Royaume de Sardaigne

Infos
Armes du Royaume de Sardaigne Le royaume de Sardaigne fut le précurseur du royaume d'Italie et donc de l'Italie unifiée actuelle, dirigée par la Maison de Savoie. Dans l'historiographie traditionnelle française, ce royaume est souvent désigné sous le nom de Piémont-Sardaigne, pour identifier les deux parties séparées du royaume.
Royaume de Sardaigne

Armes du Royaume de Sardaigne Le royaume de Sardaigne fut le précurseur du royaume d'Italie et donc de l'Italie unifiée actuelle, dirigée par la Maison de Savoie. Dans l'historiographie traditionnelle française, ce royaume est souvent désigné sous le nom de Piémont-Sardaigne, pour identifier les deux parties séparées du royaume.

Du Moyen Âge à la Révolution

left Le Regnum Sardiniae et Corsicae (royaume de Sardaigne et de Corse) fut créé en 1297 par le pape Boniface VIII afin de résoudre les conflits entre les maisons d'Anjou et d'Aragon au sujet du royaume de Sicile, conflits déclenchés par les fameuses Vêpres siciliennes. C'était donc un royaume de compensation, attribué à Jacques II le Juste d'Aragon. La Sardaigne restait toutefois soumise à de puissants seigneurs portant le titre de Judex (« juge », d'où le nom de Judicats donné aux quatre principales « principautés » installées sur l'île depuis la fin de l'Empire romain), elles-mêmes sous l'influence des cités de Pise et de Gênes. En 1323, Jacques II forma une alliance avec le juge d'Arborée, d'origine catalane, et contrôla les judicats de Cagliari et de Gallura, éliminant de l'île les Pisans. Le contrôle royal ne fut toutefois définitif qu'au début du , quand Martin le jeune, roi de Sicile et procureur de Sardaigne pour le compte de son père le roi d'Aragon Martin le Vieux élimina les derniers juges d'Arborée dont Eléonore d'Arborée, célèbre pour sa Carta de Logu, une charte novatrice. La Corse ne fut pas conquise et les rois d'Aragon cessèrent d'y prétendre en 1479, après que la mention et Corsicae fut retirée de l'appellation officielle du royaume. La Sardaigne, rattachée à la couronne d'Aragon, passa avec cette dernière, dans la monarchie espagnole au . Drapeau de la Sardaigne Drapeau du Piémont Le royaume resta dépendant de l'Espagne jusqu'à la guerre de Succession d'Espagne, finie en 1714, date à laquelle il passa dans les possessions des Habsbourgs de Vienne, qui l'échangèrent en 1720 contre la Sicile avec le duc de Savoie. Les Ducs de Savoie portèrent le titre de « roi de Sardaigne » jusqu'à la proclamation du royaume d'Italie en 1861. Leurs sujets piémontais regrettaient d'ailleurs le fait que la partie la plus pauvre des possessions des Savoie, la Sardaigne, soit honorée du titre de royaume, alors que le riche Piémont n'avait que le titre de principauté !

La Révolution française de 1789

Victor-Amédée III fut battu par Napoléon Bonaparte en 1796 et avec le traité de Cherasco, il perdit ses possessions au Piémont et son fils Charles-Emmanuel IV de Sardaigne lui succéda. En 1793, eut lieu une tentative d'invasion de la Sardaigne organisée par la France qui avait entretenu sur l'île des informateurs et des espions. La noblesse de l'île accepta de se révolter, suite au refus de Victor-Amédée III de reconnaître les statuts sardes (les Stamenti). Les Piémontais furent chassés le 28 avril 1794, à l'aide d'un soulèvement républicain dirigé par l'avocat Giovanni Maria Angioy. Mais ce soulèvement s'éteignit en 1796 avec la défaite des insurgés près d'Oristano. L'avocat Angioy se réfugia en France et la maison de Savoie reprit le contrôle de l'île en quelques mois, en exerçant une répression très dure.

