Narsès

Infos
Narsès (478-573) est un célèbre général, eunuque, de l'empereur Justinien I. Narsès est probablement d'origine arménienne, né vers 478. Sa volonté de surmonter sa condition humiliante, son intelligence lui permettent de devenir rapidement, mais à un âge tardif — presque 50 ans —, le chambellan de l'empereur Justinien (au pouvoir en 527) et le favori de l'impératrice Théodora. Son premier rôle politique connu est les négociations qu'il entame, avec succès, av
Narsès

Narsès (478-573) est un célèbre général, eunuque, de l'empereur Justinien I. Narsès est probablement d'origine arménienne, né vers 478. Sa volonté de surmonter sa condition humiliante, son intelligence lui permettent de devenir rapidement, mais à un âge tardif — presque 50 ans —, le chambellan de l'empereur Justinien (au pouvoir en 527) et le favori de l'impératrice Théodora. Son premier rôle politique connu est les négociations qu'il entame, avec succès, avec les rebelles de la faction bleue dont il achète les chefs, lors de la sédition Nika. Devenu l'homme de confiance de Justinien il est envoyé en Italie afin de seconder et surveiller Bélisaire dont l'empereur se méfie. Les deux hommes s'entendent si mal, avec des ordres contradictoires donnés aux officiers subalternes qui ne savent plus qui commande réellement, qu'en 539 la ville de Milan tombe aux mains des Ostrogoths. Justinien rappelle alors Narsès. Cette semi-disgrâce dure jusqu'en 552 quand Narsès est chargé, à 74 ans, du commandement des armées byzantines (armées en réalités souvent composées d'élements barbares et même perses) en Italie. Il donne libre cours à son talent et détruit en trois ans (552-555) la puissance des Ostrogoths. Le roi Totila est tué en 552 au nord de Rome sur la voie flaminienne, et son successeur Teias au pied du Vésuve (bataille du mont Lactarius). Une dernière armée barbare (Francs et Alamans) est anéantie à la bataille de Casilinum (sur le Vulturne) vers 555. Narsès est alors nommé gouverneur de l'Italie où il exerce le pouvoir d'un véritable proconsul. Pendant 13 ans il préserve l'Italie des invasions. Mais son administration sévère, sa pression fiscale le rendent impopulaire. En 565 la mort de Justinien marque la fin de cette brillante, quoique tardive, carrière. La femme du nouvel empereur Justin II, Sophie, lui fait envoyer une quenouille et un fuseau ce qui est une façon méprisante de lui indiquer qu'il doit rentrer à Constantinople pour "filer la laine". Cette insulte rend Narsès furieux. Il quitte son poste mais pas l'Italie et réside près de Naples. Il semble (le fait est cependant contesté) qu'il ouvre lui-même, lors de tractations secrètes, la frontière italienne aux Lombards vers 567. Il meurt en 573 en entrant dans Rome afin de répondre aux suppliques du pape Jean III pour défendre la ville face au péril qu'il avait lui-même provoqué. Catégorie:Personnalité byzantine Narsès Narsès cs:Narses de:Narses en:Narses es:Narsés (general bizantino) fi:Narses gl:Narsés it:Narsete ja:ナルセス ko:나르세스 nl:Narses pl:Narses (Bizancjum) pt:Narses ru:Нарсес sr:Нарзес sv:Narses
Sujets connexes
Bataille de Casilinum   Bélisaire   Constantinople   Eunuque   Italie   Jean III (pape)   Justin II   Justinien   Lombards   Milan   Naples   Ostrogoths   Rome   Sédition Nika   Teias   Théodora   Totila   Vésuve  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^