PlayStation Portable

Infos
La PlayStation Portable ou PSP est la première console de jeux vidéo portable de Sony, commercialisée depuis 2004. Elle marque un tournant dans l'histoire des consoles portables, car elle propose une qualité d'image et des capacités générales approchant celles de la PlayStation 2, une console de salon. La PlayStation Portable permet de jouer à des jeux vidéo, regarder des vidéos et des images, écouter de la musique, ainsi que naviguer sur Internet. S
PlayStation Portable

La PlayStation Portable ou PSP est la première console de jeux vidéo portable de Sony, commercialisée depuis 2004. Elle marque un tournant dans l'histoire des consoles portables, car elle propose une qualité d'image et des capacités générales approchant celles de la PlayStation 2, une console de salon. La PlayStation Portable permet de jouer à des jeux vidéo, regarder des vidéos et des images, écouter de la musique, ainsi que naviguer sur Internet. Son système de connexion sans fil permet de faire communiquer jusqu'à seize machines en même temps les unes avec les autres, grâce à la fonction de « mise en réseau ad hoc ».

Présentation

La PSP est une console portable qui en plus des jeux, offre un ensemble de fonctions multimédia. La console fait ainsi office de :
- lecteur musical ;
- lecteur de vidéos ;
- afficheur d'images ;
- navigateur internet, par une connexion Wi-Fi. Elle dispose d'une petite mémoire interne, complétée d'une carte mémoire Memory Stick Duo dont les tailles peuvent varier de 32 Mo à 8 Go) dans laquelle le joueur peut stocker ses photos, vidéos, musiques et les sauvegardes des jeux auxquels il a joué. Jeux et films sont commercialisés sous la forme de petits disques au format UMD. La PSP se distingue des autres consoles portables existantes par sa connectique élargie :
- port en sortie USB, permettant de la brancher à un ordinateur ou d'adapter différents équipements : appareil photo, webcam, GPS, système de haut-parleurs... ;
- équipement wi-fi, permettant d'aller naviguer sur internet ou de se connecter à d'autres PSP sans connexion filaire ;
- la PSP fonctionne selon un système d'exploitation (qu'on appelle lefirmware), à l'identique des systèmes d'exploitation que l'on trouve sur les ordinateurs. Le système d'exploitation de la PSP a deux particularités :
- Il est régulièrement mis à jour par le constructeur, pour proposer de nouvelles fonctionnalités. Ainsi, l'interface a été améliorée au fil des mises à jour, un navigateur internet a été ajouté, le logiciel pour faire marcher un appareil photo (Go! Cam, vendu séparément), ou des options plus avancées comme le support des flux RSS. Les dernières mises à jour permettent de la faire fonctionner avec la nouvelle Playstation 3.
- Il est possible d'installer un autre système d'exploitation à la place. Cela s'appelle installer un custom firmware. Bien que non supportée par le constructeur Sony, cette manipulation permet d'avoir un firmware d'apparence semblable aux firmwares du constructeur et pouvant en plus exécuter des programmes réalisés par des programmeurs indépendants. Ces programmes (aussi appelés Homebrews qui signifie « faits maison ») proposent des fonctions diverses. Leur publication dépend de la bonne volonté de la communauté de développeurs amateurs. Un exemple notoire est le logiciel Mapthis! qui permet de faire fonctionner la navigation avec le récepteur GPS. Les custom firmware permettent également de faire fonctionner des copies de jeux (également appelés backups) au format ISO.

Commercialisation de la PSP

Historique et modèles

Sortie le 12 décembre 2004 sur le marché Japonais puis le 24 mars 2005 en Amérique du Nord, elle est commercialisée en Europe le 2005. Elle est vendue sous la forme de plusieurs versions se distinguant par les jeux et accessoires fournis. Une nouvelle version de la console, plus légère et disposant de quelques améliorations, est sortie le 6 septembre 2007 en Europe. La PSP existe en plusieurs déclinaisons de couleurs (noire, blanche ou rose), ou sur des thèmes réalisés spécifiquement pour un jeu comme pour la sortie de Final Fantasy 20th Anniversary en 2007.

