Méningite

Infos
Une méningite est une inflammation des méninges le plus souvent d'origine infectieuse. Les méningites les plus fréquentes sont virales et bénignes. Les méningites bactériennes sont graves et doivent être prises en charge en urgence.
Méningite

Une méningite est une inflammation des méninges le plus souvent d'origine infectieuse. Les méningites les plus fréquentes sont virales et bénignes. Les méningites bactériennes sont graves et doivent être prises en charge en urgence.

Germes responsables

Les méningites correspondent à une atteinte inflammatoire des méninges. Le responsable est le plus souvent d’origine infectieuse :
- Virus, dans 80 % des cas (Coxsackie A virus souvent en cause). Elles sont alors bénignes et le rétablissement est le plus souvent spontané ;
- Bactérie, dans 20 à 25 % des cas. Ces infections sont particulièrement graves et peuvent être fatales ;
- Plus rarement par un parasite ou un champignon. Les agents responsables des méningites bactériennes sont principalement:
- le méningocoque Neisseria meningitidis de type B (60% des cas) ou C (26% des cas); plus rarement de type A, Y (dans 3% des cas) ou W135 (6% des cas)sources et (attention sites réalisé par des fabricants de vaccins),
- le Streptococcus pneumoniae,
- Listeria monocytogenes (Listériose),
- le bacille de Koch (tuberculose) et dans certaines circonstances :
- le streptocoque B (chez le prématuré),
- le staphylocoque doré (neurochirurgie)
- Salmonella typhi

Portes d'entrée de la méningite

- chirurgie
- traumatisme crânien ou ORL
- angine
- sinusite
- otite
- autres causes...

Signes et symptômes

La méningite bactérienne provoque de graves réactions qui se manifestent en l'espace de quelques heures.
- Des signes infectieux (fièvre, frissons)
- Un syndrome méningé comportant :
- violents maux de tête (céphalées) ;
- vomissements en jet ;
- photophobie (éblouissement par la lumière) ;
- un purpura (tâches rouge-violacées ou ecchymoses) Parfois des signes d'encéphalite s'ajoutent :
- somnolence, confusion, épilepsie, déficit sensitivo-moteur (paralysie ou parasthésie). On va alors parler de méningo-encéphalite, ce qui constitue une urgence médicale. Les symptômes chez les bébés comportent :
- réveil difficile ;
- forte fièvre ;
- irritabilité ;
- perte d'appétit ;
- vomissement ;
- pleurs aigus ou gémissements ;
- teint pâle ou blafard ;
- fièvre, maux de tète, hypotonie chez le bébé, sensibilité à la lumière ;
- éruption de taches violacées ou ecchymoses.
- fontanelle tendue Particularités : il s'agit d'une urgence médicale. La gravité est liée aux risques de séquelles neurologiques (fréquentes chez l'enfant âgé de moins de quatre ans, retard psychomoteur, surdité). Les symptômes chez les sujets âgés sont :
- troubles du comportement
- convulsions
- céphalées

Déclaration obligatoire

En France et en Belgique, cette maladie est sur la liste des Maladies infectieuses à déclaration obligatoire.

Incidence

Pathologie

Symptômes

Le principal symptôme est la céphalée. Elle est souvent intense et diffuse et peut s'accompagner de vomissements. Un examen clinique permet de confirmer le syndrôme méningé ( notamment par une constatation d'une raideur de la nuque).

Diagnostic

L'interrogatoire par le médecin permet de préciser :
-- le mode d'apparition (si la douleur est apparue brutalement, le diagnostic s'orientera plutôt vers une hémorragie méningée, alors qu'une apparition moins brutale fera penser à une cause infectieuse).
-- le contexte (chirurgie du crâne, certaines maladies...) Des examens complémentaires sont nécessaires :
-- Tomodensitométrie cérébrale;
-- Ponction lombaire. Cet examen impressionnant et désagréable mais peu dangereux (à moins d'être atteint d'hypertension intracrânienne avec évidence de lésion expansive du cerveau tel un abcès, une tumeur, une hémorragie, etc.) consiste à prélever un peu de liquide céphalorachidien, le fluide qui entoure les méninges pour voir s’il contient des germes et si sa composition et son niveau de pression sont modifiés. C’est en fonction des résultats de cette analyse qu’un traitement adapté sera administré au malade.

Traitement

Une hospitalisation en urgence est impérative. L'administration de 500mg d'amoxicilline injectable améliore le pronostic sans compromettre la suite du diagnostic (identification de la bactérie). Le traitement dépend du diagnostic réalisé. Le traitement d'une méningite virale n'est pas spécifique de cette maladie, mais repose principalement sur un traitement symptomatique. Le traitement d'une méningite bactérienne repose sur une antibiothérapie à forte dose par voie intraveineuse probabiliste avant les premiers résultats, adaptée secondairement au germe retrouvé à l'examen direct puis à l'antibiogramme (24-48h après).

Vaccination

Les vaccins disponibles Pour prévenir les méningites à méningocoques trois vaccins sont aujourd'hui disponibles en France :
- Le vaccin conjugué contre le méningocoque de sérogroupe C ;
- Le vaccin contre les méningocoques des sérogroupes A+C ;
- Le vaccin tétravalent contre les méningocoques des sérogroupes A, C, Y, W135 réservé aux centres agréés de vaccination. Les recommandations vaccinales En France, la vaccination les recommandations vaccinales concernant les infections invasives à méningocoques C (hors voyageurs) sont apparues dans le calendrier 2003. Ainsi, le vaccin anti-méningocoque C conjugué est recommandé par les autorités sanitaires pour les groupes à risque suivants :
- Les sujets contacts d'un cas d'infections à méningocoque C ;
- Dans les zones géographiques où les infections méningocoque C sont fréquentes ;
- Les enfants présentant des déficiences immunitaires. La vaccination contre le méningocoque C a une efficacité de plus de 90 %. Elle se pratique en une seule injection chez les enfants de plus d'un an, les adolescents et les adultes et en trois injections chez les nourrissons de 2 à 12 mois. Si ces recommandations ne concernent pas votre enfant, vous pouvez, si vous le souhaitez, le faire vacciner. N'hésitez pas à en parler avec votre médecin. La méningite est une maladie mortelle, mais une maladie qu'on peut aujourd'hui prévenir. Il serait dommage de s'en passer.

Complications

Les complications possibles de la méningite sont nombreuses:
- Déficits neurologiques focaux (par exemple, paralysie de nerfs crâniens)
- Surdité neurosensorielle
- Troubles du comportement
- Retard mental
- Épilepsie
- Syndrome de sécrétion inappropriée d'ADH (SiADH)
- Coma
- Décès

Légendes et croyances

L'eau de pluie contenue dans la cuvette au sommet de la "pierre aux neuf gradins" à Soubrebost, Creuse, était censée guérir les enfants de la méningite. A 'Est du Cameroun on protège les enfants contre la méningite en leur donnant de l'alcool à boire.

Notes et références de l'article

==
Sujets connexes
Belgique   Cameroun   Centers for Disease Control and Prevention   Coma   Coxsackie A virus   Céphalée   Ecchymose   Encéphalite   France   Listeria monocytogenes   Listériose   Maladie infectieuse   Mort   Méninge   Neisseria meningitidis   Neurochirurgie   Organisation mondiale de la santé   Photophobie   Pierre aux neuf gradins   Ponction lombaire   Retard mental   Streptococcus pneumoniae   Streptocoque   Surdité   Syndrome de sécrétion inappropriée d'hormone anti-diurétique   Syndrome méningé   Tuberculose   Virus  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^