Niche écologique

Infos
Deux espèces de lichens ; l'une verte (à gauche) et l'autre orange (à droite) cohabitent sur ce rocher dans deux niches écologiques différentes, résultant des condition d'ensoleillement et d'hygrométrie. Deux espèces (mousses et lichens) cohabitent sur le même tronc, mais dans deux niches écologiques distinctes, notamment induites par la hauteur et l'hygrométrie. Diverses espèces de mousses et lichens épiphytes cohabitent dans ce qui semble être une même niche écologique, en sit
Niche écologique

Deux espèces de lichens ; l'une verte (à gauche) et l'autre orange (à droite) cohabitent sur ce rocher dans deux niches écologiques différentes, résultant des condition d'ensoleillement et d'hygrométrie. Deux espèces (mousses et lichens) cohabitent sur le même tronc, mais dans deux niches écologiques distinctes, notamment induites par la hauteur et l'hygrométrie. Diverses espèces de mousses et lichens épiphytes cohabitent dans ce qui semble être une même niche écologique, en situation de concurrence, ou de complémentarité, dans un équilibre dynamique, avec des variations saisonnières de vitalité. Lichen sur un rocher alpin La niche écologique est un concept théorique de l'Écologie. Il traduit à la fois :
- la « position » occupée par un organisme, une population ou plus généralement une espèce dans un écosystème,
- la somme des conditions nécessaires à une population viable de cet organisme. La description d'une telle « niche » comporte deux types de paramètres :
- des paramètres physico-chimiques caractérisant l'Environnement où évolue l'organisme,
- des paramètres biologiques, incluant les relations avec les espèces avoisinantes et la modification du milieu par l'organisme et la communauté d'espèces dans laquelle il s'inscrit. G.E. Hutchinson (1957) définit une niche écologique comme un hypervolume où chaque dimension de l'espace est une ressource (alimentaire, spatiale : cachette, etc.) de l'environnement. En théorie, deux espèces ne peuvent occuper une même niche écologique durablement. En effet, il en résulte une compétition et le principe de la sélection naturelle tend à favoriser celle qui est la plus « adaptée » à la niche (c'est-à-dire celle qui peut se reproduire le plus efficacement). Cependant, des espèces différentes peuvent occuper des niches fonctionnellement identiques mais géographiquement séparées. Deux espèces peuvent occuper un même territoire, mais dans des niches différentes. Deux espèces peuvent aussi occuper des niches écologiques chevauchantes dans l'espace et/ou dans le temps, c'est-à-dire que seulement une partie des dimensions de l'hypervolume de Hutchinson sont occupées de manière simultanée. On parle alors de recouvrement, et s'il n'est pas trop important, les deux espèces peuvent quand même cohabiter. Il en résulte tout de même une compétition qui réduit l'effectif de chacune des deux populations par rapport à celui qu'elles auraient en occupant seule toutes les dimensions. L'écotone délimitant deux habitats différents peut être une niche écologique pour les espèces typiques de cet écotone, tout en accueillant épisodiquement des espèces typiques des milieux adjaçants. Ces dernières y voient toutefois généralement leurs fitness (chances de survie) diminuées. Un organisme peut occuper successivement différentes niches écologiques, en fonction de son stade de développement ou de l'évolution de son environnement (Par exemple, certains organismes saproxylophages vivent en communautés qui se déplacent dans un tronc au rythme de sa décomposition, dont elles sont les agents). Les espèces pionnières peuvent occuper des niches écologiques qu'elles trouvent et qui leur sont appropriées, ou plus souvent, elles participent activement à leur construction et entretien. De nombreuses espèces construisent leur niche écologique ; ainsi les sphaignes en stockant les ions calcium acidifient le milieu à leur profit et au détriment d'autres espèces, sauf celles qui peuvent se développer dans un milieu acide et oligotrophe. Le tube digestif d'un animal peut être la niche écologique de nombreuses espèces neutres, symbiote ou parasite à l'égard de leur hôte. Les espèces très spécialisées sont plus dépendantes d'une niche écologique réduite, mais qu'elles exploitent a priori mieux.

Voir aussi

- Ecologie ==
Sujets connexes
Biologie   Chimie   Espèce   Hygrométrie   Oligotrophe   Organisme vivant   Physique   Population   Reproduction (biologie)   Saproxylophage   Sphaigne   Sélection naturelle   Valeur sélective  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^