Axiome de fondation

Infos
L'axiome de fondation, encore appelé axiome de régularité, est l'un des axiomes de la théorie axiomatique des ensembles. Introduit en 1925 par John von Neumann, il joue un grand rôle dans cette théorie, alors que les mathématiciens ne l'utilisent jamais ailleurs, même s'ils le considèrent souvent intuitivement vérifié. L'axiome de fondation fait ou non partie des axiomes de ZF (et ZFC) suivant les ouvrages.
Axiome de fondation

L'axiome de fondation, encore appelé axiome de régularité, est l'un des axiomes de la théorie axiomatique des ensembles. Introduit en 1925 par John von Neumann, il joue un grand rôle dans cette théorie, alors que les mathématiciens ne l'utilisent jamais ailleurs, même s'ils le considèrent souvent intuitivement vérifié. L'axiome de fondation fait ou non partie des axiomes de ZF (et ZFC) suivant les ouvrages.

Définition

L'axiome de fondation stipule que :pour tout ensemble x non vide, il existe un ensemble y appartenant à x et n'ayant aucun élément en commun avec x, en écriture symbolique :∀x Par exemple, si x a pour élément l'ensemble vide, ce dernier conviendra pour y. C'est même le seul choix possible si x est un ensemble transitif non vide (qui a donc forcément l'ensemble vide pour élément). Dans un univers de la théorie des ensembles qui satisfait l'axiome de fondation, les ensembles décrits par la théorie axiomatique reflètent davantage l'image intuitive :
- aucun ensemble n'est élément de lui-même : on ne peut avoir x \in x, puisque sinon le singleton fournirait un contre-exemple à l'axiome de fondation : ∩ x = ;
- plus généralement, la relation d'appartenance n'a pas de cycle : on ne peut avoir x_0 \in x_1 et x_1 \in x_2 ... et x_n \in x_0, puisque sinon contredirait l'axiome de fondation ;
- plus généralement encore, on ne peut avoir de suite infinie d'ensembles tels que x_1 \in x_0, x_2 \in x_1, … , x_ \in x_n, …, puisque l'ensemble image de cette suite, , contredirait l'axiome de fondation. Cette dernière propriété signifie que le prédicat à deux variables libres « x \in y » est bien fondé. Elle est équivalente à l'axiome de fondation si 'axiome du choix dépendant' est vérifié. Ce dernier est un axiome du choix très faible qui permet de construire des suites et que le mathématicien, non spécialiste de logique mathématique, suppose intuitivement toujours vérifié, souvent sans le savoir.

Axiome de fondation et paradoxe de Russell

En présence de l'axiome de fondation, on n'a jamais « x ∉ x ». Mais le rapport entre le paradoxe de Russell et l'axiome de fondation n'est qu'apparent. Ce dernier n'est en aucun cas une solution au paradoxe de Russell (apportée en théorie des ensembles par des restrictions au schéma d'axiomes de compréhension général). En effet le paradoxe de Russell utilise seulement la possibilité d'écrire « x ∉ x ». En présence de l'axiome de fondation la classe définie par x ∉ x est simplement l'univers de tous les ensembles, qui doit de toute façon être une classe propre. Les théories des ensembles ZFC avec axiome de fondation et ZFC avec la négation de l'axiome de fondation, sont équi-cohérentes (voir la suite).

La hiérarchie cumulative

La hiérarchie cumulative de von Neumann est définie par induction sur la classe de tous les ordinaux, en commençant par l'ensemble vide et en itérant l'ensemble des parties, c’est-à-dire que (avec P(E) désignant l'ensemble des parties de E) :
- Vα = ∪β
Sujets connexes
Axiome d'anti-fondation   Axiome du choix   Classe   Classe (mathématiques)   Ensemble transitif   Ensemble vide   John von Neumann   Paradoxe de Russell   Relation bien fondée   Schéma d'axiomes de compréhension   Théorie axiomatique des ensembles  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^