Kurdes

Infos
Les Kurdes sont un peuple d'origine indo-européenne descendant, notamment, des Mèdes , comptant (ce qui est une évaluation) entre 35 et 40 millions de personnes, vivant surtout en Turquie (environ 20 millions), en Iran (environ 7 millions), en Irak (environ 6 millions) et en Syrie (environ 2 millions), dans ce qui est appelé le Kurdistan. Il existe également des communautés kurdes en Azerbaïdjan (Kalbajar et Lachin, au Haut-Karabagh), au Liban et au Koweït. . Depuis un
Kurdes

Les Kurdes sont un peuple d'origine indo-européenne descendant, notamment, des Mèdes , comptant (ce qui est une évaluation) entre 35 et 40 millions de personnes, vivant surtout en Turquie (environ 20 millions), en Iran (environ 7 millions), en Irak (environ 6 millions) et en Syrie (environ 2 millions), dans ce qui est appelé le Kurdistan. Il existe également des communautés kurdes en Azerbaïdjan (Kalbajar et Lachin, au Haut-Karabagh), au Liban et au Koweït. . Depuis un siècle, les Kurdes luttent pour pouvoir s’auto-déterminer, avoir leur propre patrie, le Kurdistan. Tous les États qui abritent une communauté non-négligeable de Kurdes s’opposent activement à la création d’un État kurde, craignant de devoir abandonner une partie de leur territoire national. Une immigration récente a entraîné l'apparition d'une diaspora kurde qui est présente dans tous les pays de l'Europe occidentale, aux États-Unis, en Australie, et dans une moindre mesure au Japon. L'ancienne communauté qui était près de Kaboul quitta le pays pendant la guerre d'Afghanistan à la fin des années 1970. Traditionnellement les Kurdes sont des gardiens de troupeaux nomades, mais ils sont désormais plus sédentaires. Les Kurdes parlent des dialectes proches les uns des autres, tous issus du kurde, langue indo-européenne de la branche iranienne. La majorité des Kurdes est sunnite, mais il existe d'autres communautés, alévie, yézidie, et dans une plus faible proportion, chiite et chrétienne, en Irak et en Iran.

Histoire

Antiquité

La première apparition d’une culture distincte et unie et d’un peuple vivant dans les montagnes du Kurdistan date de la culture Halaf, dans la première moitié du VIe millénaire av. J.-C. (6000-5400 av. J.-C.). Elle est suivie par la culture hourrite, de 2300 à 1300 av. J.-C. environ. Parlant une langue agglutinante, ils dominent un territoire s’étendant largement au-delà du Zagros et du Taurus. Ils subsistent à travers le nom du district de Hawraman/Auraman, au Kurdistan. Un peuple appelé les Lullubis habitait dans la plaine de Sharazor (Kurdistan irakien) et a combattu les Akkadiens vers 2300-2200 av. J.-C. Actuellement, un clan kurde s'appelle les Lullu, et pourrait être le descendant de ces antiques Lullubis. De nombreuses sources historiques se réfèrent aux ancêtres des Kurdes modernes. Xénophon, dans son Anabase, les nomme Khardukhi, et les décrit comme « peuple féroce et défendant ses montagnes natales », qui attaque les armées grecques vers 400 av. J.-C. La région actuelle du Kurdistan, les montagnes autour du lac de Van, entre la Perse et la Mésopotamie d’alors, est nommée Carduchi, Cardyene ou Cordyene. Les Kurdes modernes sont les descendants de nombreux envahisseurs et migrants qui se sont établis dans la région, Hourrites, Lullubi, Kurtis, Gutis, Mèdes, Mardes, Carduchis, Mitanni, Kassites. Le Kurdistan a aussi été envahi ou gourverné par les Assyriens, les Akkadiens, les Grecs (Alexandre le Grand), les Romains, les Byzantins, les Arabes, les Mongols et les Turcs, sans compter la brève colonisation française et surtout britannique. Tous ces passages ont laissé des traces, depuis 4000 ans, dans la culture kurde. Le royaume kurde de Corduenne devient une province romaine en 66 av. J.-C. et reste dans l’Empire jusqu’en 384. Elle recouvrait la région à l’est et au sud de la ville de Diyarbakir.

Conquête arabe

Époque contemporaine

1844-1846

L'émir Bedir Khan fonde un royaume qui s'étend pendant deux brèves années entre 1844 et 1846 de la Perse jusqu'au Tigre.

Entre-deux-guerres

En 1920, le traité de Sèvres qui met fin à l'Empire ottoman prévoit la division de celui-ci en trois États : la Turquie, l'Irak et la Syrie. Il évoque aussi la possible autonomie des provinces kurdes avec à terme la création d'un État kurde indépendant. Cependant en 1923, le traité de Lausanne, signé après le refus du précédent traité par Mustafa Kemal Atatürk, revient sur cette autonomie.

