Factorielle

Infos
En mathématiques, la factorielle d'un entier naturel n, notée n!, ce qui se lit soit « factorielle de n » soit « factorielle n », est le produit des nombres entiers strictement positifs inférieurs ou égaux à n. La factorielle joue un rôle important en algèbre combinatoire parce qu'il y a n! façons différentes de permuter n objets. Elle apparaît dans de nombreuses formules en mathématiques, comme par exemple la formule du binôme
Factorielle

En mathématiques, la factorielle d'un entier naturel n, notée n!, ce qui se lit soit « factorielle de n » soit « factorielle n », est le produit des nombres entiers strictement positifs inférieurs ou égaux à n. La factorielle joue un rôle important en algèbre combinatoire parce qu'il y a n! façons différentes de permuter n objets. Elle apparaît dans de nombreuses formules en mathématiques, comme par exemple la formule du binôme et la formule de Taylor.

Définition

Soit n un entier naturel. Sa factorielle est formellement définie par : :n! = \prod_^n i = 1\times 2\times 3\times \cdots \times (n-1) \times n Par exemple :
- 1! = 1
- 2! = 1 × 2 = 2
- 3! = 1 × 2 × 3 = 6
- 10! = 1 × 2 × 3 × 4 × 5 × 6 × 7 × 8 × 9 × 10 = 3 628 800 Par convention : :0! = 1 La définition de la factorielle sous forme de produit rend naturelle cette convention puisque 0! est un produit vide, c'est-à-dire réduit à l'élément neutre de la multiplication. Cette convention est pratique pour deux points :
- Elle permet une définition récursive de la factorielle : (n+1)! = n! × (n+1) pour tout n.
- Elle permet à de nombreux identifés en combinatoire d'être valides pour des tailles nulles. En particulier, le nombre d'arrangements ou de permutations de l'ensemble vide est égal à 1. La formule de Stirling donne un équivalent de n! quand n est grand : :\lim_n\to+\infty \frac\sqrt2\pi n (n/e)^n=1 d'où n\, ! \sim \sqrt2\pi n\, \left(\frac n e\right)^n

Généralisation

La fonction gamma, tracée ici le long de l'axe des réels, prolonge la factorielle sur les valeurs qui ne sont pas entières La fonction factorielle peut être prolongée à l'ensemble des nombres complexes (à l'exception des nombres entiers négatifs ou nuls) grâce à la fonction gamma d'Euler (notée Γ). En effet, pour n entier positif, on a : :\Gamma(n+1)=n! Par ailleurs, les deux fonctions satisfont les relations de récurrence suivantes : :n!=n \times (n-1)! :\Gamma(n+1)=n \Gamma(n) La fonction gamma agit donc comme un prolongement de la factorielle : :z! = \Gamma(z+1)=\int_^\infty t^z e^\, \mathrmt Cette fonction n'est cependant pas définie pour les nombres entiers négatifs ou nuls (0, -1, -2, etc.). Cette vision de la fonction gamma comme prolongation de la factorielle est justifiée par les raisons suivantes :
- Les deux fonctions partagent une même définition récurrente.
- La fonction gamma est généralement utilisée dans un contexte similaire (même si plus général) à la factorielle.
- La fonction gamma est la seule fonction qui satisfait cette définition de récurrence sur les nombres complexes, qui est holomorphe et dont le logarithme de la restriction aux réels positifs est convexe (théorème de Bohr-Mollerup)

Applications

- En combinatoire, il existe n! façons différentes d'arranger n objets distincts (c’est-à-dire n! permutations). Et le nombre de façons de choisir k éléments parmi un ensemble de n est donné par le coefficient binomial : :n\choose k=n!\over k!(n-k)!.
- En permutation, si r éléments peuvent être choisis et arrangés de r façons différentes parmi un total de n objets (r < n), alors le nombre total de permutations distinctes est donné par : :nPr = \frac
- Les factorielles apparaissent également en analyse. Par exemple, le théorème de Taylor, qui exprime la valeur en x d'une fonction f sous forme de série entière, fait intervenir la factorielle n! pour le terme correspondant à la n dérivée de f en x.
- Le volume d'une hypersphère en n dimensions peut être exprimé par : :V_n=\pi^R^n\over (n/2)!.
- Les factorielles sont utilisées de façon intensive en théorie des probabilités.
- Les factorielles sont souvent utilisées comme exemple — avec la suite de Fibonacci — pour l'apprentissage de la récursivité en informatique du fait de leur définition récurrente simple.

