Négritude

Infos
La négritude est un courant littéraire, créé après la Seconde Guerre mondiale, rassemblant des écrivains noirs francophones, dont Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor et Léon Gontran Damas.
Négritude

La négritude est un courant littéraire, créé après la Seconde Guerre mondiale, rassemblant des écrivains noirs francophones, dont Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor et Léon Gontran Damas.

Origine

Le terme est forgé en 1935 par Aimé Césaire dans le numéro 3 de la revue des étudiants martiniquais L'Étudiant noir. Il revendique l'identité noire et sa culture, d'abord face à une francité perçue comme oppressante et instrument de l'administration coloniale française (Discours sur le colonialisme, Cahier d'un retour au pays natal). Césaire l'emploiera de nouveau en 1939 lors de la première publication du Cahier d'un retour au pays natal. Le concept est ensuite repris par Léopold Sédar Senghor dans ses Chants d'ombre, qui l'approfondit, opposant à l' :

Signification

La naissance de ce concept, et celle d'une revue, Présence africaine, qui paraît en 1947 simultanément à Dakar et à Paris, va faire l'effet d'une déflagration. Elle rassemble des Noirs de tous les horizons du monde, ainsi que des intellectuels français, notamment Sartre. Celui-ci définit alors la négritude comme : . D'après Senghor, la négritude est . La définition de la négritude de Léopold Sédar Senghor est: " La négritude est un fait, une culture. C'est l'ensemble des valeurs économiques, politiques, intellectuelles, morales, artistiques et sociales des peuples d'Afrique et des minorités noires d'Amérique, d'Asie et d'Océanie." Pour Césaire,

Critiques

Par la suite, des écrivains noirs ou créoles ont critiqué ce concept, jugé trop réducteur : (Wole Soyinka). Césaire lui-même s'en est écarté, jugeant le terme presque raciste. Stanislas Spero Adotevi fait une analyse sévère dans son essai Négritude et négrologues : René Maran, auteur de Batouala, est généralement considéré comme un précurseur de la négritude.

Voir aussi

- David Diop
- Aimé Césaire
- Léon Gontran Damas
- Birago Diop
- René Maran
- Léopold Sédar Senghor
- Guy Tirolien
- Stanislas Spero Adotevi
- Congrès des écrivains et artistes noirs
- Festival mondial des Arts nègres

Bibliographie

- Adotevi, Stanislas Speros, Négritude et négrologues. Paris: Editions Le Castor Astral, 1972 réédité en 1998
- Damas, Léon-Gontran, Poètes d'expression française. Paris: Editions du Seuil, 1947
- Kane, Mouhamadou, Birago Diop, l'homme et l'oeuvre. Paris: Présence Africaine, 1971
-Selim Lander, "Crépuscule de la négritude", Mondesfrancophones.com
- Senghor, Léopold Sédar, Liberté 1: Négritude et humanisme. Paris: Editions du Seuil, 1964
- Senghor, Léopold Sédar, Ce que je crois. Paris: Grasset, 1988
- Tadjo, Véronique, Latérite/Red Earth. Spokane, WA: Eastern Washington University Press, 2006
- Thompson, Peter, Négritude et nouveaux mondes -- poésie noire: africaine, antillaise, et malgache. Concord, MA: Wayside Publishing, 1994
- Steins M., Les antécédents et la genèse de la négritude senghorienne, Paris, Université de Paris III, 1981, 3 t., 1346 p. + 9 p. (Thèse d’Etat)
- Markovitz I. L., — 1969 — Leopold Sedar Senghor and the Politics of Negritude, New York, Atheneum, 1969, VIII-300 p. (Thèse) Catégorie:Mouvement littéraire cs:Négritude de:Négritude en:Négritude es:Negritud it:Negritudine sk:Négritude sv:Négrituderörelsen
Sujets connexes
Aimé Césaire   Birago Diop   Cahier d'un retour au pays natal   Congrès des écrivains et artistes noirs   Dakar   David Diop   Discours sur le colonialisme   Empire colonial français   Festival mondial des Arts nègres   Guy Tirolien   L'Étudiant noir   Léon Gontran Damas   Léopold Sédar Senghor   Paris   Présence africaine   Race noire   Racisme   René Maran   Seconde Guerre mondiale   Stanislas Spero Adotevi   Wole Soyinka  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^