PC-Engine

Infos
La , connue sous le nom TurboGrafx-16 aux États-Unis, est une console de jeux vidéo 8 bits fabriquée par NEC Corporation et apparue en 1987 au Japon. En dehors du Japon et des États-Unis, la console a connu une existence relativement confidentielle en étant peu ou pas distribuée. En avance sur son temps, la PC-Engine possède un processeur central 8-bit et un processeur graphique 16-bit capable d'afficher 482 couleurs simultanément. C'est aussi la première console de l'
PC-Engine

La , connue sous le nom TurboGrafx-16 aux États-Unis, est une console de jeux vidéo 8 bits fabriquée par NEC Corporation et apparue en 1987 au Japon. En dehors du Japon et des États-Unis, la console a connu une existence relativement confidentielle en étant peu ou pas distribuée. En avance sur son temps, la PC-Engine possède un processeur central 8-bit et un processeur graphique 16-bit capable d'afficher 482 couleurs simultanément. C'est aussi la première console de l'histoire à disposer, dès décembre 1988, d'un lecteur CD-ROM en option. Elle a la particularité d'avoir été décliné dans de nombreux modèles et de proposer 4 formats de jeux différents : HuCard, CD-ROM², Super CD-ROM² et Arcade CD-ROM². La PC-Engine fut distribuée en France à partir de 1990 par SODIPENGSODIPENG pour « Société Distributrice de la PC-Engine », à travers le modèle CoreGrafX, lequel était assorti d'une modification technique et d'un boîtier appelé "AudioVideoPlus" pour lui permettre de fournir un signal RGB absent des modèles japonais.

Historique

Logo de la TurboGrafx-16. Résultat de la collaboration entre l'éditeur Hudson Soft et le fabriquant de matériel électronique NEC, la PC-Engine apparaît en 1987 au Japon, puis quelques années après aux États-Unis renommée en TurboGrafx-16 – en référence à son processeur graphique 16-bit. Concurrente de la NES de Nintendo et de la Master System de Sega qu'elle devançait techniquement et même parfois en terme de vente au Japon, la PC-Engine, pourtant simple console 8-bits, a plus souvent été comparée aux 16-bits Super Nintendo et Sega Megadrive tant la qualité de ses jeux était grande. Mais finalement elle connut son succès principalement au Japon car faute de bonne distribution sa carrière dans le reste du monde est restée confidentielle. Elle a été déclinée en pas moins de douze versions (des relookages) jusqu'en 1994 dont la célèbre, et maintenant pièce de collection, PC-Engine GT, première console portable à écran couleur rétro éclairé.

Les versions

CoregrafX, CoreGrafX II et Shuttle

Apparues respectivement en 1988 et 1991, les PC-Engine CoreGrafX (anthracite sérigraphiée bleue) et CoreGrafX II (anthracite sérigraphiée orange) ont, mis à part la sortie video passée de l'antenne à l'AV, les mêmes spécifications et un design similaire (à quelques détails près). La CoreGrafX fut le premier modèle de la gamme à être commercialisé aux États-Unis, sous l'appellation TurboGrafx-16. La Shuttle (1989) est une version "light" avec un nouveau désign, en apparence de navette. Elle ne possède pas de connectique pour le CD-Rom² (via l'Interface Unit) ou le Super CD-Rom².

SuperGrafX

En décembre 1989, entièrement compatible avec la ludothèque de la PC-Engine et destinée à un public plus aisé, arrive la SuperGrafX, dotée de 2 processeurs graphiques qui permettaient d'atteindre "l'arcade à la maison". Mais gardant les mêmes capacités sonores et surtout du même CPU, ajouté au prix important et le faible nombre de jeux spécifiques (au nombre total de 5 !), cette console disparaîtra vite des étals japonais.

PC-Engine GT

En décembre 1990, la console portable PC-Engine GT apparaît au Japon. Dotée d'un écran de 2, 6" pour une résolution de 512x256 pixels, elle fait figure de "Rolls Royce des consoles portables". Elle peut de plus recevoir un tuner optionnel pour devenir une TV portable !

PC-Engine Duo

En septembre 1991, la PC-Engine Duo, ou TurboDuo, est le premier modèle HuCard/Super CD-ROM² "tout en un" comprenant, en outre, une sortie casque et pouvant recevoir une batterie et être associée à un mini écran LCD du même élégant design qui la caractérise.

PC-Engine LT

En décembre 1991, NEC commercialise la version portable de la PC-Engine, la PC-Engine LT. Dotée d'un écran LCD de 4" repliable et d'un tuner TV intégré dans une coque grise. Mais l'impossibilité de la connecter à un Super-CD-ROM² ou quelqu' autre périphérique (Memory base 128, AV Booster...), ainsi qu'un prix record pour l'époque de 99 800 ¥ (675 €), font qu'elle ne fera qu'un succès d'estime.

PC-Engine Duo-R et Duo-RX

Face à l'arrivée imminente de la génération 32 bits, NEC essaie de relancer l'intérêt de sa console star avec un nouveau modèle : la Duo-R qui n'est simplement une déclinaison blanche (avec un léger relookage) de la Duo sans la sortie casque (mais doté d'un système optique plus durable). Le pad à 6 boutons de la Duo-RX sortie un an plus tard, sera la seule nouveauté de cette ultime version. Les États-Unis verront arriver en 1992, sous la marque TTi (Turbo Technologies Inc.), les déclinaisons adaptées pour le marché américain : la TurboDuo et la TurboGT incompatibles avec les versions japonaises à l'exception des CD.

