FN Herstal

Infos
Garde National chypriote avec son FN P90 lors d'une parade à Larnaca FN Five-seveN|250px 250px La Fabrique Nationale de Herstal, plus généralement connue sous le nom Fabrique Nationale ou sous son abréviation FN, est une fabrique d'armement établie à Herstal, près de Liège en Belgique.
FN Herstal

Garde National chypriote avec son FN P90 lors d'une parade à Larnaca FN Five-seveN|250px 250px La Fabrique Nationale de Herstal, plus généralement connue sous le nom Fabrique Nationale ou sous son abréviation FN, est une fabrique d'armement établie à Herstal, près de Liège en Belgique.

Histoire

Depuis le , la région liégeoise était réputée pour ses fabrications mécaniques et particulièrement ses armes à feu. Les artisans armuriers liégeois travaillaient de façon indépendante souvent à domicile et étaient spécialisés dans certaines opérations. Le résultat était qu'un canon de fusil parcourait, aux cours de sa fabrication, des dizaines de kilomètres dans toute l'agglomération liégeoise avant d'être terminé. Au début du , quelques artisans décidèrent de créer un lieu pour se rassembler, il le nommère le syndicat. Ce bâtiment existe toujours et est situé près de la place Coronmeuse à Herstal. En 1889, fut construite à l'autre bout d'Herstal la nouvelle fabrique pour répondre à une commande du gouvernement belge de 150 000 Mausers. À cette occasion, l'entreprise devint la Fabrique nationale d'armes de guerre. La collaboration avec John Moses Browning commence en 1898. En 1989, la Fabrique Nationale prend le contrôle de USRAC - US Repeating Arms company, détenteur de la célèbre marque Winchester. Des voitures et des motocyclettes ont également été construites par l'entreprise au début du . Durant la 2 guerre, la FN a été utilisée comme usine d'armements sous le nom de DWM (Deutsche Waffen Muenitionne). Après cette guerre a été entreprise la fabrication de machines à traire (Conception Declaye) en partie copiées sur la machine américaine Surge. Et, plus tard, des congélateurs domestiques. Rejoint le groupe Snecma en 1989, après avoir été associé entre 1972 et 1987 (participation croisée) avec Beretta. En 1975, FN Herstal occupait 10 286 personnes à Liège. En 1990, l’emploi était réduit à 1 516 unités (il faut toutefois tenir compte des 1 710 emplois repris dans FN Moteurs, qui deviendra Techspace Aero en 1992). En 2001, FN Herstal n’offre plus que 914 emplois et Techspace Aero 1 291.

Catalogue d'armes

Les armes fabriquées au par la FN incluent notamment :
- Browning M1900
- Browning GP 35, premier pistolet semi-automatique à chargeur de grande capacité (adopté en Belgique sous le nom de P-35)
- Browning HP-DA, pistolet semi-automatique à platine simple et double action,
- FN Uzi fabrication (1958-1971) sous licence du célèbre pistolet-mitrailleur israélien. Arme utilisée par les polices judiciaires belge et française. Modèle réglementaire dans l'armée néerlandaise (FN modèle 1961),
- Beretta M12: fabrication de la version S du PM italien entre 1979 et le début des années 1990,
- FN P90, un pistolet-mitrailleur compact en 5, 7x28 mm,
- FN Five-seveN, un pistolet léger moderne en 5, 7x28 mm,
- FN Minimi, une mitrailleuse 5, 56 mm OTAN, également connue sous le nom de M249 SAW
- FN MAG, une mitrailleuse 7.62 mm, également connue sous le nom de LMG M240
- FN F2000, un bullpup 5, 56 mm OTAN
- FN Forty-Nine, un pistolet semi-automatique disponible en 9 mm Parabellum et .40 S&W.
- FNP-9, connu aussi sous le nom de Browning Pro-9 en Amérique du Nord, un pistolet semi-automatique en 9 mm Parabellum, lancé après l'échec du FN Forty-Nine
- FN 303, un lanceur de projectiles non mortels (less-lethal)
- FAL, un fusil d'assaut 7.62 mm
- FN CAL, une version 5, 56 mm OTAN du FAL
- FN FNC, un fusil d'assaut calibre 5, 56 mm OTAN
- FN SCAR, un fusil d'assaut destiné aux forces spéciales américaines
- FN SPR, une famille de fusils de précision destiné aux polices étasunienne La FN détient par ailleurs aussi la Browning Arms Company, un fabricant américain connu pour son Browning M2.

Mécanique

Une très ancienne FN 4 cylindres FN N11 1938
-Constructeur des bicyclettes de 1895 à 1927
-Constructeur de voitures automobiles entre 1900 et 1935
-Constructeur de motos de 1901 à 1965.
-1901 : premier modèle : vélomoteur à transmission par courroie plate et moteur de 133 cm³.
-1905 : première moto 4 cylindres du monde. Modèle à arbre sans cardan et allumage par magnéto, frein à tambour arrière.
-1923 : machine de sport à bloc moteur de 350 cm³ à soupapes en tête, graissage à carter sec, 3 vitesses
-1926 : 500 cm³ sportive
-Première traversée du Sahara en moto
-81 records du monde en solo 350, 500, 750 et 1 000 cm³ et en side-car en 350 et 600 cm³.
-Motos militaires : M 12 SM équipée d'un moteur de 1 000 cm³ bicylindre à plat, boîte à 4 vitesses avec marche arrière, transmission par cardan. Le side-car, blindé, était muni d'une roue rendue motrice à volonté.
-Après la Seconde Guerre mondiale : série FN XIII, monocylindres de 250, 350 et 450 cm³.
-Fin des années 50 à 1965 : retour au cyclomoteur La FN a aussi fabriqué un véhicule hybride, à trois roues, dénommé "Tri-car" (Circa 1935-40), composé d'une grosse moto et d'un caisson de transport, formant un tout comme une camionnette.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Allumage   Arbre (mécanique)   Arme   Belgique   Beretta   Beretta M12   Bicyclette   Browning Arms Company   Browning HP-DA   Browning Hi-Power   Browning M1900   Browning M2   Bullpup   Cardan (mécanique)   Carter sec   Cyclomoteur   FAL   FNP-9   FN CAL   FN F2000   FN FNC   FN Forty-Nine   FN MAG   FN Minimi   FN P90   FN SCAR   FN Special Police Rifle   Five-seveN   Frein à tambour   Fusil d'assaut   Herstal   John Moses Browning   Larnaca   Liège   Magnéto   Mauser   Mitrailleuse   Motocyclette   Pistolet   Sahara   Side-car   Snecma   Soupape   Transmission (mécanique)   Uzi   Winchester Repeating Arms Company  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^