Grand-parent

Infos
Les grands-parents d'une personne désignent les parents des ses parents. On les appelle affectueusement « papi (ou papy), mamie (ou mammy), pépère (ou pépé), mémère (ou mémé) ou bobonne » et, plus anciennement, « bon-papa et bonne-maman ». Ce sont souvent eux qui sont à l'origine de la donation pécuniaire appelée « dimanche » et qui récompense le petit-fils ou la petite-fille. La perspective de l'arrivée à la retraite de la génération soixante-huitarde la
Grand-parent

Les grands-parents d'une personne désignent les parents des ses parents. On les appelle affectueusement « papi (ou papy), mamie (ou mammy), pépère (ou pépé), mémère (ou mémé) ou bobonne » et, plus anciennement, « bon-papa et bonne-maman ». Ce sont souvent eux qui sont à l'origine de la donation pécuniaire appelée « dimanche » et qui récompense le petit-fils ou la petite-fille. La perspective de l'arrivée à la retraite de la génération soixante-huitarde la fait désigner « papy boom », par référence au baby boom qui la vit naître.

Succession

En droit français, les grand-parents ont vocation à succéder à leurs petits-enfants dans certains cas. Cela suppose qu'ils survivent au décès du petit enfant. Que ce dernier n'a pas de descendance ni de frère et sœur, et que son parent, enfant des grands-parents, soit prédécédé. En application de la théorie de la fente, les grands-parents recueillent la part revenant à la branche, paternelle ou maternelle, qu'ils représentent, c'est-à-dire la moitié (article 737 du Code civil français). L'autre moitié de la succession est recueillie part l'autre branche de la famille, à moins qu'il n'y ait pas d'ascendant dans l'autre branche. Dans ce cas, les grand-parents en question recueillent toute la succession et évincent les collatéraux (article 748 alinéa 3 du Code civil). La règle de la fente doit être retenue, même si elle s'oppose à la lecture de la loi du 3 décembre 2001 qui imposerait la règle dite de l'ordre (article 734 c.civ.). Dans ce cas, si un père ou une mère est vivant dans l'autre branche, il évince les grand-parents. La règle de la fente était celle du droit antérieure à la réforme de 2001. Elle est la solution retenue par la pratique notariale et par le futur article 738-1 de la prochaine réforme du droit des successions (pour 2007). Le législateur de 2001 n'a pas été très clair. En présence d'un conjoint survivant du petit enfant décédé, ou bien des deux parents, les grands parents n'ont aucune vocation successorale (art. 731 et 757-1 c.civ.). Dans tous les cas, les grand-parents bénéficient d'une créance d'aliments s'ils sont dans le besoin (art. 758 c.civ.). La succession des grand-parents décédés est dévolue à leurs descendants, selon la règle dite de l'ordre (art. 734 c.civ.). En l'absence de testament, la succession est dite ab intestat, et se règle ainsi, selon le droit commun.

Voir aussi

- Fête des grands-mères Catégorie:Famille bs:Majka de:Großeltern en:Grandparent eo:Avo es:Abuelos fi:Isovanhempi it:Nonno ja:おじいさん la:Avia nl:Opa nn:Bestemor oc:Grand pt:Avós ru:Дед simple:Grandparent yi:זיידע
Sujets connexes
Baby boom   Donation   Fête des grands-mères   Papy boom   Parent (famille)   Soixante-huitard  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^