Extensions, cartes système et accessoires

La PC-Engine connectée au lecteur Super CD-ROM².

Les extensions

CD-ROM² (1.0 et 2.0)
Le CD-ROM² System a été lancé le 4 décembre 1988 au Japon. L'extension comprend un lecteur CD-ROM qui lit les jeux au format CD-ROM², les CD Audio et CD+G, mais elle étend également les capacités techniques de la PC-Engine (nouveau BIOS, 64ko de mémoire vidéo). L'appellation américaine du périphérique est TurboGrafx-CD. Le lecteur CD-ROM se raccorde à la console via un adaptateur, l'Interface Unit (un socle horizontal).
Super CD-ROM² (3.0)
Le Super CD-ROM² System a été lancé en décembre 1991 au Japon. L'extension, qui reprend toutes les spécificités de la version 2.0, comprend un lecteur CD-ROM (plus rapide) et étend encore les capacités de la machine (nouveau BIOS, 256 Ko de mémoire vidéo) : le système permet in fine de transformer la PC-Engine en PC-Engine Duo (sorti deux mois plus tôt), c'est-à-dire à la fois capable de lire les CD-ROM² et les Super CD-ROM². Les possesseurs de la première génération de lecteur (CD-ROM²) ne sont pas oubliés et ils peuvent jouer aux jeux Super CD-ROM² en upgradant leur matériel avec la Super Card System 3.0.
Arcade CD-ROM²
En 1994, l'ultime évolution du système prend ici seulement la forme d'une mise à jour (pas de périphérique) grâce à la carte sytème Arcade Pro ou Arcade Duo (selon modèle). Avec cette évolution, le cache CD est étendu à 2 Mo. Une vingtaine de titres seulement verront le jour au format Arcade CD-ROM², principalement des adaptations de jeux d'arcade comme Strider, Fatal Fury 2, Fatal Fury Special ou encore Art of Fighting.

Les cartes systèmes

-PC-Engine System Card v.1.0, v.2.0 et v.2.1
-PC-Engine Super System Card v.3.0
-Arcade Card Pro et Duo

Autres

- TurboTap : un adapteur qui permet de raccorder 5 manettes.

Capacités techniques

- CPU : un Hu6280 (dérivé d'un MOS 6502c) à 7.6 Mhz
-RAM : 8 Ko
- GPU : Un HuC6260 16-bit et un HuC6270A 16-bit
- RAM vidéo : 64 Ko
- Couleurs : 256 couleurs sur 512 (hors sprites)
- Résolution : 256x212, 320x256 et 512x256 (non officiels) pixels
- Nbre de sprites : 64 sprites de 16x16 pixels affichables simultanément sur une même ligne de balayage
- Les sprites ont leurs propres palettes de 256 couleurs sur 512
- Son : 6 voies PSG programmables stéréo
- ou 3 voies FM (2 opérateurs PSG pour 1 voie FM)
-Support : HuCard au format carte de crédit et lecteur CD-ROM (CD-ROM² ou Super CD-ROM²) en option

Sa ludothèque

La manette de la PC-Engine originale. Riche d'une ludothèque de plus de 600 jeux, connue principalement pour ses excellents shoot'em up, la PC-Engine a également donné naissance à d'autres grands jeux dont certains sont encore des références de nos jours. Shoot'em up
-R-Type Complete CD
-Parodius Da!
-Magical Chase
-Gunhed
-Super Star Soldier Plate-forme
-PC Kid
-Liquid Kids
-Ghouls 'n Ghosts
-Super Mario Bros (conversion parfaite contenue dans les cartes pirates 6-in-1 et 5-in-1 Fami Collection) Sport
-Final Match Tennis
-F1 Circus Multijoueurs
-Bomberman Beat them all
-Shinobi Mais aussi: P-47, Devil Crash, Vigilante, Street Fighter II, Ys III, Emerald Dragon, Splatterhouse, Populous: The Promised Lands, After Burner II, Fatal Fury Special, Dungeon Master: Theron's Quest, Parasol Stars, Cadash, Tiger Heli, Volfied, Golden Axe, Castlevania: Rondo of Blood, Wonder Boy III: Monster's Lair, World Heroes II. Depuis la fin de l'exploitation commerciale de la machine, les jeux PC-Engine continuent à vivre à travers l'émulation. Les jeux sont réapparus commercialement (et légalement) en 2006 avec la console virtuelle de la Wii, qui émule certains titres.

Voir aussi

Lien interne

-Liste de jeux au lancement de consoles de jeux vidéo ===
Sujets connexes
After Burner II   Amérique du Nord   Art of Fighting   Basic Input Output System   Bomberman   CD-ROM   Cadash   Console de jeux vidéo   Console virtuelle   CoreGrafX   Couleur   Décembre   Europe   Fatal Fury 2   Fatal Fury Special   France   Ghouls 'n Ghosts   Golden Axe   Histoire des consoles de jeux vidéo (quatrième génération)   HuCard   Hudson Soft   Japon   Jeu d'arcade   Liste de jeux au lancement de consoles de jeux vidéo   MOS Technology 6502   Manette de jeu   Master System   Megadrive   NEC Corporation   Nintendo   PC-Engine   PC-Engine GT   PC-Engine LT   Pixel   Processeur graphique   Résolution   Sega   Septembre   Shinobi   Shuttle   Son   Splatterhouse   Sprite   Sprite (jeu vidéo)   Strider   SuperGrafX   Super Nintendo   Support   Vigilante (jeu vidéo)   Wii  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^