La Seconde Guerre mondiale

Après la Seconde Guerre mondiale

Les Kurdes d'Iran
En janvier 1946, les Kurdes d’Iran proclament à Mahabad la république de Mahabad, mais l'année suivante, celle-ci est écrasée par le régime du dernier chah d'Iran, Mohammad Reza Pahlavi.
Les Kurdes d'Irak
Mustapha Barzani, le chef rebelle kurde d'Irak qui obtint en 1970 de Saddam Hussein un pacte de reconnaissance des « droits nationaux et culturels » de son peuple et des États-Unis d'Amérique en 1972 une aide financière considérable. À la suite de la Guerre du Golfe de 1990 les Kurdes ont pu établir une zone autonome au nord de l'Irak et leur action comme supplétifs des USA apporte des avantages.
Les Kurdes de Turquie
En 1984, plus de Kurdes se réfugient en Turquie contre les massacres de Saddam Hussein envers cette communauté.

Kurdes célèbres

- Leyla Zana
- Le sultan Saladin
- Yilmaz Güney(acteur, réalisateur, scénariste)palme d'or du festival de cannes en 1982
- Hiner Saleem (cinéaste)
- Abdullah Öcalan fondateur du PKK, parti des travailleurs du Kurdistan considéré comme une organisation terroriste par la communauté internationale.
- Howar Mulla Mohamed Joueur de foot qui joue dans l'equipe nationale d'Irak
- Shwan Jaffar , meteur en scène de théâtre, a écrit plusieurs articles sur le théâtre kurde, in "Les Kurdes par dela de l'exode", Edition l'Harmattan, Paris, 1990. Et in "Kurden im Exil" , Berlin, 1991, Edition Parabilis. Il a mis en scène : "Mem u Zin" à Paris en 1994. "Kardo" en 1996 à Toulouse, Aulnay et à Paris. Et "Azady l'être Kurde", en 2000 à Paris et à Cherbourg.
- Jalal Talabani, homme politique irakien et kurde. Il a été élu président d'Irak par l'Assemblée nationale transitoire le 6 avril 2005 réélu pour un second mandat le 22 avril 2006. Il est aussi le fondateur de l'Union patriotique du Kurdistan.

Dynasties médiévales

-Shaddids (951–1075)
-Hansanwayhids (959–1095)
-Marwanides (984–1083)
-Annazids (991–1117)
-Barrids (1101–1312)
-Zangids (1127–1250)
-Kurkborids (1144–1232)
-Ardalans (1168–1861)
-Ayyubid (1169–1260)

Voir aussi

- langue kurde
- Kurdistan
- Institut kurde de Paris
- Turquie
- Yazdanisme

Gouvernements et États kurdes contemporains

- Kurdistan irakien
- République de Mahabad (1946)
- République d’Ararat (1927-1931)
- Royaume du Kurdistan

Organisations kurdes

- Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK)
- Union patriotique du Kurdistan (Irak)
- Komalah (dans le nord-ouest de l’Iran)
- Parti démocratique du Kurdistan iranien (idem)
- PJAK (idem)
- Hoyboun (fondé au Liban en 1927) ==
Sujets connexes
Abdullah Öcalan   Akkad   Allemand   Alévisme   Amérique   Anabase   Anglais   Années 1970   Arabe   Arabes   Asie   Assyrie   Azerbaïdjan   Caucase   Chiisme   Christianisme   Diaspora   Empire byzantin   Empire ottoman   Entre-deux-guerres   Europe   Expatrié   France   Français   Grèce antique   Guerre d'Afghanistan   Halaf   Haut-Karabagh   Hiner Saleem   Hourrites   Institut kurde de Paris   Irak   Iran   Jalal Talabani   Judaïsme   Kaboul   Kassites   Koweït   Kurde   Kurdistan   Kurdistan irakien   Lac de Van   Langue agglutinante   Langues indo-européennes   Langues iraniennes   Leyla Zana   Liban   Lullubis   Mahabad   Marwanides de Haute-Mésopotamie   Mitanni   Mohammad Reza Pahlavi   Mongols   Mustafa Kemal Atatürk   Mèdes   Mésopotamie   Parti des travailleurs du Kurdistan   Perse   Peuples turcs   Rome antique   Royaume-Uni   Royaume du Kurdistan   République de Mahabad   République d’Ararat   Saddam Hussein   Saladin   Seconde Guerre mondiale   Sunnisme   Suédois   Syrie   Taurus   Tigre (fleuve)   Traité de Lausanne (1923)   Traité de Sèvres   Turquie   Union patriotique du Kurdistan   VIe millénaire av. J.-C.   XIIIe siècle av. J.-C.   XXIIIe siècle av. J.-C.   Xénophon   Yazdanisme   Yârsânisme   Yézidisme   Zagros  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^