Domaine de premier niveau

Infos
Un domaine de premier niveau (en anglais top level domain, abrégé TLD), est un nom de domaine du Domain Name System (DNS) qui est au sommet de la hiérarchie des domaines ; c'est la partie suivant le dernier point dans un nom de domaine (ex. : fr.wikipedia.org). Les domaines de premier niveau les plus connus sont ceux utilisés sur Internet : .com, .fr, .de, etc.
Domaine de premier niveau

Un domaine de premier niveau (en anglais top level domain, abrégé TLD), est un nom de domaine du Domain Name System (DNS) qui est au sommet de la hiérarchie des domaines ; c'est la partie suivant le dernier point dans un nom de domaine (ex. : fr.wikipedia.org). Les domaines de premier niveau les plus connus sont ceux utilisés sur Internet : .com, .fr, .de, etc.

Sur Internet

Chaque domaine de premier niveau est géré par une organisation qui est chargée de gérer et d'allouer (éventuellement de manière commerciale) ses sous-domaines. La Liste des domaines de premier niveau d'Internet compte environ 300 domaines. On distingue les domaines génériques des domaines géographiques. De plus, au début du , des TLDs commandités sont apparus.

Le TLD spécial

Un TLD spécial existe :
- .arpa : exploité pour des raisons techniques.

Les TLDs génériques (gTLDs)

Ce sont les plus connus et les plus utilisés sur Internet. Ils sont de deux types :

Les gTLDs restreints

- .edu : institutions éducatives accréditées aux États-Unis (ex. : , le Massachusetts Institute of Technology) ainsi que les institutions éducatives d'autres pays dont les formations ont été approuvées aux États-Unis tels que , l’École Polytechnique en France.
- .int : organismes internationaux (ex. : , le Conseil de l'Europe)
- .mil : organismes militaires américains (ex. : , l'US Navy)
- .gov : organismes gouvernementaux américains (ex. : , la Maison Blanche)

Les gTLDs ouverts à tous

- .com : organismes à but lucratif (ex. : , Microsoft)
- .net : organismes chargés de l'administration du réseau (ex. : , GANDI)
- .org : organisations à but non lucratif (ex. : , Wikipédia) De nouveaux gTLDs sont apparus en 2001 et 2002 :
- .biz : affaires (business)
- .name : individus (avec une charte de nommage)
- .pro : comptables, juristes, médecins et autres professionnels (avec une charte de nommage)
- .info : services d'information (usage illimité)

Les TLDs géographiques (ccTLDs)

Les TLD géographiques (à deux lettres) sont destinés aux pays et dépendances territoriales, et codés suivant la norme ISO 3166-1 qui les définit. Au total 246 ccTLDs sont prévus. Ex. : .be pour la Belgique, .ca pour le Canada, .ch pour la Suisse, .fr pour la France, .sn pour le Sénégal, .mq pour la Martinique, .gp pour la Guadeloupe, .in pour l'Inde. Le ccTLD ".gb" n'est pas actif car ".uk" a été utilisé historiquement (ISO 3166-1 a été mis à jour pour ajouter le code UK de façon exceptionnelle). Le ccTLD ".kp" n'est pas actif en raison de l'embargo sur la Corée du Nord et l'absence de volonté de la Corée du Nord de se connecter à l'Internet). Le ccTLD ".eu" (Union européenne) a été ouvert au public le 7 avril 2006. :Liste : TLD de codes pays

Les TLDs commandités (sTLDs)

De nouveaux TLDs commandités sont apparus en 2001 et 2002. Ils sont destinés à caractériser l'activité de l'organisation qui les gère. Contrairement aux gTLDs, ils ne sont pas ouverts à tous mais fixent des conditions d'accès aux requérants, ou des conditions techniques d'utilisation concernant leur contenu :
- .aero : industries de transport aérien
- .coop : coopératives
- .museum : musées Puis en 2005 :
- .jobs : pour les RH, géré par une société américaine Employ Media LLC (www.employmedia.com)
- .travel : pour le voyage, géré par une société américaine Tralliance Corporation (www.tralliance.info) et enfin en 2006 :
- .cat : pour la culture et la langue catalane
- .mobi : pour l'Internet mobile (profil XHTML-MP)
- .tel : pour la téléphonie sur IP (VoIP) (ouverture en 2007) D'autres projets de sTLDs sont soumis à l'ICANN (.asia, .mail, .post). D’autres ont été rejetés pour des raisons techniques ou financières (.kids, .xxx) et des insuffisances de justification du besoin et de l'efficacité des systèmes prévus pour supporter effectivement le projet.

Sur un réseau informatique privé

Les TLD précédents sont en vigueur sur Internet, mais sont le résultat d'un choix arbitraire. Sur un réseau local, on peut tout à fait créer autant de TLD, et leur donner la sémantique que l'on veut. On utilise fréquemment le TLD .lan ( local area network en anglais = réseau local) ou .local ou .localnet. D'autres sont utilisés localement en fonction des besoins, mais leur usage n'est pas recommandé, car il existe un risque de collision avec des TLDs Internet, et donc de fragmentation du réseau. Ex. : « .achat » pour le service achat, « .prod » pour les machines de production, « .fact » pour les services facturations…

Pseudo-TLDs

Pour des besoins de documentation, ou de préconfiguration de logiciels ou matériels, on est souvent amené à donner des exemples de noms de domaines. Plutôt que d'utiliser une adresse réelle (qui risquerait d'être utilisée telle quelle depuis un autre site), on utilise des pseudos-TLDs qui ne correspondent à aucun TLD existant (leur utilisation telle quelle retournera une erreur ou aucun contenu ou service accessible). Un pseudo-TLD a été défini explicitement pour cela dans les normes, le TLD .example (avec l'orthographe anglaise). Mais on trouve aussi .tld (non standard mais assez courant car cela indique le type de valeur attendue à la place).

Voir aussi

===
Sujets connexes
Abréviation   Anglais   Belgique   Canada   Conseil de l'Europe   Coopérative   Domain Name System   Domaine de deuxième niveau   France   Guadeloupe   ISO 3166-1   Inde   Internet   Liste des domaines de premier niveau d'Internet   Maison Blanche   Martinique   Massachusetts Institute of Technology   Microsoft   Nom de domaine   Réseau informatique   Réseau local   Résolution de noms   Suisse   Sénégal   Wikipédia  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^