Le trône de Cagliari et les Français à Turin

Le 10 décembre 1798 fut constituée à Turin, la République piémontaise, reconnue par les Français qui avaient occupé la ville. Les Savoie, avec toute la cour, se réfugièrent à Cagliari qui devint l'unique capitale du royaume jusqu'à la restitution définitive des États de terre ferme (les possessions continentales du royaume). Le 20 juin 1799, les troupes austro-russes reconquirent Turin et rétablirent Charles-Emmanuel IV sur son trône, mais un an après, les Français occupaient de nouveau Turin en créant la République subalpine. Cette république, la première en Italie, émit des monnaies selon le système décimal adopté pour le franc français — ce qui sera à l'origine de l'Union latine (une union monétaire). Plus précisément, fut émise une monnaie en or de 20 francs pour commémorer la bataille de Marengo. Le 11 septembre 1802, le Piémont est annexé à la France, en supprimant la République subalpine. Avec la Restauration, avec le traité de Paris, le 30 mai 1814, la maison de Savoie fut rétablie dans ses droits et le 4 janvier 1815, avec le congrès de Vienne, Gênes et la Ligurie furent annexées au royaume, de façon à ce qu'il constitue un État-tampon capable de s'opposer à la France.

La Restauration

Royaume de Sardaigne (1839) Le nouveau roi, Victor-Emmanuel Ier de Sardaigne, fut un monarque conservateur, qui fut obligé d'abdiquer suite aux mouvements révolutionnaires libéraux de 1821 qui sont le signe du début du Risorgimento. C'est son successeur Charles-Albert de Sardaigne qui concéda les Statuts albertins, plus libéraux, suite aux révoltes de 1848. La même année, la guerre est déclarée à l'Autriche. Après quelques succès initiaux, la guerre fut défavorable aux Savoie et Charles-Albert fut contraint d'abdiquer en faveur de son fils Victor-Emmanuel II de Savoie, le 23 mars 1849, qui continua avec l'aide de son premier ministre Cavour, le processus d'unification de l'Italie à son profit.

Les Présidents du Conseil des Ministres du Royaume de Sardaigne

Vers le Royaume d'Italie

Le 17 mars 1861, le royaume de Sardaigne, qui vient de réaliser l'unification italienne, changea définitivement son nom en royaume d'Italie. Catégorie:Histoire de l'Italie Catégorie:Histoire de la Sardaigne

Voir aussi

- Liste des rois de Sardaigne
- Histoire de la Sardaigne
- Histoire de la Savoie de 1416 à 1792
- États de Savoie ---- bs:Kraljevina Sardinija ca:Regne de Sardenya cs:Království Sardinie da:Kongedømmet Sardinien de:Königreich Piemont-Sardinien en:Kingdom of Sardinia es:Piamonte-Cerdeña fi:Sardinian kuningaskunta is:Konungsríkið Sardinía it:Regno di Sardegna ja:サルデーニャ王国 ko:사르데냐 왕국 la:Regnum Sardiniae lb:Kinnekräich Piemont-Sardinien nl:Koninkrijk Sardinië (1720-1861) no:Kongedømmet Sardinia pl:Dynastia sabaudzka
-Kr.C3.B3lowie_Sardynii_.281720-1861.29 pms:Regn ëd Sardëgna pt:Reino de Sardenha ro:Regatul Sardiniei ru:Сардинское королевство sc:Regnu de Sardigna sk:Sardínske kráľovstvo sl:Kraljevina Sardinija sr:Краљевина Пијемонт-Сардинија tr:Sardinya-Piemonte Krallığı zh:薩丁尼亞王國
Sujets connexes
Autriche   Bataille de Marengo   Boniface VIII   Cagliari   Camillo Cavour   Cavour   Cesare Balbo   Charles-Albert de Sardaigne   Charles-Emmanuel IV de Sardaigne   Comté d'Anjou   Corse   Couronne d'Aragon   Duché de Savoie   Empire romain   Espagne   Franc français   France   Gallura   Giovanni Maria Angioy   Guerre de Succession d'Espagne   Gênes   Histoire de la Sardaigne   Histoire de la Savoie de 1416 à 1792   Historiographie   Italie   Jacques II d'Aragon   Judicat   Judicat d'Arborée   La Marmora   Ligurie   Liste des rois de Sardaigne   Maison de Savoie   Martin Ier d'Aragon   Massimo d'Azeglio   Monarchie   Moyen Âge   Oristano   Pise   Piémont   Principauté   Risorgimento   Royaume d'Aragon   Royaume d'Italie   Royaume de Sardaigne   Royaume de Sicile   République subalpine   Révolution française   Système décimal   Traité de Cherasco   Traité de Paris (1814)   Union latine   Victor-Emmanuel II de Savoie   Victor-Emmanuel Ier de Sardaigne   Vienne (Autriche)   Vincenzo Gioberti   Vêpres siciliennes  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^