Le Patriarche

Infos
Le Patriarche est une association destinée à soigner (sans soignant) les personnes toxicomanes, des des lieux de vie communautaire, fondée le 2 mai 1974, par Lucien Engelmajer au lieu-dit La Boëre à Saint-Paul-sur-Save, en 1998, il est contraint à la démission par le conseil d'administration. L'association abandonne toute référence à son créateur et prend le nom de Dianova sauf en Italie. Avec une douzaine de jeunes drogués sans ressources, il met en place un
Le Patriarche

Le Patriarche est une association destinée à soigner (sans soignant) les personnes toxicomanes, des des lieux de vie communautaire, fondée le 2 mai 1974, par Lucien Engelmajer au lieu-dit La Boëre à Saint-Paul-sur-Save, en 1998, il est contraint à la démission par le conseil d'administration. L'association abandonne toute référence à son créateur et prend le nom de Dianova sauf en Italie. Avec une douzaine de jeunes drogués sans ressources, il met en place un lieu d'aide pour toxicomanes. L'association Le Patriarche est fondée le 2 mai 1974. Engelmajer en est le président-fondateur et se fait lui-même surnommer Le Patriarche. En France, les structures publiques de soins pour toxicomanes sont alors peu développées, les traitements de substitution des opiacés n'existent pas encore, et la demande de soins, forte, est encore renforcée par l'émergence de l'épidémie de sida. Au fil des années, l'association va connaître un important développement en France, puis dans le monde, avec plus de 210 centres dans dix-sept pays Libération, 8 novembre 2006., en bénéficiant de financements institutionnels importants. En 1983, ouverture d' « Espaces de santé pour les séropositifs » et création de deux associations pour les malades (ADDEPOS, Association des Droits et Devoirs des Positifs et Porteurs du virus du Sida), et pour les chercheurs et soignants (IDRET, Institut de Documentation et de Recherche Européenne pour la Toxicomanie). Développement rapide en Espagne et dans de nombreux pays, lié à l'offre de l'accueil et de la prise en charge immédiate dans ses structures, de toxicomanes de plus en plus nombreux pour lesquels manquent les centres de cure et post-cure. Néanmoins, le taux de réussite n'est que de 41 % (80 % pour les séjours de deux ans et plus), et l'association est présentée comme étant sectaire par plusieurs rapports parlementaires ainsi que par des associations anti-sectes. Fin 2006, le tribunal correctionnel de Toulouse a jugé par défaut Lucien Engelmajer, le fondateur du "Patriarche" en fuite au Belize, pour abus de biens sociaux et emploi de travailleurs clandestins et l'a condamné à cinq ans de prison. Il est aussi visé par deux mandats internationaux dont un pour "viols et tentatives de viol sur mineurs de moins de 15 ans". http://clubobs.nouvelobs.com/article/2007/01/09/20070109.FAP6260.xml Le Nouvel Observateur

Notes et références de l'article

Catégorie:Association ou organisme lié à la toxicomanie Catégorie:Propagande spirituelle
Sujets connexes
Conseil d'administration   Drogue   Espagne   Le Patriarche   Saint-Paul-sur-Save   Syndrome d'immunodéficience acquise   Virus  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^