John Wayne

Infos
right John Wayne, né Marion Robert Morrison le 26 mai 1907 à Winterset (Iowa, États-Unis d'Amérique et décédé le 11 juin 1979 à Los Angeles (États-Unis d'Amérique), était un acteur, réalisateur et producteur américain, qui a joué dans de nombreux westerns, films policiers, films de guerre et quelques comédies romantiques. Symbole d'une certaine virilité et icône américaine, il était surnommé « The Duke ».
John Wayne

right John Wayne, né Marion Robert Morrison le 26 mai 1907 à Winterset (Iowa, États-Unis d'Amérique et décédé le 11 juin 1979 à Los Angeles (États-Unis d'Amérique), était un acteur, réalisateur et producteur américain, qui a joué dans de nombreux westerns, films policiers, films de guerre et quelques comédies romantiques. Symbole d'une certaine virilité et icône américaine, il était surnommé « The Duke ».

Jeunesse de John Wayne

Après la naissance de son frère cadet Robert, ses parents changèrent son identité en Marion Mitchell Morrison. Toutefois John Wayne a souvent affirmé que son vrai nom aurait été Marion Michael Morrison. Né dans une famille modeste et presbytérienne, son père est Clyde Leonard Morrison, d'ascendance irlandaise et écossaise et fils d'un vétéran de la Guerre de Sécession. Sa mère est Mary Alberta Brown, d'origine irlandaise. La famille s'installe en Californie à Glendale en 1911. Dès cette époque, John Wayne est surnommé « Big Duke » en référence à son chien, « Little Duke », qu'il emmenait partout avec lui. Sa jeunesse est marquée par une certaine pauvreté. À l'école, il fait partie des bons élèves. Il devient une star de football de son lycée et est recruté, au titre des bourses sportives, par l'Université de Californie du Sud où il rejoint une fraternité, Sigma Chi. Il joue également dans l'équipe de football mais une blessure cause la fin prématurée de sa carrière sportive et lui fait perdre sa bourse scolaire. Il est alors obligé de mettre fin à ses études pour raisons financières. Durant ses années universitaires, il avait commencé à travailler pour des studios de cinéma locaux. Durant un job d'été, il fait la connaissance de John Ford avec qui le liera une grande amitié durant sa vie entière. C'est ainsi qu'il apparaît pour la première fois au cinéma avec son équipe de football dans le film Maker of Men (1930). Au générique, John Wayne est encore crédité sous son nom de Marion Morrison.

Carrière artistique

John Wayne dans La Prisonnière du désertIl occupe une position particulière dans le panthéon des stars d'Hollywood pour n'avoir interprété qu'un seul rôle dans les 175 films aux génériques desquels il apparaît, mais en avoir fait un mythe et archétype universellement accessibles : celui du héros qui ne meurt jamais, à la présence rassurante, indépendant, solide contre toute épreuve, avec un charisme de chef, certain de ses idées sans jamais les remettre en question et sans que la situation ne lui donne jamais tort. Il sait faire usage de ses poings et de ses armes mais uniquement pour se défendre, sauf lorsqu'il s'agit d'une bonne bagarre collective. Il est à la limite du machisme mais intimidé et mal à l'aise devant les femmes. Ce personnage unique se place toujours du bon côté, même s'il n'y est pas nécessairement engagé de prime abord. Quelques films emblématiques, appartenant à l'anthologie du cinéma : La Chevauchée fantastique, L'Homme qui tua Liberty Valance, Rio Bravo, L'Homme tranquille. John Wayne était connu pour ses opinions patriotiques, anti-communistes et conservatrices. Star du parti républicain, il s'impliqua dans la création de la « Motion Picture Alliance for the Preservation of American Ideals », une association américaine de cinéma conservatrice. Tout en s'étant fait déclarer inapte pendant la Seconde Guerre Mondiale, il cosigne, en 1968, avec Les Bérets verts le seul film américain ouvertement pro-guerre du Vietnam. En 1964, on diagnostique chez Wayne un cancer du poumon. Des rumeurs affirment que le responsable de ce cancer était le site nucléaire de Yucca Flat, proche du plateau de cinéma lors du tournage du film Le Conquérant (91 des 220 personnes ayant participé au tournage ont développé un cancer et 46 en sont mortes, dans les trente années qui suivirent). John Wayne pensait, lui, que le responsable était les trois paquets de cigarettes qu'il fumait par jour. En 1964, il soutient encore la candidature de Barry Goldwater à la présidence des États-Unis et en 1968, est approché pour être lui-même le candidat du parti républicain. Il déclina la proposition au prétexte qu'il ne pensait pas que le public pourrait envoyer un acteur à la Maison-Blanche. Il fut même approché pour être le colistier du candidat dixiecrat George Wallace. Il ne donna pas suite. John Wayne fut cependant un ardent soutien de son ami, l'acteur Ronald Reagan lors de ses candidatures au poste de gouverneur de Californie en 1966 et 1970. Après encore quelques films au début des années 70, il décède finalement d'un cancer de l'estomac le . Il est enterré au cimetière de Pacific View à Corona del Mar.