Contexte de commercialisation

À l'époque de sa sortie, la PSP se trouve en concurrence avec sa consœur Nintendo DS, mais se caractérise par sa puissance et ses fonctions multimédia, là où sa rivale marque son originalité dans son ergonomie (stylet, double écran) et son spectre d'applications ludiques plus large. Les deux premières années la ludothèque PSP est composée pour large partie une adaptation de jeux PS2 déjà existants, là où la DS propose des applications originales reposant sur le système de stylet, ou des tests de mémoire par exemple. Elle fait aussi face à la démocratisation d'appareils mobiles comme l'iPod d'Apple avec ses fonctions musicales et vidéo, et de multiples dérivés aux fonctions multimédia.

Caractéristiques techniques

Descriptif technique sommaire

PlayStation Portable géante, pour la présentation de la console au salon Tokyo Game Show 2004
-Couleurs : noire, blanche, rose, bleue, argentée ou or champagne selon les pays
-Dimensions : 170mm (longueur) x 74mm (largeur) x 23mm (épaisseur)
-Poids : 280g environ, batterie incluse
-Son : haut-parleurs stéréo internes

Descriptif technique détaillé

- Processeur central (CPU Core) : architecture MIPS RS4000 sur 32 bits, cadencé à 333 MHz ( pour les micrologiciel officiels inférieurs à 3.5, la vitesse disponible n'est que de 266 MHz ) sur un bus mémoire 128 bits. Deux unités de calcul intégrées : FPU et VFPU (unité de traitement en parallèle). Puissance de traitement de 2, 6 GFLOPS.
- Mémoire principale : 32 MiB RAM et 4 MiB eDRAM (embedded DRAM) à 2, 6 Gio/s.
- Processeur multimédia (Media Engine) : second processeur RS4000 avec 2 Mio de mémoire eDRAM dédiée.
- Deux processeurs graphiques : 3D Curved Surface + 3D Polygon (Core 1) et moteur de rendu 3D et de traitement des surfaces (Core 2), cadencé à 166 MHz sur un bus 256 bits, 2 Mio mémoire vidéo eDRAM à 5, 3 Gio/s pour une puissance de traitement maximale de 664 M pixels/s, 33 M polygones/s (T&L), support couleur RGBA.
- Processeur audio (Sound Core Virtual Mobile Engine) : DSP 128 bits reconfigurable, 5 GFLOPS.
- Décodeur matériel MPEG-4 AVC (H.264) Main Profile Level3.

Formats supportés

- Lecteurs : la PSP dispose d'un lecteur de disques UMD sur la façade arrière, et sur le côté gauche d'un port pour placer des cartes mémoires de type Memory Stick Duo. Quelque soit l'endroit où elle est commercialisée, la PSP peut lire des UMD de jeux et des UMD musicaux provenant de partout dans le monde. En revanche, les UMD de films sont limités par un système de zones. Ainsi, un UMD vidéo acheté aux États-Unis (zone 1) ne peut être lu sur une PSP japonaise ou européenne (zone 2).
- Vidéos : l'utilisateur peut regarder des films codés selon le standard MP4/AVC. Les codecs utilisés sont H.264/AVC MP Level3 et MPEG-4.
- Musique : les formats supportés sont le MP3, l'ATRAC3 et le WMA non-protégé (depuis la version 2.60 du microcode). Les codecs utilisés sont WAV (LPCM), ATRAC3plus, MP3, WMA non protégé et l'AAC.
- Images : les formats d'images affichables sont nombreux, on compte notamment les principaux formats tels que JPEG, BMP, PNG...
- Internet : la PSP supporte la lecture de fils RSS au moyen du navigateur intégré.

