Pierre-Stanislas Bédard

Infos
Croquis d'un buste de Pierre-Stanislas Bédard Pierre-Stanislas Bédard, dit aussi Pierre Bédard (Charlesbourg, - Trois-Rivières, ), est un avocat, homme politique, journaliste et juge du Bas-Canada. Député à la Chambre d'Assemblée du Bas-Canada de 1791 à 1812, il s'affirme au tout début du comme le chef du Parti canadien naissant. Fondateur du journal Le Canadien, il joue un rôle important dans les débuts du mouvement réformiste bas-canadien
Pierre-Stanislas Bédard

Croquis d'un buste de Pierre-Stanislas Bédard Pierre-Stanislas Bédard, dit aussi Pierre Bédard (Charlesbourg, - Trois-Rivières, ), est un avocat, homme politique, journaliste et juge du Bas-Canada. Député à la Chambre d'Assemblée du Bas-Canada de 1791 à 1812, il s'affirme au tout début du comme le chef du Parti canadien naissant. Fondateur du journal Le Canadien, il joue un rôle important dans les débuts du mouvement réformiste bas-canadien, précurseur du mouvement patriote. Le 17 mars 1810, alors que la confrontation entre d'une part, le parti canadien et d'autre part, le « parti des bureaucrates » et les autorités britanniques atteint son point culminant, le gouverneur James Craig fait arrêter Charles Lefrançois, l'imprimeur du Canadien, et ordonne la saisie de ses presses. Deux jours plus tard, les propriétaires du journal, Bédard, François Blanchet et Jean-Thomas Taschereau, accusés de « pratiques traîtresses », sont à leur tour jetés en prison. Alors que Blanchet et Taschereau sont rapidement libérés, Bédard, qui réclame la tenue d'un procès, demeure en prison. Pendant son incarcération, Bédard est mis en nomination et réélu aux élections générales du 27 mars 1810, dans le comté de Surrey. Le gouverneur Craig tente de le faire rayer de la liste des députés mais la Chambre d'assemblée décide qu'il peut siéger.Marcelle G. Gingras, Bien avant Le Soleil, dans Mosaïque québécoise, Cahiers d'histoire, no 13, La Société historique de Québec, 1961, p. 53. Il est finalement élargi en mars 1811. Nommé juge à Trois-Rivières en 1812 par George Prevost, le successeur de Craig, il se tient ensuite à l'écart de la politique active.

Notes et références

Lien externe

- Fernand Ouellet. , dans Dictionnaire biographique du Canada . Catégorie:Député de la Chambre d'Assemblée du Bas-Canada Catégorie:Bas-Canada Catégorie:Juge québécois Catégorie:Journaliste québécois Catégorie:Avocat québécois en:Pierre-Stanislas Bédard
Sujets connexes
Bas-Canada   Chambre d'assemblée du Bas-Canada   Dictionnaire biographique du Canada   Fernand Ouellet   George Prevost   Gouverneur général du Canada   James Henry Craig   Jean-Thomas Taschereau   Le Canadien (journal)   Parti canadien   Pierre-Stanislas Bédard   Rébellion des Patriotes   Trois-Rivières  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^