Incidence (épidémiologie)

Infos
L'incidence est un terme épidémiologique utilisé pour décrire, avec la prévalence, la fréquence d'une maladie dans une population.
Incidence (épidémiologie)

L'incidence est un terme épidémiologique utilisé pour décrire, avec la prévalence, la fréquence d'une maladie dans une population.

Généralités

En général, l'incidence (ou le taux d'incidence) est le nombre de nouveaux cas d'une pathologie observés pendant une période et pour une population déterminées. Elle est un des critères les plus importants pour évaluer la fréquence et la vitesse d'apparition d'une pathologie. Elle se distingue de la prévalence qui est une mesure d'état qui compte tous les cas (nouveaux ou pas) à un moment donné. Représentation schématique d'évolutions possibles de l'incidence d'une maladie au cours du temps Les changements de l'incidence d'une maladie correspondent à son évolution, stable lors de phases d'endémie, en augmentantion en cas d'épidémies et de pandémies, ou en diminution lors des guérisons. La morbidité d'une maladie pouvant affecter le renouvellement de la population, des valeurs négatives de son incidence peuvent s'obtenir par exemple lorsque les taux de guérison sont plus élevés que les taux de mortalité.

Concept de personne-temps

En épidémiologie, l'incidence est exprimée en nombre de nouveaux cas par personne-temps. La population à l'étude doit être à risque, c'est-à-dire que ses membres doivent pouvoir contracter la maladie à l'étude. La notion de personne-temps désigne la durée totale de suivi des individus à risque dans la population à l'étude. Par exemple, si 100 personnes à risque ont été étudiées pendant 2 ans, la durée totale de suivi est de 200 personnes-années. Dans ce même exemple, s'il a eu 5 nouveaux cas de la maladie à l'étude, le taux d'incidence sera de 5 cas par 200 personnes-années, ou plus simplement de 2, 5 cas par 100 personnes-années (ou encore 0, 025 cas par personne-année). En général, on s'intéresse à la première occurrence d'une maladie donnée chez une personne (au premier cancer et pas à ses récidives chez un même patient par exemple). Dans l'exemple ci-haut, les cinq cas diagnostiqués pendant l'étude ne sont plus à risque à partir du moment où ils sont diagnostiqués. S'ils ont contracté la maladie après six mois d'observation, ils n'ont été à risque que pendant six mois. La durée totale de suivi pour cette étude est donc de 190 personnes-années pour les personnes qui n'ont pas la maladie (95 personnes fois deux ans) et de 2, 5 ans pour les cas (6 mois fois cinq cas). Le vrai taux d'incidence est donc de 5 cas sur 192, 5 personnes-année (ou 2, 6 cas par 100 personnes-années). Si la différence est petite dans cet exemple, elle devient importante lorsque la maladie est fréquente. Dans la plupart des communications scientifiques, le taux d'incidence est exprimé en nouveaux cas par 100 000 personnes par année. Ce taux suppose que tous les membres de la population étaient à risque pendant l'année. Il suppose également que la maladie est rare et donc que la contribution à la durée totale de suivi des cas est négligeable par rapport au reste de la population.

Références

- Rothman KJ, Greenland S. (1998). Modern epidemiology. Philadelphia, PA, Lippincott-Raven.
- Bernard P-M, Lapointe C. (2003). Mesures statistiques en épidémiologie. Québec, Presses de L'Université du Québec. Catégorie:Épidémiologie de:Inzidenz (Medizin) en:Incidence (epidemiology) es:Incidencia it:Incidenza (epidemiologia) ja:発生数 lt:Sergamumas nl:Incidentie no:Insidens pl:Zapadalność ru:Заболеваемость sv:Incidens
Sujets connexes
Endémie   Incidence   Maladie   Pandémie   Pathologie   Population   Prévalence   Taux de mortalité  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^