Filmographie sélective

- 1929 : Speakeasy de Benjamin Stoloff
- 1930 : La Piste des géants (The Big Trail) de Raoul Walsh
- 1933 : Justice pour un innocent alias Une sale amitié (Sagebrush Trail) de Armand Schaeffer
- 1933 : Les Cavaliers du Destin alias Le Chevalier du Destin (Riders of Destiny) de Robert N. Bradbury
- 1933 : Liliane (Baby Face) de Alfred E. Green
- 1934 : Le Texan chanceux alias La Mine du Texan (The Lucky Texan) de Robert N. Bradbury
- 1934 : A L'Ouest des Montagnes (West of the Divide) de Robert N. Bradbury
- 1934 : Le Territoire sans loi (The Lawless Frontier) de Robert N. Bradbury
- 1934 : Sous le soleil d'Arizona (Neath the Arizona Skies) de Harry L. Fraser
- 1934 : Le Cavalier de l'aube (The Dawn Rider) de Robert N. Bradbury
- 1934 : Panique à Yucca City (Blue Steel) de Robert N. Bradbury
- 1934 : L'Homme de l'Utah (The Man From Utah) de Robert N. Bradbury
- 1934 : L'Elixir du Docteur Carter (Paradise Canyon) de Carl Pierson
- 1934 : La Mine d'Or Perdue (The Trail Beyond) de Robert N. Bradbury
- 1936 : Les Pirates de la mer (Sea Spoilers) de Frank R. Strayer
- 1939 : Le Premier rebelle (Allegheny Uprising) de William A. Seiter
- 1939 : La Chevauchée fantastique (Stagecoach) de John Ford
- 1939 : Wyoming Outlaw de George Sherman
- 1939 : New Frontier de George Sherman
- 1940 : L'Escadron noir (Dark Command) de Raoul Walsh
- 1940 : Les Déracinés (Three Faces West) de Bernard Vorhaus
- 1940 : Les Hommes de la mer (The Long Voyage Home) de John Ford
- 1940 : La Maison des sept péchés (Seven Sinners) de Tay Garnett
- 1941 : La Fille du péché (Lady from Louisiana) de Bernard Vorhaus
- 1941 : Le Retour du proscrit (The Sheperd of the Hills) de Henry Hathaway
- 1942 : Lady for a Night de Leigh Jason
- 1942 : Les Naufrageurs des mers du sud (Reap the Wild Wind) de Cecil B. DeMille
- 1942 : Les Écumeurs (The Spoilers) de Ray Enright
- 1942 : Les Tigres volants (Flying Tigers) de David Miller
- 1942 : Pittsburgh de Lewis Seiler
- 1942 : Sacramento (In Old California) de William C. McGann
- 1943 : La Fille et son cowboy (A Lady Takes A Chance) de William A. Seiter
- 1943 : La Ruée sanglante (In Old Oklahoma) de Albert S. Rogell
- 1944 : Alerte aux marines (The Fighting Seabees) d'Edward Ludwig
- 1944 : L'Amazone aux yeux verts (Tall in the Saddle) d'Edwin L. Marin
- 1945 : Retour aux Philippines (Back to Bataan) d'Edward Dmytryk
- 1945 : La Belle de San Francisco (Flame of Barbary Coast) de Joseph Kane
- 1945 : Les Sacrifiés (They Were Expendable) de John Ford
- 1945 : La Femme du pionnier (Dakota) de Joseph Kane
- 1946 : New York-Los Angeles (Without Reservations) de Mervyn LeRoy
- 1946 : Desert Command de Colbert Clark et Armand Schaefer
- 1947 : L'Ange et le mauvais garçon alias L'Ange et le mal (Angel and the Badman) de James Edward Grant
- 1947 : Taikoun (Tycoon) de Richard Wallace
- 1948 : Le Massacre de Fort Apache (Fort Apache) de John Ford
- 1948 : La Rivière rouge (Red River) de Howard Hawks et Arthur Rosson
- 1948 : Le Fils du désert (Three Godfathers) de John Ford
- 1948 : Le Réveil de la sorcière rouge (Wake of the Red Witch) d'Edward Ludwig
- 1949 : Le Bagarreur du Kentucky (The Fighting Kentuckian) de George Waggner