Écran

LCD TFT de 11 cm (4.3") de diagonale au format 16/9
-Résolution : 480×272 16/9 ou 320×240 4:3 en 16, 76 millions de couleurs

Échanges de données et connectique

- Port USB 2.0 (connecteur type mini B).
- Adaptateur Wi-Fi (puces Marvell Libertas 88W8010 et 88W8380, resp. transmetteur et traitement) à la norme Wireless LAN IEEE 802.11b d'une portée de 30 à 200 m, modes infrastructure et ad-hoc, désactivable.
- Lecteur de mémoire flash Memory Stick Pro Duo et Duo (support des capacités > 8 Gio depuis le firmware 3.30), lecteur UMD (support optique, propriétaire).
- Port d'extension, réservé.
- Sortie audio stéréo (prise jack 3, 5 mm), haut-parleurs intégrés.
- Port infrarouge IrDA, protocole Sony Control-S (SIRCS).
- Connecteur alimentation continue 5 volts Officiellement, on ne peut brancher la PSP que dans la prise USB (avec un câble adaptant d'une prise de type A vers Mini B) d'un ordinateur ayant comme système d'exploitation minimum Windows XP, un système Linux récent comme Ubuntu ou même sur un Mac ou SuSE. La PSP est également accessible sur d'autres systèmes à condition de placer les fichiers dans des répertoires spécifiques, selon leur type (la mémoire de la PSP est reconnu comme média de stockage de masse). Il n'existe actuellement pas de graveur UMD pour le grand public sur le marché (Sony n'en sortira probablement jamais) En juin 2007, Sony annonce une revue à la baisse du volume de commercialisation de ses UMD. Cela est interprété par le marché comme une volonté de ne pas étendre le format, voire comme un abandon progressif du support en dehors du contexte des jeux).

Micrologiciels et mises à jour

Possibilités offertes par les micrologiciels

La PSP a la particularité de posséder un micrologiciel qui peut être mis à jour par l'utilisateur. Lors de sa sortie en décembre 2004, la PSP est équipée d'un micrologiciel en version 1.00, qui n'empêche pas d'exécuter librement des logiciels développés à l'aide d'outils non fournis par Sony, couramment qualifiés de « développés maison » (homebrew). Les homebrew, aujourd'hui largement disponibles sur les sites internet de la communauté PSP, sont des logiciels permettant la gestion de calendriers, la personnalisation de la PSP, l'organisation de documents, la navigation sur GPS, ou encore sont tout simplement de véritables jeux réalisés par des amateurs. La possibilité d'exécuter des homebrew semble combattue par Sony. Depuis la version 1.50 (sortie nord-américaine), les programmes exécutés doivent être signés et montrer ainsi qu'ils proviennent d'outils approuvés par Sony. Pour contourner ces protections, des failles logicielles furent découvertes dans la gestion des Memory Sticks (exploits connus sous les noms SwapXploit et KXploit). Ces vulnérabilités permettaient de quand même parvenir à exécuter les homebrew.

Course aux mises à jour : entre ajouts de fonctionnalités et corrections de failles

Sony a régulièrement mis à jour le firmware de la PSP, proposant de nouvelles fonctionnalités et corrigeant des failles. Dans le même temps, les développeurs de la communauté internet PSP cherchent toujours des failles pour lancer des logiciels maison dits homebrews. La méthode actuellement utilisée consiste à downgrader vers la version 1.50, puis d'installer un nouveau custom firmware plus récent et bénéficiant de la fameuse faille de sécurité décrite précédemment. Ainsi, à chaque nouvelle version de firmware officiel, les développeurs recherchent un moyen de downgrader vers le 1.50. Le développeur connu sous le pseudo de Dark_AleX a largement contribué à fournir ces systèmes.

