Valenciennes Football Club

Infos
Le Valenciennes Football Club (VA ou VAFC), anciennement appelé Valenciennes Anzin Football Club, est un club français de football fondé en 1913. Au cours de la saison 2007-2008, le club évolue en Ligue 1, avec pour président Francis Decourrière et Antoine Kombouaré comme entraîneur.
Valenciennes Football Club

Le Valenciennes Football Club (VA ou VAFC), anciennement appelé Valenciennes Anzin Football Club, est un club français de football fondé en 1913. Au cours de la saison 2007-2008, le club évolue en Ligue 1, avec pour président Francis Decourrière et Antoine Kombouaré comme entraîneur.

Palmarès

-Championnat de Ligue 2 (2) :
-Champion : 1972 et 2006.
-Vice-champion : 1935, 1937, 1962, 1975 et 1992.
-Championnat de National (D3) (1) :
-Champion : 2005.
-Championnat de France Amateurs (D4) (1) :
-Champion : 1998.
-Coupe de France :
-Finaliste : 1951.
- Coupe Charles Drago :
-Finaliste : 1959.
-(Divers saisonnier: challenge Emile-Olivier (1992 - à Lille)

Records

-Plus large victoire à domicile en championnat de Division 1 : Valenciennes-FC Mulhouse, 8-2 (1935-36).
-Plus large victoire à domicile en championnat de Division 2 : Valenciennes-AS Corbeil-Essonnes: 6-0 (1982-83).
-Plus large victoire à l'extérieur en championnat de Division 1 : Stade Brestois-Valenciennes, 1-5 (1979-80); FC Rouen-Valenciennes, 0-4 (1963-64); SO Montpellier-Valenciennes, 0-4 (1962-63); Girondins de Bordeaux-Valenciennes, 3-7 (1959-60).
-Meilleure attaque du championnat de Division 1 : saison 1951-52 (68 buts en 34 matchs, soit 2 buts par match); saison 1935-36 (57 buts en 30 matchs, soit 1, 9 but par match); saison 1959-60 (65 buts en 38 matchs, soit 1, 7 but par match).
-Meilleure défense du championnat de Division 1 : saison 1964-65 (22 buts encaissés en 34 matchs, soit 0, 88 but par match) et saison 1967-68 (34 buts encaissés en 38 matchs, soit 0, 89 but par match).
-Record de buts : Serge Masnaghetti détient le record du plus grand nombre de journées d'affilée avec au moins un but marqué : 17 buts en 13 journées de championnat, du 16 décembre 1962 au 21 avril 1963.
-Meilleur buteur du championnat de Division 1 : Serge Masnaghetti (35 buts, 1962-63).
-Meilleurs buteurs du championnat de Division 2: Petrus van Rhijn (40 buts, 1954-55; 32 buts en 1955-56), Serge Masnaghetti (21 buts, 1961-62), Erwin Wilczek (26 buts, 1973-74) et Wlodzimierz Lubanski (28 buts, 1982-83).
-Meilleur buteur du championnat de National: Steve Savidan (19 buts, 2004-05).
-Meilleur buteur ex-aequo avec l'attaquant du Havre Jean-Michel Lesage du championnat de Ligue 2: Steve Savidan (16 buts, 2005-06).
-Meilleur buteur du championnat de Division 4/CFA: Michel Sanchez (26 buts, 1997-98).
-Meilleur buteur valenciennois de tous les temps : Petrus van Rhijn, 94 buts de 1954 à 1958; Serge Masnaghetti, 89 buts de 1959 à 1966.
-Record de matchs joués sous le maillot valenciennois: Bolec Kocik, 309 matchs de 1958 à 1969 et de 1970 à 1971.

Repères historiques

Les débuts

Le Football Club valenciennois a été créé en 1913 par Colson, Joly et Bouly. Les matches à domicile se déroulent sur un terrain situé au 132, rue de Famars. Mais en pleine guerre, le manque de moyens impose le regroupement des clubs locaux dans un nouveau club omnisports : en 1916 est née Union Sportive de Valenciennes Anzin. Le club participe après guerre aux championnats du District de l’Escaut. Sous l’impulsion de son président, M. Le Mithouard, l’U.S.V.A. adhère au professionnalisme en 1933 et débute en championnat de Division 2. Le club du Hainaut inaugure le Stade Nungesser, nouvelle enceinte sportive, en recevant Le Havre AC. Il termine 7 pour sa première saison. Les Valenciennois sont vice-champions de France de Division 2 dès l’année suivante et accèdent en Division 1. Les internationaux Waggi ou Ignace participent à cette aventure. L’équipe est renforcée par deux Anglais, O'Dowd et Gibson. Mais la première saison parmi l’élite sera mauvaise : le club perd son premier match à Sochaux , 12 à 1, et terminera la saison 15 et sera relégué en division inférieure au goal avérage. En 1936, le nouveau président Turbot change la politique de recrutement du club et met fin aux contrats des vedettes étrangères, mais recrute Wagner et Libérati. Les résultats sont de nouveau là : 2 du championnat et nouvelle montée en Division 1. Mais Valenciennes redescend aussitôt en deuxième division, après une décevante 16 place. Pendant l’Occupation, le club participe au championnat de guerre en Zone interdite puis en Zone Nord. Une nouvelle génération de joueurs comme Tempowski ou Bihel fait son apparition. Le club repart en Division 2 après guerre. L’U.S.V.A. avec Blaczyk et Pazur parvient en finale de la Coupe de France en 1951, finale perdue contre Strasbourg. L’année suivante, les Valenciennois échouent en match de barrage pour la montée.

