rouen   Saint-Pierre-de-Varengeville   Seine   Seine-Maritime   Seine-Saint-Denis   Tarn-et-Garonne   Vaucluse  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^