Séfarade

Infos
Les Séfarades (parfois orthographié sépharade) constituent une branche du peuple juif qui suit le judaïsme liturgique espagnol (en particulier dans la prononciation des mots des prières). Ils ont contribué de façon significative aux sciences et techniques en al-Andalus avec des érudits comme Maïmonide, Abraham ibn Ezra, Juda Halevi, Nahmanide, Salomon ibn Gabirol, Moïse de Léon et bien d'autres.
Séfarade

Les Séfarades (parfois orthographié sépharade) constituent une branche du peuple juif qui suit le judaïsme liturgique espagnol (en particulier dans la prononciation des mots des prières). Ils ont contribué de façon significative aux sciences et techniques en al-Andalus avec des érudits comme Maïmonide, Abraham ibn Ezra, Juda Halevi, Nahmanide, Salomon ibn Gabirol, Moïse de Léon et bien d'autres.

Étymologie

Les Séfarades tirent leur nom de l'hébreu Sfarad qui désigne la Péninsule Ibérique. Ce mot est un hapax, c'est-à-dire un terme qui n'apparaît qu'une seule fois, dans la Bible et désignerait Sardes, la capitale de la Lydie sur le fleuve Pactole, dont le fameux Crésus fut roi au Un rapprochement de sonorité avec les Hespérides, nymphes de l'occident, n'est pas exclu. Il est possible aussi de voir dans le mot « séfarade » un lien avec l'akkadien et surtout l'arabe safar (« voyage »), qu'on retrouve dans safari en swahili. En effet, l'idée du perpétuel exil, du Juif errant, la nécessité de fuir sans cesse les persécutions peut avoir produit une appropriation patronymique du concept de voyage, d'errance (ce que ce mot signifie aussi en akkadien). Au sens étroit, Sfarad qui en hébreu, veut dire Espagne, désigne ce pays et les Juifs originaires de cette région. Dans un sens plus élargi, le mot a progressivement désigné toutes les communautés juives pratiquant les formes rituelles propres au Juifs originaires d'Espagne et du Portugal. Ceux-ci, après leurs exils de 1492-1493, se sont en effet répandus à travers le bassin méditerranéen (et dans une moindre mesure à travers l'Europe du Nord-Ouest), influençant les populations juives locales arabo-berbère. En Israël, le grand rabbin séfarade représente surtout les Juifs issus des anciens pays arabes, bien plus que ceux se réclamant d'une origine ibérique de plus en plus diluée avec le temps. Séfarades marocains au Mur des Lamentations.

Histoire

Diaspora

Contraints par le décret d'Alhambra signé par la reine Isabelle la Catholique en 1492, de quitter l'Espagne, les Séfarades conservent néanmoins une langue proche du castillan du que l'on nomme judéo-espagnol et qui connait des variantes dialectales que sont le judéo-catalan, le judéo-portugais et le ladino. Les juifs d'Espagne s'exilent essentiellement en Afrique du Nord, dans les Balkans et en Anatolie alors sous le contrôle de l'Empire ottoman mais aussi en Italie. Les juifs du Portugal l'emmenèrent vers les Pays-BasLà, son plus illustre représentant est Baruch Spinoza.. Les séfarades émigrent aussi dans le Nouveau Monde, ce furent les premiers juifs d'Amérique. Le décret d'Alhambra de 1492, responsable de l'expulsion des Séfarades d'Espagne est resté en vigueur officiellement jusqu'en 1967. Dans les années 1950, les immigrants sépharades en Israël seront irradiés en masse (plus de 100'000 personnes) officiellement pour prévenir la prophylaxie d'un ver parasite, causant des dommages graves et provoquant une mortalité très élevée de cette communauté.

Spécificités

Outre les différences de prononciation avec les ashkénazes, il existe des différences mineures dans les programmes de prières et dans la façon de pratiquer certains commandements de la loi juive. http://www.toratemet.net/site/detail/faq/faq.asp?depart_id=21292&category_id=1721

liens externes

- Ab. Cahen (Grand Rabbin de la province de Constantine) - Imprimerie L. ARNOLET. - 1867 - 116 pages

Notes

Voir aussi

- Juif
- Ashkénaze
- Judaïsme mizrahi
- Samaritain
- Falasha Sefarade Sefarade ar:يهود سفارديون bs:Sefardi ca:Sefardita cs:Sfaradim da:Sefardisk jødedom de:Sephardim el:Σεφαρδίτες en:Sephardi Jews eo:Sefardoj es:Sefardí et:Sefaradi juudid fi:Sefardijuutalaiset hu:Szefárdok id:Sefardim it:Sefarditi ja:セファルディム ka:სეფარდები ko:세파라딤 lad:Sefardim lmo:Sefardita nl:Sefardische Joden nn:Sefardím no:Sefardiske jøder oc:Sefardita pl:Sefardyjczycy pt:Sefardita ru:Сефарды sk:Sfaradim sr:Сефарди sv:Sefarder tr:Sefarad zh:瑟法底犹太人
Sujets connexes
Abd al-Mumin (Almohades)   Abraham ibn Ezra   Afrique du Nord   Akkadien   Almoravides   Amérique   Anatolie   Arabe   Ashkénaze   Balkans   Baruch Spinoza   Bible   Crésus   Diaspora   Décret d'Alhambra   Empire ottoman   Espagne   Hapax   Hespérides   Hébreu   Ibn Tûmart   Israël   Juda Halevi   Judaïsme   Judaïsme mizrahi   Judéo-espagnol   Juif errant   Ladino (langue)   Liturgie   Lydie   Maïmonide   Moïse de Léon   Mur des Lamentations   Nouveau Monde   Nymphe (mythologie)   Occident   Pactole   Pays-Bas   Portugal   Prière   Prophylaxie   Safari (voyage)   Salomon ibn Gabirol   Sardes   Sciences et techniques en al-Andalus   Sijilmassa   Swahili  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^