La grande époque

En 1953, Robert Domergue devient entraîneur du club du Hainaut. C’est le début des années fastes pour Valenciennes. Le public ne s'y trompe pas et commence à venir au Stade Nungesser : le 13 mars 1955, le record d’affluence est battu avec 21.268 spectateurs pour la venue de Sedan. Le Hollandais volant Van Rhijn est sacré meilleur buteur en 1955 et 1956. Le club parvient à rejoindre l’élite en 1956 en battant en match de barrage son rival nordiste Lille. Le duo Domergue-Desmenez conduit l’équipe vers la première moitié du classement de Division 1 : d’abord 14 en 1957 puis 15 en 1958, 13 en 1959 et enfin 8 en 1960. Les internationaux Chiarelli ou Stako symbolisent cette période. Relégué en 1961 après une 19 place, l’U.S.V.A. remonte la saison suivante. C’est alors une suite de places d’honneur en championnat : 9 en 1963, 6 en 1964 puis deux fois 3 en 1965 et en 1966 et 5 en 1968. Le canonnier Masnaghetti est meilleur buteur du championnat en 1965 avec 35 buts. En Coupe de France, l’équipe atteint à deux reprises les demi-finales en 1964 et en 1970. Les internationaux Bonnel, Bras, Piumi, Provelli et Sauvage ont participé à cette époque glorieuse. Mais on peut citer aussi Magiera ou Kocik. Mais en 1970, l'U.S.V.A. termine dernier du championnat et doit son maintien parmi l'élite au passage de la Division 1 à 20 clubs. Il termine 19 la saison suivante et descend alors pour revenir dès 1972, après un titre de champion de France de Division 2. Valenciennes termine 19 en 1973 et redescend à nouveau en Division 2. Revenu au club depuis deux ans, Robert Domergue cède sa place d'entraîneur à Jean-Pierre Destrumelle. L'U.S.V.A. termine 2 en 1974, puis 1 en 1975 et remonte parmi l'élite. Dans l'équipe valenciennoise, l'ailier Didier Six et le gardien Dominique Dropsy commencent à faire parler d'eux. Joueurs représentatifs de cette époque, Bruno Metsu et Bruno Zaremba peuvent également être cités. L'équipe évolue au milieu du tableau pendant plusieurs années, jusqu'en juin 1982.

Le purgatoire

Le club évolue en Division 2 pendant dix ans. Au fil des années, il apparaît de plus en plus dans les profondeurs du classement, et le public déserte le stade. Mais l'arrivée de Georges Peyroche en 1988 provoque un sursaut de l'équipe. En 1989-1990, le club du Hainaut est coiffé sur le fil lors de l'ultime minute du championnat par Rennes pour l'accession directe. Et Strasbourg élimine ensuite Valenciennes en matches de barrage. L'année suivante, l'U.S.V.A. est à nouveau barragiste malheureux face à Lens. C'est en 1992 que le club, premier de son groupe, monte en Division 1. Puis c'est la chute : malgré un recrutement important de joueurs, Valenciennes ne reste qu'une saison parmi l'élite, terminant 18 et perdant les barrages face à Cannes. Une affaire de corruption dont le club est victime(Affaire VA-OM) ternit alors son image. Celui-ci termine 20 en Division 2 et descend en National 1 en 1994. La glissade continue : en 1994-1995, Valenciennes termine 15 de National 1. En 1996, le club touche le fond : il termine 3 de son groupe mais est relégué administrativement en National 2 (CFA) pour cause de bilan financier désastreux. Le professionnalisme est abandonné suite au dépôt de bilan.