- 1949 : La Charge héroïque (She Wore a Yellow Ribbon) de John Ford
- 1949 : Iwo Jima (Sands of Iwo Jima) d'Allan Dwan
- 1950 : Rio Grande (Sons of the pioneers) de John Ford
- 1951 : Opération dans le Pacifique (Operation Pacific) de George Waggner
- 1951 : Les Diables de Guadalcanal (Flying Leathernecks) de Nicholas Ray
- 1952 : L'Homme tranquille (The Quiet Man) de John Ford
- 1953 : Big Jim McLain d'Edward Ludwig
- 1953 : L'Homme de bonne volonté (Trouble Along the Way) de Michael Curtiz
- 1953 : Aventure dans le grand Nord (Island in the Sky) de William A. Wellman
- 1953 : Hondo, l’homme du désert (Hondo) de John Farrow
- 1954 : Écrit dans le ciel (The High and the Mighty) de William A. Wellman
- 1955 : Le Renard des océans (The Sea Chase) de John Farrow
- 1955 : L'Allée sanglante (Blood Alley) de William A. Wellman
- 1956 : Le Conquérant (The Conqueror) de Dick Powell
- 1956 : La Prisonnière du désert (The Searchers) de John Ford
- 1957 : L'aigle vole au soleil (The Wings of Eagles) de John Ford
- 1957 : Les espions s'amusent (Jet Pilot) de Josef von Sternberg
- 1957 : La Cité disparue (Legend of the Lost) de Henry Hathaway
- 1958 : Le Barbare et la geisha (The Barbarian and the Geisha) de John Huston
- 1959 : Rio Bravo de Howard Hawks
- 1959 : Les Cavaliers (The Horse Soldiers) de John Ford
- 1960 : Alamo (The Alamo) de John Wayne
- 1960 : Le Grand Sam (North to Alaska) de Henry Hathaway
- 1961 : Les Comancheros (The Comancheros) de Michael Curtiz
- 1962 : L'Homme qui tua Liberty Valance (The Man Who Shot Liberty Valance) de John Ford
- 1962 : Hatari ! de Howard Hawks
- 1962 : Le Jour le plus long (The Longest Day) de Ken Annakin et Andrew Marton
- 1962 : La Conquête de l'Ouest (How The West Was Won) de John Ford et Henry Hathaway
- 1963 : Le Grand McLintock (McLintock !) d'Andrew V. McLaglen
- 1963 : La Taverne de l'Irlandais (Donovan's Reef) de John Ford
- 1964 : Le Plus grand cirque du monde (Circus World) de Henry Hathaway
- 1965 : La Plus grande histoire jamais contée (The Greatest Story Ever Told) de George Stevens
- 1965 : Première victoire (In Harm's Way) d'Otto Preminger
- 1965 : Les Quatre fils de Katie Elder (The Sons of Katie Elder) de Henry Hathaway
- 1966 : L'Ombre d'un géant (Cast a Giant Shadow) de Melville Shavelson
- 1966 : El Dorado (El Dorado) de Howard Hawks
- 1967 : La Caravane de feu (The War Wagon) de Burt Kennedy
- 1968 : Les Bérets verts (The Green Berets) de Ray Kellogg et John Wayne
- 1969 : Les Feux de l’enfer (Hell fighters) d'Andrew V. McLaglen
- 1969 : Cent dollars pour un shérif (True Grit) de Henry Hathaway
- 1969 : Les Géants de l’Ouest (The Undefeated) d'Andrew V. McLaglen
- 1970 : Chisum (Chisum) d'Andrew V. McLaglen
- 1970 : Rio Lobo de Howard Hawks
- 1971 : Big Jake de George Sherman et John Wayne
- 1972 : Les Cowboys (The Cowboys) de Mark Rydell
- 1973 : Les Voleurs de train (The Train Robbers) de Burt Kennedy
- 1973 : Les Cordes de la potence (Cahill U.S. Marshal) d'Andrew V. McLaglen
- 1974 : Un silencieux au bout du canon (McQ) de John Sturges
- 1975 : Brannigan de Douglas Hickox
- 1975 : Une bible et un fusil (Rooster Cogburn) de Stuart Millar
- 1976 : Le Dernier des géants (The Shootist) de Don Siegel

