Morvan

Infos
Paysage montagneux du Morvan Le Morvan (du celte Mar, noir, et Vand, montagne) est un massif montagneux français situé en Bourgogne, aux confins des départements de l'Yonne, de la Nièvre, de la Côte-d'Or et de Saône-et-Loire. Le point culminant du massif du Morvan est le Haut Folin (901 mètres). La région est marquée par un réseau hydrographique dense avec notamment de nombreux lacs artificiels et par un fort boisement. Le Morvan est protégé par un par
Morvan

Paysage montagneux du Morvan Le Morvan (du celte Mar, noir, et Vand, montagne) est un massif montagneux français situé en Bourgogne, aux confins des départements de l'Yonne, de la Nièvre, de la Côte-d'Or et de Saône-et-Loire. Le point culminant du massif du Morvan est le Haut Folin (901 mètres). La région est marquée par un réseau hydrographique dense avec notamment de nombreux lacs artificiels et par un fort boisement. Le Morvan est protégé par un parc naturel régional depuis 1970. C'est le massif montagneux le plus proche de l'agglomération parisienne.

Caractéristiques du massif du Morvan

Le massif du Morvan est un îlot granitique de l'ouest de la Bourgogne situé dans la continuité du Massif Central. Il se caractérise par des sommets arrondis du fait de l'érosion. Le Morvan était en effet, à l'ère primaire, un massif très élévé que l'action des pluies, du gel et des eaux courantes, a érodé. Ainsi aplani, le massif fut complètement immergé à l'ère secondaire. A l'ère tertiaire le massif fut basculé vers le nord, par la suite du mouvement de surrection du plissement alpin. Ce mouvement violent provoqua des fractures du sol et raviva l'action des eaux vives qui reprirent alors le creusement de leurs vallées en gorges. Au nord, le Morvan ressemble à un vaste plateau bosselé qui s'élève lentement lorque l'on avance vers le sud. Ces ondulations, qui s'étagent et viennent rejoindre en pente douce le Bassin Parisien, forment le Bas-Morvan. L'altitude n'y dépasse pas 600m. Dans la partie inférieure, au sud de Montsauche-les-Settons, se dressent les plus hauts sommets du Haut-Morvan. Le Morvan ne possède pas de monts très élevés puisque l'altitude maximale est atteinte par le Haut Folin et ses 901 mètres (d'autres montagnes dépassent tout de même les 800 mètres : Mont Beuvray et le Mont Préneley). Panorama dans le Sud-Morvan (Saône-et-Loire). En raison de sa position et de son altitude, le massif du Morvan connait des pluies fréquentes et abondantes. Il reçoit en moyenne 1000 mm d'eau par an sur ses bordures et plus de 1800 mm sur les sommets les plus élevés ; il pleut ou il neige près de 180 jours par an sur les sommets. On remarque ainsi de nombreux petits cours d'eau qui alimentent des lacs artificiels (le lac des Settons, et le lac de Pannecière-Chaumard, , sont les plus célèbres). Ces lacs, très spectaculaires, constituent un fort atout touristique pour la région.

Économie

Le Morvan est encore très marqué par l'agriculture puisque 29% des actifs travaillent dans le secteur primaire. L'activité est essentiellement traditionnelle et basée sur l'élevage bovin dans des parcelles très morcelées (moins d'un hectare en moyenne, et 50 ha en moyenne pour la totalité d'une exploitation). La sylviculture morvandelle, quant à elle, fournit tous les hivers la France en sapins de Noël (notamment dans la région du Haut Folin). La forêt recouvre d'ailleurs près de 50% du Morvan. Les forêts de feuillus et de résineux sont en concurrence mais ce sont les résineux, profitant du développement des douglas, qui gagnent peu à peu du terrain (78000 ha de feuillus contre 43000 ha de résineux).

Le parc naturel régional du Morvan

Logo du parc régional. Le Morvan possède un écosystème riche, mêlant forêts, haies de bocage et rivières. Cependant, la biosphère n'est pas à l'abri de menaces comme la pollution des eaux, l'arrachage des haies (qui constituent un refuge pour de nombreuses espèces) ou encore la réduction des forêts de feuillus. Pour réussir à concilier préservation du milieu naturel et développement économique et touristique de la région a été créé en 1970 le parc naturel régional du Morvan. Ce parc, qui recouvre une surface de 281 400 ha s'investit dans un grand nombre de missions :
- Natura 2000 (projet européen de préservation des milieux naturels)
- LEADER (Liaison entre actions de développement de l'économie rurale) (projet européen visant à concilier gestion du patrimoine et développement économique et social)
- L'éducation à l'environnement
- Le contrat rural (gestion de l'eau)