Go!Messenger

Sony a annoncé lors du Games Convention de Leipzig la sortie en Europe de Go!Messenger une nouvelle option qui permet à la PSP de faire office de système de communication sans fil. Ainsi, dans les territoires SCEE, des millions d'utilisateurs PSP pourront communiquer gratuitement les uns avec les autres grâce au chat audio et vidéo (voIP) . Développé en collaboration avec British Telecom, Go!Messenger sera disponible gratuitement sur tous les marchés SCEE . Pour faire fonctionner Go!Messenger il faudra une connexion sans fil, d'un appareil photo numérique PSP et/ou du casque PSP. Go!Messenger sortira en début d'année 2008 dans le cadre d'une nouvelle mise à jour du logiciel système .

Historique des firmwares

- La firme Sony a corrigé les bugs de la version 1.50 dans les versions 1.51 et 1.52, qui équipèrent les PSP à sa sortie en Europe, en septembre 2005.
- Le micrologiciel 2.00, proposé sur UMD dans le paquetage promotionnel de la PSP dès son arrivée en Europe, et en téléchargement sur l'Internet pour les versions américaines et japonaises, disposait comme principale nouveauté un navigateur Web et le changement du système de vérification des exécutables.
- Une nouvelle faille fut découverte en septembre 2005 dans ce micrologiciel (une bibliothèque utilisée pour l'affichage des images, libTIFF, possédant une faille de type dépassement de tampon ou Buffer Overflow) et fut rapidement exploitée afin de downgrader la console du micrologiciel 2.00 au 1.50 (il n'existe pas de fichier d'installation de la version 1.00), et ainsi pouvoir librement exécuter des homebrews. Une version 2.01 sortie ensuite, corrigeant cette faille.
- Un développeur a trouvé comment exploiter le noyau des micrologiciels 2.50 et 2.60 avec la faille du jeu Grand Theft Auto: Liberty City Stories le 28 juin 2006. Quelques jours plus tard, le juillet 2006, un downgrader fonctionnel sortit, permettant à tous les utilisateurs en possession d'une PSP en 2.50 ou 2.60 (ainsi qu'en 2.01 en upgradant en 2.50 ou 2.60) de revenir en 1.50. Ceci un an après la découverte du KXploit. Un bug dans le noyau des micrologiciels 2.50 et 2.60 a été découvert en juillet 2006, ouvrant la porte à de nouveaux downgraders. Cette faille a été corrigée dans la version 2.70 du micrologiciel.
- Le 28 août 2006, une nouvelle faille a été découverte sur les micrologiciels 2.00 à 2.80 – c'est-à-dire 2.00, 2.01, 2.50, 2.60, 2.70, 2.71 et 2.80, utilisant une autre faille dans la bibliothèque TIFF que celle du micrologiciel 2.00 (vu que cette faille a été corrigée à partir de la version 2.01), et donc, ne nécessite pas Grand Theft Auto : Liberty City Stories pour l'exploiter. Cette faille permet de lancer du code non signé ; le premier programme disponible fut un « Hello World », mais le 2 septembre 2006 (soit cinq jours après la découverte de la faille), un downgrader fonctionnel fut disponible pour les micrologiciels 2.70 et 2.71 (via mise à jour pour les 2.70 étant donné que le downgrader ne fonctionne que sur 2.71).Mais depuis quelque temps les programmateurs ont réussi le downgrader 2.8 et l'on mit en téléchargement. Depuis le 7 septembre 2006, il existe une version 2.81 en téléchargement corrigeant ces bugs, permettant d'avoir une Memory Stick de 8 giga-octets.
- Jeudi 26 octobre 2006, un nouveau micrologiciel fut proposé, le 2.82.
- Fin novembre 2006, le 3.00 sort quasi simultanément avec la première mise à jour de la PS3. Il intègre une fonction sous la section photo du menu appelé « appareil photo ». Il ajoute des animations dans le style du Lecteur Windows Media. Puis un onglet de connectivité avec la PlayStation 3 sous l'onglet réseau. L'« émulateur PSone », tant attendu avec cette version 3.00, apparaît sous une forme assez restrictif puisqu'elle oblige de posséder une PlayStation 3 pour télécharger les jeux. Les jeux sont en effet uniquement disponible sur le PlayStation Network, la boutique en ligne de la PlayStation 3.
- Mi décembre 2006, le 3.03 arrive en Europe avec pratiquement aucune nouveauté.