Voix françaises de John Wayne

Lien interne

L'aéroport du comté d'Orange, en Californie, porte son nom (aéroport John-Wayne). ==
Sujets connexes
Acteur   Alamo (film, 1960)   Albert S. Rogell   Alfred E. Green   Allan Dwan   Andrew Marton   Andrew V. McLaglen   Archétype   Aéroport John-Wayne   Barry Goldwater   Benjamin Stoloff   Bernard Vorhaus   Brannigan   Burt Kennedy   Californie   Cancer du poumon   Cent dollars pour un shérif   Comté d'Orange   David Miller   Dick Powell   Dixiecrat   Don Siegel   Edward Dmytryk   El Dorado (film, 1966)   Football   Frank R. Strayer   George Sherman   George Stevens   George Wallace   Guerre de Sécession   Harry L. Fraser   Hatari !   Henry Hathaway   Hollywood   Howard Hawks   In Old California   Iowa   Irlandais   Iwo Jima (film)   James Edward Grant   John Farrow   John Ford (cinéma)   John Huston   John Sturges   Josef von Sternberg   Joseph Kane   Justice pour un innocent   Ken Annakin   L'Homme qui tua Liberty Valance   L'Homme tranquille   L'Ombre d'un géant   L'aigle vole au soleil (film, 1957)   La Belle de San Francisco   La Caravane de feu   La Charge héroïque   La Chevauchée fantastique   La Conquête de l'Ouest (film)   La Maison des sept péchés   La Piste des géants   La Prisonnière du désert   La Rivière rouge   La Taverne de l'Irlandais   Le Conquérant   Le Dernier des géants   Le Fils du désert   Le Grand McLintock   Le Jour le plus long   Le Massacre de Fort Apache   Le Texan chanceux   Les Bérets verts (film, 1968)   Les Cavaliers (film, 1959)   Les Comancheros   Les Diables de Guadalcanal   Les Hommes de la mer   Les Naufrageurs des mers du sud   Les Sacrifiés   Les espions s'amusent   Les Écumeurs   Lewis Seiler   Liliane   Los Angeles   Machisme   Mark Rydell   Melville Shavelson   Mervyn LeRoy   Michael Curtiz   Mythe   New Frontier   Nicholas Ray   Otto Preminger   Parti républicain (États-Unis)   Producteur de cinéma   Raoul Walsh   Ray Enright   Rio Bravo (film, 1959)   Rio Grande (film, 1950)   Rio Lobo   Robert N. Bradbury   Ronald Reagan   Réalisateur   Speakeasy (1929)   Stuart Millar   Tay Garnett   Une bible et un fusil   William A. Seiter   William A. Wellman   William C. McGann  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^