Colonie pénitentiaire de Mettray

Infos
La colonie pénitentiaire de Mettray, destinée à réhabiliter de jeunes délinquants et située à Mettray, petite localité d'Indre-et-Loire, fut créée en 1840 et fermée en 1939. Une réouverture s'éffectue en 1957 sous forme d'I.M.Pro pour délinquants mineurs débiles moyens et legers(14-18 ans).
Colonie pénitentiaire de Mettray

La colonie pénitentiaire de Mettray, destinée à réhabiliter de jeunes délinquants et située à Mettray, petite localité d'Indre-et-Loire, fut créée en 1840 et fermée en 1939. Une réouverture s'éffectue en 1957 sous forme d'I.M.Pro pour délinquants mineurs débiles moyens et legers(14-18 ans).

Mission

Conçu et dirigé par Frédéric-Auguste Demetz, cet établissement privé (sans mur d'enceinte) comportait, outre le réfectoire et les dortoirs, une chapelle, des ateliers, des étables, de vastes champs cultivés et même une carrière de pierres. Il s'agissait de régénérer, au contact de la nature, par le travail manuel et la prière, des adolescents que la prison aurait sûrement pervertis. La devise de Demetz — qui avait étudié les systèmes pénitentiaires d'autres pays — était : « améliorer l’homme par la terre et la terre par l'homme ».

Structure

La colonie pénitentiaire de Mettray était divisée en familles, avec pour chacune un adulte chef de famille. Les pensionnaires avaient la tête rasée et portaient un uniforme. L'instruction (une heure par jour avec un peu de calcul, de lecture et d'écriture) tenait peu de place. Le travail était pénible, la nourriture médiocre et les fautes lourdement sanctionnées. Cette discipline ne put empêcher les vices engendrés par la promiscuité. Et l'institution, portée au début par l'enthousiasme de ses promoteurs, va alors connaître des problèmes financiers, péricliter, et finit par être fermée en 1939.

Voir aussi

L'écrivain français Jean Genet a évoqué dans son livre Miracle de la Rose l'expérience qu'il a vécue à Mettray. Catégorie:Indre-et-Loire Catégorie:Prison en France Consulter aussi "Eduquer et punir. La colonie agricole et pénitentiaire de Mettray (1859-1937)", par Luc Forlivesi, Georges-François Pottier et Sophie Chassat, Presses universitaires de Rennes, octobre 2005, 256 p.
Sujets connexes
Indre-et-Loire   Jean Genet   Mettray  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^