Théorie des nombres

Les factorielles ont de nombreuses applications en théorie des nombres. Les nombres factoriels sont des nombres hautement composés. En particulier, n! est divisible par tous les nombres premiers qui lui sont égaux ou inférieurs. Par conséquent, tout nombre n > 4 est un nombre composé si et seulement si : :(n-1)!\ \equiv\ 0 \ (\rm mod\ n). Un résultat plus fort est le théorème de Wilson. n est premier si et seulement si : :(n-1)!\ \equiv\ -1 \ (\rm mod\ n) Adrien-Marie Legendre a montré que la multiplicité du nombre premier p dans la décomposition en produit de facteurs premiers de n! peut être exprimé par : :\sum_^\infty \lfloor n/p^i \rfloor, (qui est définie, car la fonction partie entière élimine tous les p^i > n). La seule factorielle qui soit également un nombre premier est 2, mais il existe des nombres premiers de la forme n! \pm 1, appelés nombres premiers factoriels.

Variantes

Primorielle

La fonction primorielle est similaire à la fonction factorielle, mais ne prend en compte que le produit des nombres premiers.

Multifactorielles

Afin d'alléger l'écriture, une notation courante est d'utiliser plusieurs points d'exclamation pour noter une fonction multifactorielle, le produit d'un facteur sur deux (n!!), sur trois (n!!!) ou plus. n!!, la double factorielle de n, est définie de façon récurrente par : : n!!= \left\ \begin 1, \qquad\quad\ &&\mboxn=0\mboxn=1; \\ n(n-2)!!&&\mboxn\ge2.\qquad\qquad \end \right. Par exemple :
- 3!! = 3 \times 1 = 3
- 4!! = 4 \times 2 = 8
- 5!! = 5 \times 3 \times 1 = 15
- 6!! = 6 \times 4 \times 2 = 48
- n!! = n \times (n-2) \times (n-4) \times \cdots Certaines identités découlent de la définition : :n!=n!!(n-1)!! \, :(2n)!!=2^nn! \, :(2n+1)!!=(2n+1)!\over(2n)!!=(2n+1)!\over2^nn! :\Gamma\left(n+1\over2\right)=\sqrt\pi(2n-1)!!\over2^n Il faut faire attention de ne pas interpréter n!! comme la factorielle de n!, qui serait écrite (n!)! et est un nombre largement plus grand. Certains mathématiciens ont suggéré la notation alternative n!2 pour la double factorielle et similairement n!n pour les autres multifactorielles, mais cet usage ne s'est pas répandu. La double factorielle est la variante la plus commune, mais il est possible de définir de façon similaire la triple factorielle, etc. De façon générale, la k factorielle, notée n!(k), est définie de façon récurrente par : : n!^= \left\ \begin 1, \qquad\qquad\ &&\mbox0\le n
Sujets connexes
Adrien-Marie Legendre   Analyse (mathématiques)   Coefficient binomial   Combinatoire   Décomposition en produit de facteurs premiers   Dérivée   E (nombre)   Ensemble vide   Entier naturel   Fonction convexe   Fonction digamma   Fonction gamma   Fonction gamma incomplète   Fonction holomorphe   Formule de Stirling   Hypersphère   Informatique   Leonhard Euler   Logarithme   Mathématiques   Nombre complexe   Nombre composé   Nombre hautement composé   Nombre premier   Nombre premier factoriel   Notation des puissances itérées de Knuth   Partie entière   Permutation   Primorielle   Produit vide   Récursivité   Simon Plouffe   Suite de Fibonacci   Série entière   Théorie des nombres   Théorie des probabilités   Théorème de Bohr-Mollerup   Théorème de Taylor   Théorème de Wilson   Volume  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^