Shenzhen

Infos
Quelques grandes constructions de Shenzhen Shenzhen (深圳 ; pinyin : Shēnzhèn ; Yale : sàm jan) est une ville de la province du Guangdong en Chine. La province du Guangdong est la plus riche de Chine continentale et contribue à environ 12% de la richesse nationale. Depuis 1970, c'est la ville qui a la plus forte croissance démographique et économique de Chine. La population de la ville est d'environ habitants, et l'agglomération de . L'ag
Shenzhen

Quelques grandes constructions de Shenzhen Shenzhen (深圳 ; pinyin : Shēnzhèn ; Yale : sàm jan) est une ville de la province du Guangdong en Chine. La province du Guangdong est la plus riche de Chine continentale et contribue à environ 12% de la richesse nationale. Depuis 1970, c'est la ville qui a la plus forte croissance démographique et économique de Chine. La population de la ville est d'environ habitants, et l'agglomération de . L'agglomération de Shenzhen est au cœur d'une zone urbaine de plus de habitants avec Xianggang (Hong Kong). Le mandarin, la « langue commune », est aussi parlé que le cantonais (traditionnellement parlé localement), car les habitants affluent des quatre coins de la Chine et parlent tous un dialecte différent. Située à la frontière de la région administative spéciale (RAS) de Xianggang (Hong Kong), à l'embouchure de la rivière des Perles sur la mer de Chine, cet ancien village de pêcheurs est devenu, grâce à son statut de zone économique spéciale (ZES), une ville d'affaires géante, regroupant tous les secteurs des hautes technologies, tout en gardant un aspect vert. C'est la seule ville en Chine constituée d'une minorité de locaux (moins de 5% de la population), la majorité de la population provenant de diverses provinces de Chine : un melting-pot unique en Chine. C'est également la seule ville en Chine ou les femmes sont plus nombreuses que les hommes : elles sont plus appréciées que les hommes par les gestionnaires d'usines. On estime a un tiers la part de la population « flottante » et non déclarée, c’est-à-dire sans une carte de résident, ou hukou, valide. Avec presque 6 millions de jeunes filles, Shenzhen est aussi la ville ou se retrouve la plus forte concentration de « bao er nai », concubines ou « deuxièmes femmes » chinoises. Les travailleurs en provenance de Hong-Kong ont commencé a entretenir des femmes lors de leur passage en Chine continentale, avant que ce phénomène s'étende aux Taïwanais, aux Macanis et enfin aux Chinois continentaux eux-mêmes.

Géographie

La zone du delta de la Rivière des Perles incluant la préfecture de Shenzhen Shenzhen couvre une surface de  km². Située à l'une des extrémités du Delta de la Rivière des Perles, Shenzhen, limitrophe de Hong Kong au sud, est entourée de collines au nord. La ville comprend un ensemble de districts dont Baoan en Buji, mais seuls les districts de Nanshan, Futian et Luohu font partie de la Zone économique spéciale (ZES). Elle est située à au sud-est de Guangzhou, au sud-est de Dongguan et au nord de Hong Kong. Shenzhen est reliée à Hong-Kong par train ou par bateau, et constitue un avant-poste vers la province industrielle du Guangdong. Le tissu urbain s'intensifie entre Shenzhen et Guangzhou, avec au milieu la ville de Dongguan, dont les frontieres s'effacent progressivement pour constituer une seule et même mégapole industrielle. Shenzhen est une ville tout en longueur, et il faut parfois plus d'une heure et demie pour la parcourir d'une extrémité a l'autre. Son quartier est, Luohu, est la partie la plus chinoise, qui permet de rejoindre Hong-Kong par la terre ; en son centre, le quartier d'affaires de Futian ; a l'ouest, Shekou, le quartier résidentiel d'expatriés, ou se regroupent étrangers. Ce quartier, havre préservé pour les expatriés, s'est développé au contact de Hong-Kong, avec l'établissement de sociétés pétrochimiques et leurs activités offshore et de raffinage dans les années 1980. La prostitution, cependant, y est endémique. C'est une des rares villes chinoises ou un plan urbanistiques au sens moderne du terme est visible : des espaces verts, appréciables dans la province polluée du Guangdong, ont été aménagés. Shenzhen a accueilli une marche de l'opposition au printemps 1989, un des jardins surpomblant la ville, est surmontée d'une statue de Deng Xiaoping, le chef du gouvernement durant cette opposition. Une compagnie aérienne porte le nom de cette ville : Shenzhen Airlines.

La politique d’environnement

Shenzhen la nuit L’expansion de Shenzhen repose en au premier lieu sur le développement industriel, il en résulte des problèmes concernant l’environnement. Ces problèmes deviennent clairs à partir des années 90, il devient nécessaire d’améliorer la qualité du développement industriel pour protéger l’environnement. Premièrement, il était important de créer un équilibre raisonnable entre développement industriel et environnement. L’environnement était trop pollué par l’industrie. Pour cela, on a décidé de contrôler et protéger la surface urbaine d’activité avec un planning respectant la ville. En outre, on a décidé de défricher plus de surface et de perfectionner le système écologique. Le système écologique a été amélioré par l’engazonnement et la protection de l’espace qui n’était pas prévu pour agrandir la ville. Deuxièmement, on a commencé à respecter l’espace vital. On a construit un théâtre, une bibliothèque et un centre de sport pour la population. Après 1989, on a construit des bâtiments culturels et d’un certain niveau, p. ex. «la galerie de Shanyue ». En outre, on construit des nouveaux quartiers avec des centres sociaux pour les habitants, des salles de musique, des centres pour les jeunes et d’autres services dans les domaines de la santé, du sport, de la religion, de l’éducation et de la culture. On a prévu beaucoup de place pour ces bâtiments parce qu’ils montrent l’importance de la culture à Shenzhen. Troisièmement on s’est fixé comme but d’augmenter la qualité de la ville et de faciliter l’urbanisation. Les besoins de la population n’étaient pas importants, il ne compte que le développement industriel de Shenzhen. Depuis 1969, on essaie de faire de réparer les négligences en forme des rues commerçantes et des centres avec des boutiques. De plus, il y avait des grands projets pour embellir les quartiers avec des mesures telles que la plantation d’arbres et l’éclairage. Comme cela, on a amélioré le phénotype de la ville. Du reste, il y a eu des recherches pour trouver une possibilité d’accommoder le développement industriel et la planification de la ville. Le but est un mélange homogène des deux termes. Pour garantir que ce nouveau développement de la ville mettre l’être humain au centre de tout, il y eu des ouvertures pour vers projets internationaux.