- Le micrologiciel officiel 3.1 apporte lui aussi son lot de nouveautés, en permettant notamment d'automatiser les téléchargements de photos et de vidéos via l'utilisation de flux RSS. Des options liées au Location Free Player ont également été ajoutées (prise en charge de télécommandes supplémentaires, possibilité d'enregistrer des appareils via un réseau local). Il permet aussi de lire les fichiers audio AAC dotés de l'extension 3gp. Une fonction connexion automatique a aussi été rajoutée aux options réseaux. Désormais les fichiers audio, photo et vidéo placés à la racine de la Memory Stick peuvent être lus depuis les menus de la console. Sony profite également de cette publication pour proposer aux internautes le téléchargement de la démo jouable de World Tour Soccer 2. Chaque nouveau micrologiciel est généralement composé de correction de failles permettant de downgrader vers la version 1.50.
- Le 28 janvier 2007, on découvre un nouvel exploit permettant de réinstaller la version 1.50 du logiciel système et ainsi, pouvoir lancer des homebrew.
- Courant février 2007, le 3.10 arrive avec quelque nouveauté et en même temps, corrige les failles de sécurité.
- Février 2007, le 3.11 arrive corrigeant quelques bugs du Playstation Network.
- Le 27 mars 2007, arrive le 3.30, sans grande nouveauté.
- Depuis, les micrologiciels ont évolués, là encore sans grande nouveautés : le 3.40 puis 3.50.
- La team Noobz découvre une faille dans le jeu Lumines et dans la version 3.50, permettant de lancer des applications maisons. Un downgrader fut même créé pour retourner en 1.50.
- Sony riposte immédiatement et sort son 3.51, corrigeant uniquement cette faille, qui sera suivi dans la foulée par un 3.52 à but correctif.
- Le 24 juillet 2007, Sony sort le 3.52 avec comme nouveauté l'étendue de prise en charge des titres PlayStation Network.
- Une version 3.60 voit avec la sortie de la PSP Slim & Lite le 5 septembre en Europe. Certaines fonctionnalités ne devraient pas fonctionner avec la PSP première génération. Les fonctionnalités sont un système de cache pour les jeux UMD, la possibilité de recharger sa batterie en connectant sa console à un ordinateur par USB, un nouveau sous-menu dans les paramètres qui comprendra les options de paramétrages de la sortie vidéo de la nouvelle PSP Slim & Lite. D'autres thèmes sont également disponibles.
- Le 23 août 2007, la team C+D et de nombreux acteurs de l'underground PSP dévoilent enfin leur dernier projet en date: le downgradeur/débrickeur universel. Celui-ci nécessite de modifier une batterie et un Memory Stick PSP de manière particulière. Toutes les PSPs sont désormais downgradables et débrickables, cependant un américain du surnom de Gamedeals affirme avoir essayé cette technique sur la PSP Slim & Lite sans aucun résultat a la Penny Arcade Expo 2007 .
- Le 11 septembre 2007, Sony sort le 3.70 qui ajoute la possibilitée de définir des thèmes personnalisés dans « Paramètres thème » sous « Paramètres » ainsi que la prise en charge de l'affectation des touches a été ajoutée dans « Lecture à distance », Une fonctionnalitée de recherche de scène a été ajoutée sous « Vidéo », la lecture séquentielle est dorénavant prise en charge par la PSP, L'on peut naviguer dans le menu PHOTO tout en écoutant de la musique. Cette mise a jour est bien vue par la plupart des membres de la communautée PSP car l'on peut peut a présent avoir de vrai thèmes personnalisés et elle ajoute des fonctions utiles.
- Le 13 septembre 2007, Sony met à jour le firmware de la PSP en proposant le firmware 3.71, Ce firmware enlève l'icone PSPspot qui reste exclusif aux PSP japonaises, Sony avait promis de grandes nouveautées pour ce firmware 3.71, elles ont été donc reportées.
- Le 30 octobre 2007, Sony met a jour le firmware de la PSP en proposant le firmware 3.72, ce Firmware augmente le nombre de compatibilité de titre Playstation Network, ainsi qu'une mise a jour du 1Seg du Tuner TV au Japon complétement inutile pour les européens.
-Le 29 novembre 2007, Sony met à jour le firmware de la PSP en proposant le firmware 3.73.Ce firmware corrige un bug lors de l'arrêt d'une partie avec un UMD