La renaissance

Le Valenciennes Football Club est né officiellement le 1996. L'U.S.V.A. devient le VA.F.C. et termine 5 du championnat CFA 1996-1997, distancé à la différence de but par la réserve de Nancy, Raon-l'Étape et Boulogne. Mais c'est l'année suivante que Valenciennes, champion de France amateurs monte en National. Le club de l'Escaut reste trois ans à ce niveau et rechute en CFA. Puis c'est la renaissance. Le nouvel entraîneur Didier Ollé-Nicolle fait remonter l'équipe en National. Et en 2005, sous l'impulsion du druide Daniel Leclercq, VA.F.C. est champion de France du National. Puis, en 2006, Antoine Kombouaré donne le titre de champion de France de Ligue 2. C'est le retour parmi l'élite pour Valenciennes, treize ans après.

Historique du Logo

Image:Us valenciennes-anzin.gif|Union Sportive Valenciennes Anzin Image:Vafc.jpg|Valenciennes Football Club

Anciens joueurs

Les internationaux

Voici la liste des onze joueurs valenciennois sélectionnés en équipe de France.

Autres grands noms du passé

Les présidents

Les entraîneurs

Bilan saison par saison

Staff technique

Saison 2007-2008

Effectif actuel

Saison 2007-2008

Gardiens

Défenseurs

Milieux

Attaquants

==
Sujets connexes
AS Corbeil-Essonnes   Abdeslam Ouaddou   Abidjan   Affaire VA-OM   Algérie   Allier (département)   Alpes-Maritimes   Angers   Antoine Kombouaré   Antoine Pazur   Anzin   Association Sportive Nancy-Lorraine   Association Sportive de Cannes Football   Belgique   Bernard Chiarelli   Bernard Guignedoux   Blanc   Bogotá   Bolec Kocik   Bolek Tempowski   Boro Primorac   Bouches-du-Rhône   Bratislava   Bruno Metsu   Bruno Zaremba   Brésil   Carlos Sánchez   Champigny-sur-Marne   Championnat de France Amateurs   Championnat de France de football   Championnat de France de football D2 1971-72   Championnat de France de football L2 2005-06   Championnat de France de football National   Championnat de France de football National 2004-2005   Championnat de France de football de ligue 2   Club Sportif Sedan Ardennes   Colombie   Coupe Charles Drago   Coupe de France de football   Coupe de France de football 1950-1951   Croix (Nord)   Côte d'Ivoire   Dakar   Dame Traoré   Daniel Leclercq   David Ducourtioux   David Régis   David Sommeil   Diadora   Didier Ollé-Nicolle   Didier Six   Djamel Belmadi   Dominique Corroyer   Dominique Dropsy   Ernest Libérati   Erwin Wilczek   Escaut   Eugène Ekéké   FC Mulhouse   Filip Šebo   Football   Football Club Sochaux-Montbéliard   France   Francis Decourrière   Francis Smerecki   Français   Geoffrey Doumeng   Georges Peyroche   Goiânia   Grégory Pujol   Guadeloupe   Guillaume Rippert   Hainaut (région transfrontalière)   Haute-Vienne   Ignace Kowalczyk   Ivica Osim   Jacky Duguépéroux   Jean-Claude Bras   Jean-Claude Piumi   Jean-Louis Borloo   Jean-Michel Lesage   Jean-Pierre Destrumelle   Jean-Pierre Papin   Jean-Pierre Tempet   Jeovânio   Johan Audel   Jorge Burruchaga   Joseph Bonnel   Joseph Magiera   José Saez   Khaled Kharroubi   Kálmán Kovács   LOSC Lille Métropole   Limoges   Louis Provelli   Ludovic Batelli   Lyon   Léon Desmenez   Maine-et-Loire   Maroc   Marseille   Menin   Metz   Mody Traoré   Montereau   Montluçon   Moselle (département)   Narbonne   Nice   Nicolas Penneteau   Nord (département)   Nouméa   Nouvelle-Calédonie   Occupation   Paris   Paul Sauvage   Peter O'Dowd   Petrus van Rhijn   Pointe-à-Pitre   Racing Club de Strasbourg   René Bihel   Rhône (département)   Robert Dewilder   Robert Domergue   Roger Milla   Rouge   Rudy Mater   Saint-Germain-en-Laye   Serge Masnaghetti   Simon Blaczyk   Slovaquie   Stade Nungesser   Stade rennais   Steve Savidan   Stéphane Coque   Sébastien Roudet   Sénégal   Thadée Cisowski   Tidiane Dia   Union Sportive Boulogne Côte d'Opale   Union Sportive Raonnaise   Val-de-Marne   Valenciennes   Victor Zvunka   Wilfried Gohel   Willy Grondin   Wlodzimierz Lubanski   Wolfgang Matzky   Xavier Henneuse   Yacine Bezzaz   Zone interdite   Zone occupée  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^