Eiger

Infos
L'Eiger peint par Maximilien de Meuron L'Eiger est un sommet individualisé des Alpes situé entièrement en Suisse dans le massif des Alpes bernoises. Son nom signifie l'ogre faisant référence à son impressionnante face nord. Cette dernière, la plus grande face des Alpes, de 1 800 m de hauteur, presque totalement verticale ou déversante, fut considérée comme un des trois derniers grands problèmes des Alpes, avec les faces nord du Cervin et des Grandes Jorasses.
Eiger

L'Eiger peint par Maximilien de Meuron L'Eiger est un sommet individualisé des Alpes situé entièrement en Suisse dans le massif des Alpes bernoises. Son nom signifie l'ogre faisant référence à son impressionnante face nord. Cette dernière, la plus grande face des Alpes, de 1 800 m de hauteur, presque totalement verticale ou déversante, fut considérée comme un des trois derniers grands problèmes des Alpes, avec les faces nord du Cervin et des Grandes Jorasses.

Ascensions

-1858 - Première ascension le 11 août par les guides suisses Christian Almer et Peter Bohren en compagnie de l'Irlandais Charles Barrington.
-1938 - Première ascension de la face nord le 24 juillet par la cordée allemande de Anderl Heckmair et Ludwig Vörg et la cordée autrichienne de Heinrich Harrer et Fritz Kasparek. La seconde ascension eut lieu immédiatement après la Seconde Guerre mondiale par les français Lionel Terray et Louis Lachenal.

Le versant nord

La face nord (en réalité plutôt nord-ouest) est réputée pour sa difficulté. Le dénivelé est d'environ 1 650 mètres. La première ascension a été réalisée du 21 juillet au 24 juillet 1938 par une cordée austro-allemande avec Heinrich Harrer, Anderl Heckmair, Fritz Kasparek et Ludwig Vörg. En fait deux cordées se sont retrouvées pendant l'ascension (les Autrichiens Kasparek et Harrer d'une part, les Allemands Heckmair et Vörg d'autre part). Cette réunion n'avait aucun caractère politique (les quatre s'étaient rejoints, satisfaits d'avoir survécu à une avalanche dans araignée), mais le régime national socialiste y vit alors un symbole de l'Anschluss, qui venait d'avoir lieu le 13 mars 1938, et cette première fut exploitée par la propagande nazie. La première hivernale a été réalisée en 1961 par Toni Hiebeler, Walter Almberger, Anderl Mannhard et Toni Kinshofer. L'hiver suivant une cordée italienne, menée par le tyrolien Armando Aste réussit également l'ascension. La première ascension en solitaire a été réalisée par le Suisse Michel Darbellay en 1963. En 1968, Reinhold Messner a réussi la première ascension du pilier nord. En 1974, Peter Habeler et Reinhold Messner ont réussi l'ascension la plus rapide (10 heures). Ce record pour une cordée tient toujours. En 1978, Tsunéo Hasegawa et Ivano Ghirardini, réussissent successivement la première et la deuxième hivernale solitaire de la face nord, à un jour d'intervalle. Ceci dans le cadre des premières trilogies hivernales solitaires des trois grandes faces nord des Alpes (Cervin, Grandes Jorasses, Eiger) Des ascensions en solitaire encore plus rapides (moins de 5 heures) ont suivi : en 1983 Thomas Bubendorfer et aussi Reinhard Patscheider. Le record a été battu en 2003 par le tyrolien du sud Christoph Hainz (4½ heures).En 2007, Ueli Steck, alpiniste suisse allemand de renom a une fois de plus haussé le niveau et réalisé l'ascenscion en 3h54 minutes. La face nord est marquée de plusieurs catastrophes : en particulier lors de l'ascension de Toni Kurz (avec Anderl Hinterstoisser, Edi Rainer et Willy Angerer en 1936) et lors de celle de Claudio Corti (seul survivant d'une cordée comprenant Stefano Longhi, Günther Nothdurft et Franz Mayer en 1957). Une cordée de quatre alpinistes de République démocratique allemande (en 1967) a connu également une issue tragique.

Effondrement de roches de l'Eiger

Le 14 juillet 2006, suite à la fonte d'une partie du glacier de Grindelwald situé au pied du versant est de la montagne, un bloc de roche de 30 mètres de hauteur, d'un volume de près de 200 000 m³, s'est effondré. Depuis, l'activité du versant, quoique toujours existante (nombreuses petites chutes de pierres), s'est ralentie, mais on ne peut encore exclure l'effondrement d'un pan de près de 20 millions de m³ de roches encore instables.

Voir aussi

- Grandes Jorasses
- Cervin
- Les 4000 des Alpes
- Au cinéma : La Sanction Catégorie:Sommet des Alpes suisses Catégorie:Alpes bernoises Catégorie:Géographie du canton de Berne cs:Eiger de:Eiger en:Eiger es:Eiger it:Eiger ja:アイガー ko:아이거 산 lb:Eiger lt:Eigeris nl:Eiger (Zwitserland) no:Eiger pl:Eiger rm:Eiger sv:Eiger
Sujets connexes
Alpes   Alpes bernoises   Anschluss   Cervin   Grandes Jorasses   Heinrich Harrer   Ivano Ghirardini   La Sanction   Lionel Terray   Louis Lachenal   Peter Habeler   Reinhold Messner   République démocratique allemande   Suisse  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^