Différentes versions

Couleurs

La console Playstation Portable est actuellement disponible en six couleurs : noir, blanc, rose, bleu, argenté et or. La version blanche est disponible dans toute l'Asie depuis 2004 et en Europe depuis 2006. La version argentées et la version bleue, proposées depuis novembre 2006, ne sont disponibles qu'au Japon et à Hong Kong ; la version rose, présentée en même temps est disponible également dans ces deux pays, ainsi qu'en Europe. Une version « or champagne » est proposée au Japon depuis le 22 février 2006.

Les packs

La PSP est vendue avec divers accessoires qui sont réunis en différents packs. Le Base Pack, le Value Pack et le Giga Pack. Il existe également des packs comprenant un minimum d'accessoires et un jeu. Le Base Pack est sorti le 12 décembre 2004 au Japon (sous le nom de Standard Pack) et en Europe le 22 mars 2006 pour un prix de 199, 99 $. Il comprend en plus de la console, un accumulateur lithium ainsi qu'un disque UMD de démonstration. Certains magasins y rajoutent une carte Memory Stick Pro Duo de 2 ou 4Go, ce qui peut faire monter le prix jusqu’à 329, 99 $. Le Value Pack est le premier pack sorti en Europe (le Septembre 2005). C'est un Base Pack qui comprend également une housse de protection, une dragonne de maintien, des écouteurs stéréo, une carte Memory Stick Duo Pro (32Mo, 1Go, 2Go, 4Go), une chiffonnette ainsi que souvent un jeu. Il est vendu entre 229, 99 à 329, 90 $. Le Giga Pack comprend les accessoire du Value Pack dont la Memory Stick est de 1Go, en y ajoutant un câble USB et un socle pour un prix de 249, 99 $.

PSP Slim & Lite

Cette version de la PSP est sortie le 5 septembre 2007 en Europe et le 10 septembre 2007 en Amérique, selon le site officiel de Playstation. Les changements par rapport à l'ancienne version sont :
- une diminution de sa masse de 33% (91g de moins) et de sa taille de 19% (4, 4mm de moins) ;
- la possibilité de connecter sa PSP (Slim and Lite) à sa TV (pour regarder des vidéos ou même jouer) ;
- elle sera équipée d’un système pour stocker temporairement les données des UMD sur sa carte mémoire pour réduire les temps de chargement ;
- le changement de la batterie (3.6V, 1200mAh, 30g alors que l'ancienne est de 3.6V, 1800mAh, 45g)(l'autonomie sera la même) ;
- le rechargement de la batterie par le port USB (sur PC ou même la PS3) ;
- un nouveau compartiment UMD ;
- un nouveau slot Memory Stick Duo (plus discret) ;
- le changement de place du bouton Wlan (désormais au dessus) ;
- la disparition de port infrarouge ;
- le premier firmware de cette version est la 3.60 ;
- les UMD de musique ne seront plus acceptés ;
- les écouteurs et la télécommande sont changés (et ne sont compatible qu'avec la PSP Slim and Lite) ;
- le code version de cette nouvelle console est PSP-2000 et la carte mère est une TA-085 ;
- elle possède 64Mib RAM ;
- le « bouton carré » ne s'enfonce plus contrairement à certaines PSP-1000.

