Déclaration de l'indépendance de l'Esprit

Infos
La Déclaration de l'indépendance de l'Esprit est un manifeste rédigé par Romain Rolland et publié dans le quotidien L'Humanité du 26 juin 1919, cosigné notamment par Henri Barbusse, Albert Einstein ou encore Bertrand Russel.
Déclaration de l'indépendance de l'Esprit

La Déclaration de l'indépendance de l'Esprit est un manifeste rédigé par Romain Rolland et publié dans le quotidien L'Humanité du 26 juin 1919, cosigné notamment par Henri Barbusse, Albert Einstein ou encore Bertrand Russel.

Le contexte

Intellectuels et scientifiques au sein de l'Union sacrée

Au moment de la déclaration de la Première Guerre mondiale, la grande majorité des intellectuels et des scientifiques des deux camps devaient se joindre à « L'Union sacrée » autour d'une cause estimée juste de part et d'autre. Ainsi, un philosophe comme Henri Bergson ouvrait la séance de l'Académie des sciences morales et politiques du 08 août 1914 par ces mots : accomplit un simple devoir scientifique en signalant dans la brutalité et le cynisme de l'Allemagne, dans son mépris de toute justice et de toute vérité, une régression à l'état sauvageRapporté par Jean-François Sirinelli, Intellectuels et passions françaises, Folio/histoire, p.54.. La veille de ce discours, c'est à l'université de la Sorbonne qu'était accueillie, sous la présidence du doyen de la faculté des sciences Paul Appell, une réunion au cours de laquelle les différentes forces politiques du pays (de la S.F.I.O. à l'Action française) devaient officiellement mettre de côté leurs différends afin de s'unir contre l'ennemi communJean-Baptiste Duroselle, La Grande Guerre des Français, Perrin, Tempus, Paris, 2002, p.56.. Comme l'indique Jean-François Sirinelli dans son histoire des engagements des intellectuels français au cours du , dans le milieu intellectuel également, « c'est l'union sacrée qui domina, union entendue non seulement au sens d'un accord des principales forces politiques, mais aussi d'une convergence d'analyse de la plus grande partie de la communauté nationaleop. cit., p.60.. » Du côté allemand le même état d'esprit est de mise, et le 04 octobre 1914, quatre-vingt treize intellectuels de renommée internationale (dont un physicien de l'envergure de Max Planck) signent un Appel des Intellectuels allemands aux Nations civilisées dans lequel ils affirment leur soutien à « la juste et noble cause de l'Allemagne. »

Rayonnement de Romain Rolland

Le manifeste

Signataires et réactions

Bibliographie

-François Chaubet, Histoire intellectuelle de l'entre-deux guerres, Nouveau monde éditions, Paris, 2006.
-Jean-François Sirinelli, Intellectuels et passions françaises, Fayard, Paris, 1990 (réédition Folio/Histoire, Gallimard, Paris, 1996.) ==
Sujets connexes
Académie des sciences morales et politiques   Action française   Albert Einstein   Gallica   Gallimard   Henri Barbusse   Henri Bergson   Jean-Baptiste Duroselle   Jean-François Sirinelli   L'Humanité   Manifeste   Manifeste des 93   Max Planck   Paul Appell   Première Guerre mondiale   Romain Rolland   Section française de l'Internationale ouvrière   Sorbonne   Union sacrée (mouvement)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^