Histoire

Paysage naturel du Morvan. Le Morvan possède une histoire riche principalement héritée de l'époque gallo-romaine. Cette histoire est encore visible à travers le site du Mont-Beuvray à cheval entre la Nièvre et la Saône-et-Loire. En -52, une ville nommée Bibracte se trouvait sur le Mont-Beuvray (821 m). Cette ville, capitale de la tribu gauloise des Eduens est devenue célèbre lors de l'invasion de la Gaule par Jules César. C'est ici que les tribus gauloises décidèrent de structurer leur défense en se regroupant derrière un seul chef, Vercingétorix. Le Mont-Beuvray est désormais un site de fouilles très important. Les archéologues ont mis au jour des maisons et des murs d'enceinte de Bibracte et tentent de définir quelle était la vie des gaulois. Le musée de la civilisation celtique, construit à proximité des lieux de fouilles présente entre autre le résultat des recherches à Bibracte. Après l'invasion romaine, Bibracte est abandonnée au profit d'Autun située à une vingtaine de kilomètres. Si Bibracte est une cité purement gauloise, Autun a au contraire été bâtie à la volonté de l'empereur romain Auguste. Haut lieu du monde gallo-romain, on peut encore y admirer un temple dit de Janus (déformation du lieu-dit La Génetoye), l'enceinte antique de la ville et deux de ses portes(Porte d'Arroux et Porte Saint André), ainsi qu'un immense théâtre qui pouvait, à l'époque, accueillir 20000 personnes. À partir du milieu du , le Morvan a connu une profonde évolution. En 1858 a en effet été créé le lac des Settons pour permettre le flottage du bois, et alimenter Paris en bois via la Cure et l'Yonne, puis après les inondations de Paris de 1910, il fut décidé de réguler le débit de la Seine grâce à des retenues d'eau. De ce projet sont nés les lacs de Chaumeçon, Saint-Agnan, du Crescent, et le gigantesque lac de Pannecière et son barrage hydro-électrique. Le Morvan, pays pauvre d'un point de vue agricole, a durant la même période, été obligé de développer des activités connexes aux travaux de la terre. Ainsi, au côté du flottage du bois s'est peu à peu imposé deux activités devenues emblématique de ce massif : les nourrices et les galvachers. Les habitants du Morvan (surtout les anciens et ceux issus du milieu agricole) parle un patois qui peut varier d'une partie du massif à l'autre : le Morvandiau.

Liste des communes du Morvan

Si Château-Chinon(Ville) est considérée comme la capitale du Haut-Morvan, le Morvan comprend de nombreuses communes. La maison du parc naturel régional du Morvan est située à Saint-Brisson.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Alligny-en-Morvan   Anost   Arleuf   Asquins   Auguste   Autun   Bard-le-Régulier   Bazoches   Bibracte   Biosphère   Blanot (Côte-d'Or)   Blanot (Saône-et-Loire)   Blismes   Bocage   Bourgogne   Bourguignon-morvandiau   Brassy (Nièvre)   Brazey-en-Morvan   Bussières (Côte-d'Or)   Bussières (Saône-et-Loire)   Cervon   Chalaux   Champeau-en-Morvan   Chastellux-sur-Cure   Chaumard (Nièvre)   Chiddes (Nièvre)   Chiddes (Saône-et-Loire)   Chissey-en-Morvan   Château-Chinon (Campagne)   Château-Chinon (Ville)   Châtin   Corancy   Cussy-en-Morvan   Côte-d'Or   Domecy-sur-Cure   Dompierre-en-Morvan   Dun-les-Places   Europe   Flottage du bois   Foissy-lès-Vézelay   Fontenay-près-Vézelay   Fâchin   Galvacher   Gien-sur-Cure   Glux-en-Glenne   Gouloux   Granite   Gâcogne   Haut Folin   Island (Yonne)   Juillenay   Jules César   La Celle-en-Morvan   La Grande-Verrière   La Motte-Ternant   La Petite-Verrière   La Roche-en-Brenil   Lac de Pannecière   Lac des Settons   Lacour-d'Arcenay   Larochemillay   Lavault-de-Frétoy   Liernais   Lormes   Lucenay-l'Évêque   Luzy   Marigny-l'Église   Mhère   Millay   Molphey   Mont Beuvray   Montigny-Saint-Barthélemy   Montigny-en-Morvan   Montreuillon   Montsauche-les-Settons   Moulins-Engilbert   Moux-en-Morvan   Ménessaire   Mésozoïque   Onlay   Ouroux-en-Morvan   Paléogène   Paléozoïque   Parc naturel régional   Pierre-Perthuis   Planchez   Poil (Nièvre)   Pouques-Lormes   Précy-sous-Thil   Préporché   Quarré-les-Tombes   Roche métamorphique   Roussillon-en-Morvan   Rouvray (Côte-d'Or)   Rouvray (Yonne)   Réseau Natura 2000   Saint-Agnan (Nièvre)   Saint-Andeux   Saint-André-en-Morvan   Saint-Brisson   Saint-Didier (Côte-d'Or)   Saint-Didier (Nièvre)   Saint-Germain-de-Modéon   Saint-Germain-des-Champs   Saint-Honoré-les-Bains   Saint-Léger-Vauban   Saint-Léger-de-Fougeret   Saint-Léger-sous-Beuvray   Saint-Martin-de-la-Mer   Saint-Martin-du-Puy (Nièvre)   Saint-Prix-lès-Arnay   Saint-Prix (Saône-et-Loire)   Saint-Père (Nièvre)   Saint-Père (Yonne)   Saint-Péreuse   Saulieu   Savilly   Saône-et-Loire   Secteur économique   Seine   Sermages   Sincey-lès-Rouvray   Sommant   Sémelay   Tharoiseau   Uchon   Vauclaix   Vercingétorix   Vianges   Vic-sous-Thil   Villapourçon   Villargoix   Villiers-en-Morvan   Viévy   Vézelay  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^