Développement maison

Une trousse de développement (SDK) Open Source indépendant de celui distribué par Sony aux studios de développement est rapidement apparu. Suite à différentes ingénieries inverses et recherches, celui-ci est rapidement devenu important et permet d'utiliser toutes les capacités de la PSP ou presque : USB, WiFi ainsi que bien sûr le chipset graphique. Le développement via cette trousse s'effectue en C ou C++ avec des bibliothèques identiques ou très proches de leur équivalent Unix. Il existe également une version adaptée du language de programmation Lua, nomée Lua Player et permettant de programmer facilement des applications et jeux sans grandes compétances informatique.

Accessoires

On trouve à la fois un ensemble de produits dérivés pour la PSP, et des accessoires (la plupart du temps connectés sur le port USB) qui étendent les fonctionnalités de la console.

GPS

Un récepteur GPS, se branchant sur ce port et requérant un UMD spécifique, est d'ores et déjà disponible pour le marché japonais. En France, il est disponible par l'achat à l'import ou sur des sites de vente aux enchères pour une cinquantaine d'euros. Ce système est prévu pour fonctionner avec certains jeux (les prochain opus de Metal Gear et de Everybody's Golf notamment). Au Japon, le GPS est commercialisé avec un logiciel et des cartes adaptés. Aucune information quant à la commercialisation de ce système ailleurs dans le monde n'est encore connue. Dans le reste du monde, un homebrew nommé Mapthis! et réalisé par le développeur Deniska permet de faire fonctionner le récepteur GPS. Ce logiciel permet :
- de visionner des cartes (par ailleurs facilement réalisables avec GoogleMaps) ;
- de faire de la géolocalisation ;
- de faire de la situation par rapport à une cible (c'est à dire, connaître sa distance et son orientation par rapport à une destination) ;
- d'afficher les points d'intérêt (stations services, hotels, ...) ;
- d'activer un mode itinéraire (aller d'un point A à un point B). Cependant ce mode itinéraire nécessite des données geoData. Elles sont disponibles pour les USA et le Canada notamment, mais l'Union Européenne interdit encore leur libre usage. Sans ces fichiers, les Européens ne peuvent pas faire fonctionner le mode trajet assisté. Mapthis! ne fonctionne que sur le firmware 1.50 ou sur un Custom firmware.

Tuner TV

Un tuner, permettant de capter une chaine d'émissions herziennes, est en passe d'être commercialisé au Japon ( http://www.generationmp3.com/generationpsp/ Sur generationmp3.com]. Il se branche, comme l'appareil photo et le GPS, sur le haut de la PSP. Sony a présenté cet accessoire avec la PSP Lite, plus puissante que la PSP classique. Le tuner ne fonctionnera pas avec cette dernière. Là encore, pas d'information sur une possible vente de cet accessoire hors du Japon.

Appareil photo / Caméra Numérique

Une caméra numérique (Go! Cam) spécialement dessinée pour la PSP est disponible depuis le 16 mai 2007, accompagnée d'un logiciel nommé « Go! Edit » qui permet de retoucher les photos. Elle permet de prendre des photos mais aussi de filmer avec un objectif de 1.3 mega pixel et d'un enregistreur audio. Pour la faire fonctionner, vous devez disposer de la version 3.00 minimum. Elle est vendue avec une petite boite de protection. La caméra se connecte sur le port USB de la PSP et se visse afin d'éviter un débranchement accidentel.

Enceintes

Un système d'enceintes auxquelles sont intégrées un support est également commercialisé par Logitech. D'environ 2 fois la taille de la console, l'ensemble a pour but de permettre de transformer la console en mini-chaine. Elle est vendue avec une boite de protection, deux câbles de connexion (un petit et un long) et un câble d'alimentation. On peux également utiliser tous types de mini-enceintes amplifiées.