La relation entre Hong Kong et Shenzhen

Les deux villes comprennent une superficie de 3000km². En comparaison avec la surface Shanghai, ce n’est qu’une moitié. Mais les deux villes sont une porte ouverte pour le monde. Après la restitution de Hong Kong à la Chine, les deux villes sont en train de se fondre de plus en plus en ce qui concerne l’infrastructure et la vie quotidienne. La frontière n’est plus une grande barrière. La population fait la navette entre les deux villes pour rentrer à la maison, faire des courses et pour les loisirs (p.ex. des concerts). Les projets pour améliorer l’infrastructure et ses progrès soutient cette migration de va-et-vient. Le centre nucléaire « Dayawan » de Shenzhen apporte l’énergie correspondant à la moitié des besoins énergétiques de Hong Kong. Et même les denrées alimentaires viennent en grande partie de Shenzhen. On peut constater une forte coopération dans la science et la technique, cette coopération crée un nouvel abouchement entre les deux villes (p.ex. les quatre célèbres universités de Honk Kong s’installent à Shenzhen). D’un coté les villes se rapprochent, mais d’un autre coté il y a des différences, p. ex. une immense disparité des prix. Le rapport en ce qui concerne le revenu et le loyer pour les bureaux est de 3 :1. A cause de certaines restrictions (le personnel, les biens et l’argent) on peut constater un développement asymétrique entre Shenzhen et Hong Kong. Les appartements à Shenzhen sont attractifs pour la population de Hong Kong. Les citoyens de Hong Kong s’intéressent pour la ville de Shenzhen. C’est la raison principale pour laquelle il y a beaucoup d’habitants de Honk Kong qui veulent investir à Shenzhen. Les investissements de Hong Kong sont la source financière principale affluant à Shenzhen. En 2001 les investissements s’élèvent à 1, 94 mdUSD, c'est-à-dire 53, 84% de la totalité des investissements. Depuis la fondation de la ville jusqu’à aujourd’hui, les investissements de Hong Kong se montent à 16, 72 mdUSD (62, 8% des investissements étrangères). À la fin de 2000, il y avait 9300 entreprises basées sur des investissions de Hong Kong. Mais la situation commence à changer. Hong Kong devient attractif, également pour la population de Shenzhen. Cela cause une influence économique croissante et réciproque entre les deux villes.

Monuments

Gratte-ciels

Shun Hing Square On y trouve le Shun Hing Square, qui du haut de ses 384 m est l'un des 10 plus grands gratte-ciel au monde et fut longtemps le plus grand d'Asie.
-Shun Hing Square : 384 m (1996)
-SEG Plaza : 292 m (346 m avec antenne)(2000)
-Shenzhen Special Zone Press Tower : 262 m (1998)
-Shenzhen Broadcasting Center Building : 241 m (2001)
-Panglin Plaza : 240 m (1999)
-New World Center : 238 m (2006)
-Golden Business Center : 228 m (2004)
-Shenzhen World Trade Centre : 225 m (2001)
-World Finance Centre, Tower : 222 m (2003)
-Times Square : 218 m (2006) les projets :
-AVIC Plaza : 312 m et 62 étages

Culture

-Parc à thème Fenêtre sur le Monde

Éducation

- Shenzhen University
- Shenzhen Polytechnic

Économie

Shenzhen est la ville la plus développée de la Chine continentale. En 2006, le PIB total a été de 568, 4 milliards de yuans, et le PIB par habitant de U.S.dollars (actualisation 11/2006).

Jumelages

- (mars)
- (mai)
- (juillet)
- (mai)

Divisions administratives

Les districts de Shenzhen La ville sous-provinciale de Shenzhen exerce sa juridiction sur six districts :
- le district de Bao'an - 宝安区 Bǎo'ān Qū ;
- le district de Futian - 福田区 Fútián Qū ;
- le district de Longgang - 龙岗区 Lónggǎng Qū ;
- le district de Luohu - 罗湖区 Luóhú Qū ;
- le district de Nanshan - 南山区 Nánshān Qū ;
- le district de Yantian - 盐田区 Yántián Qū.

Anecdote

- L'auteur de bandes dessinées canadien Guy Delisle a raconté dans un livre éponyme (Shenzen, 2000) son séjour dans la ville, où il a travaillé, insistant sur sa difficulté à communiquer avec les Chinois et les aspects les plus rebutants d'une société en pleine mutation.

Notes et références

==
Sujets connexes
Années 1980   Asie   Cantonais   Compagnie aérienne   Deng Xiaoping   District (Chine)   District de Longgang (Shenzhen)   District de Luohu   Dongguan   Gratte-ciel   Guangdong   Guy Delisle   Hong Kong   Hukou   Mandarin (langue)   Mer de Chine   Provinces de Chine   Rivière des Perles   République populaire de Chine   SEG Plaza   Shenzhen Airlines   Shun Hing Square   Yuan   Zone économique spéciale  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^