Niobé fille de Tantale

Infos
Mort des enfants de Niobé, par Abraham Bloemaert (1591) Dans la mythologie grecque, Niobé est la fille de Tantale et l'épouse d’Amphion. Elle met au monde sept fils et sept filles, les Niobides, bien que ne soient mentionnés que douze enfants (six et six) selon l'Iliade. Orgueilleuse comme son père, elle se vanta devant qui voulait l’entendre de sa fécondité et de la beauté de ses enfants, et se moqua de Léto, qui n’avait donné le jour qu’à Art
Niobé fille de Tantale

Mort des enfants de Niobé, par Abraham Bloemaert (1591) Dans la mythologie grecque, Niobé est la fille de Tantale et l'épouse d’Amphion. Elle met au monde sept fils et sept filles, les Niobides, bien que ne soient mentionnés que douze enfants (six et six) selon l'Iliade. Orgueilleuse comme son père, elle se vanta devant qui voulait l’entendre de sa fécondité et de la beauté de ses enfants, et se moqua de Léto, qui n’avait donné le jour qu’à Artémis et Apollon. Mais c’était là s’attaquer aux dieux, et la malheureuse Niobé l’apprit à ses dépens. Indignés d’une telle présomption, les deux enfants de Léto tuèrent ceux de Niobé à coups de flèches ; une fille échappa au massacre (non mentionnée dans l'Iliade), mais sa frayeur fut telle qu’elle conserva toute sa vie un teint d’une pâleur mortelle. Entendant les cris de ses enfants agonisants, Niobé sortit de son palais, et à l’horrible spectacle de tous les corps étendus et râlants, elle fut comme pétrifiée ; pris de pitié, Zeus la changea en rocher, d’où coulèrent ses larmes sous la forme d’une source. Pendant neuf jours, les corps restèrent sans sépulture. Au dixième jour selon l'Iliade, les dieux s’apaisèrent et enterrèrent eux-mêmes les enfants de Niobé.

Citation

De sept couples d’enfans la Thebeine empierree : S’est veüe en un seul jour vefve, et toute éplouree, : Ayant encor perdu Amphion son époux, : Ses membres s’endurcir en larmoyans caillous, : Simon Belyard, Le Guysien (1592) (v. 453-456)

Anecdote

Elle a donné son nom au niobium (Nb, numéro atomique 41), élément chimique qui dans le tableau périodique des éléments se trouve immédiatement au dessus du tantale (Ta, numéro atomique 73). Dans la Lydie antique, il y avait une source intarissable, qui disait-on, était Niobé qui pleurait ses enfants pour l’éternité.

Sources

- (III, 5, 6).
- (XXIV, 602 et suiv.).
- (IX ; XI ; LXXXII ; LXXXIII).
- (VI, 148–287).
- (XXXIII).
- (II, 21). Niobe fille de tantale Niobe fille de tantale bg:Ниоба ca:Níobe cs:Niobé da:Niobe de:Niobe (Mythologie) el:Νιόβη en:Niobe es:Níobe et:Niobe fi:Niobe hu:Niobé it:Niobe ja:ニオベ ko:니오베 lb:Niobe lt:Niobė nl:Niobe pl:Niobe pt:Níobe ru:Ниоба sk:Nioba sr:Ниоба sv:Niobe uk:Ніоба
Sujets connexes
Abraham Bloemaert   Amphion   Apollon   Artémis   L'Iliade   Lydie   Léto   Mythologie grecque   Niobides   Niobium   Numéro atomique   Tableau périodique des éléments   Tantale (chimie)   Tantale (mythologie)   Zeus  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^