Produits dérivés

Dans le commerce se trouvent notamment (liste non exhaustive) :
- câbles de connexion en sortie USB pour relier la console à un PC ;
- coque de protection transparente qui se place autour de la PSP ;
- dragonne (attache qui se place autour du poignet pour éviter la chute de la console) ;
- différents modèles de housses pour la console, et pour les UMD ;
- des protège-écran ;
- des écouteurs avec commande (réglage volume, changement des pistes) ;
- adaptateur allume-cigare pour charger ou faire fonctionner la console dans un véhicule ;
- support pare-brise pour fixer la console dans le véhicule ;
- kit pour batterie et disques durs de meilleures capacité ;
- kit pour que la PSP ressemble à une manette de PS2 ;
- clé wifi USB pour PSP ;
- produits de nettoyage divers.

Autres accessoires

Sony avait également prévu un clavier USB spécialement conçu pour la PSP lors de l'annonce des spécifications de la console, mais à ce jour cet accessoire n'est pas commercialisé, alors qu'un prototype était en démonstration au salon E3 en 2004. Une société indépendante, Logic3, désireuse de développer un tel accessoire, a dû abandonner son développement car Sony n'a pas voulu leur dévoiler certaines informations , 27 février 2006, Gerry Block / IGN.com, consulté le 16 avril 2007. Il se pourrait que le fait que Sony possède un brevet portant sur un système d'entrée de texte ait eu une influence sur cette décision.

Hacking

Rapidement, beaucoup d'homebrews sont apparus ainsi que des émulateurs des principales consoles, par exemple la NES, la superNES, la Nintendo 64, la CPS1 et 2. Les principaux micrologiciels sur mesure sont les 2.71SE, 3.02OE, 3.03OE, 3.10OE et 3.40OE, puis le 3.51M33 et le 3.52M33, 3.71M33(Les OEs et les M33s ont été faits par le même développeur). Ce dernier custom-firmware permet d'avoir toutes les fonctions du micrologiciel 3.52 avec toutes les possibilités de hack du 1.5, dont notamment l'émulation PlayStation 1(déja disponible en officiel avec certains firmwares. Les PSP peuvent être downgradees. Ce qui permet l'installation d'un custom firmware. Certains se chargent en effet de systématiquement trouver les clés de décryptage utilisées par Sony afin de protéger ses modules signés. Plusieurs personnes ont sorti leur propre Custom-Firmware (3.51 M33, 3.72 HX, 3.73 HX...)

Voir aussi

Références

===
Sujets connexes
Accumulateur lithium   Adaptive Transform Acoustic Coding   Advanced Audio Coding   Apple, Inc.   Architecture MIPS   Brevet   C++   C (langage)   Cache   Console de jeux vidéo   Courant continu   DVD   Démo   Dépassement de tampon   Electronic Entertainment Expo   Encodage numérique   Europe   Exploit (informatique)   Floating-point operations per second   Format seize neuvièmes   Gestion numérique des droits   Global Positioning System   Go   Géolocalisation   H.264   Histoire des consoles de jeux vidéo (septième génération)   IEEE 802.11   IPod   Infrared Data Association   Internet   Japon   Lecteur Windows Media   Leipzig   Linux   Liste de jeux PlayStation Portable   Liste de jeux PlayStation téléchargeables   Logitech   Lua   MPEG-1/2 Audio Layer 3   MPEG-4   Mac   Metal Gear (série)   Micrologiciel   Moteur de rendu 3D   Mémoire flash   Navigateur Web   Nintendo DS   Noyau de système d'exploitation   Octet   Open Source   Paquetage promotionnel   PlayStation 2   PlayStation 3   PlayStation Network   Portable Network Graphics   Processeur   Processeur graphique   RGBA   RSS (format)   Réseau ad hoc   Signature numérique   Single Instruction Multiple Data   Sony Corporation   SuSE   Tagged Image File Format   Thin-film transistor   Tokyo Game Show   Téléchargement   Ubuntu   Unité de calcul en virgule flottante   Universal Media Disc   Universal Serial Bus   Vulnérabilité (informatique)   WAVEform audio format   Wi-Fi   Windows Media Audio   Windows bitmap  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^