Folie (fabrique de jardin)

Infos
Avertissement: Cet article fait partie d'un groupe de deux articles sur le terme Folie en architecture :
- L'article Folie (fabrique de jardin) traite des fabriques, pavillons ou édicules édifiés principalement du au dans des parcs ou jardins, d'inspiration romantique, grotesque, orientale, imaginaire ou romanesque.
- L'article Maison folie traite des maisons de plaisance construites au par l'aristocratie ou la bour
Folie (fabrique de jardin)

Avertissement: Cet article fait partie d'un groupe de deux articles sur le terme Folie en architecture :
- L'article Folie (fabrique de jardin) traite des fabriques, pavillons ou édicules édifiés principalement du au dans des parcs ou jardins, d'inspiration romantique, grotesque, orientale, imaginaire ou romanesque.
- L'article Maison folie traite des maisons de plaisance construites au par l'aristocratie ou la bourgeoisie aisée en périphérie des villes. Les folies ou fabriques de jardin sont de petites constructions, souvent de caractère romantique, aux formes diverses et parfois extravagantes (pavillon, pont, cascade, ruine, grotte, maison de coquillages, rotonde, tour) édifiées dans un parc ou un jardin. Tour gothique dans le jardin public de Cognac Temple de la philosophie dans le parc Jean-Jacques Rousseau, XVIIIe siècle, délibérément construit en ruine.

Historique

Vue des tentes turques du Parc Monceau.Gravure de Jean-Baptiste Delafosse d'après Carmontelle (1779). Les fabriques de jardin connurent un fort engouement de la fin du XVIe au début du XIXe siècle, concurremment à l'essor du romantisme et des jardins à l'anglaise.
- Dans les jardins classiques, une grande partie d'entre elles furent des constructions éphémères. Édifiées sous forme de tentes ou à l'aide de treillis de bois, elles servaient de décor à l'occasion de fêtes champêtres.
- Dans les jardins à l'anglaise, par leur disposition et leur succession, elles assuraient l'articulation des points de vue et ponctuaient les circuits de promenades. L'implantation des fabriques dans le jardin pouvait répondre à une simple recherche du pittoresque mais le romantisme de la fin du XVIIIe siècle enrichit leur disposition d'une dimension philosophique. La succession des fabriques sur le parcours du promeneur devenait alors un support à la réflexion: cénotaphe, temple de la philosophie, Parc Jean-Jacques Rousseau à Ermenonville.ermitage, grotte. Au-delà de leur aspect décoratif, l’aspect utilitaire de ces édifices fut souvent oublié par le temps. Pour cette raison, les fabriques de jardin furent parfois qualifiées de « bâtiments incompris ».Headley & Meulenkamp dans Follies Grottoes & Garden Buildings Moulin à eau du hameau de la Reine, Petit Trianon, folie champêtre.

Typologies des fabriques de jardin

On regroupe couramment les fabriques de jardin en quatre typologies pittoresques principales :
- Les fabriques classiques : Inspirées de l’antique, elles comportent les temples, rotondes ou colonnades à motifs antiquisants.
- Les fabriques exotiques s’inspirent des pays lointains. Ce sont les pagodes, portes chinoises, pyramides.
- Les fabriques naturelles reproduisent des dolmens, des grottes ou des rochers artificiels.
- Les fabriques champêtres : chaumières, huttes, et reproductions d’architectures vernaculaires. Selon l’importance des parcs, les quatre typologies cohabitent ou se succèdent dans le déroulement d’une promenade et la découverte du jardin. Dans le jardin anglais du Petit Trianon de Versailles, le promeneur traverse les rochers et les grottes, s’arrête au temple de l’amour ou au Belvédère avant d’atteindre le Hameau de la Reine et son ensemble de chaumières.

La restauration des fabriques

Si les fabriques qui ont subsisté furent construites en dur, parfois pour sembler partiellement en ruine, la plupart d'entre elles ont disparu avec la réduction des parcs sous la pression urbaine.Quelques fabriques du château disparu du Raincy subsistent ainsi, disséminées dans la banlieue de Pavillons-sous-Bois et du Raincy. Pour cette raison, et la légèreté de leur construction aidant, de nombreuses fabriques ont été déplacées. Ces changements de site ont malheureusement rompu la lecture du cheminement philosophique qui avait présidé à leur implantation. Les restaurations des fabriques mettent en général l'accent sur la reconstitution de la construction, oubliant l'aspect essentiel de leur environnement naturel. Les fabriques font partie intégrante des constructions végétales d'un jardin, avec lesquelles elles ont été conçues. La restauration des édifices doit donc aller de pair avec la restitution des arrangements végétaux (écrans de buissons, coloris des feuillages, trouées ou points de vues ménagés dans la végétation. Sur ce plan, la récente restauration du jardin anglais du Petit Trianon de Versailles est en tout point exemplaire.

Exemples

Potsdam : Maison du Dragon

Allemagne

Le pavillon d'Amalienburg à Nymphenburg
- Bayreuth : Ermitage et temple du Soleil du Neues Schloss construit pour la margravine Wilhelmine, sœur du roi Frédéric II de Prusse
- Neuschwanstein, dans le Hohenschwangau, Bavière
- Nymphenburg, Munich, Bavière : fabriques de Cuvilliés et de Leo von Klenze dans le parc du château, Amalienburg, Badenburg, Pagodenburg, Magdalenklause
- Pommersfelden
- Sans-Souci, Potsdam, palais du roi Frédéric II de Prusse : Pavillon chinois, pavillon du Thé, maison du Dragon, temple de l'Amitié
- Schwetzingen

Angleterre, Écosse, Galles

Angleterre

Tour de Broadway (1799), Cotswolds L'abbaye de Fonthill, folie néogothique de William Beckford, Wiltshire
- Bath : Prior Park, pont palladien, grotte et édifice gothique
- Birmingham : Perrott's Folly
- Brighton : Pavillon du Régent
- Bristol : Goldney Hall, tour gothique
- Bristol : Black Castle Public House
- Cambridgeshire : Wimpole Hall, fausse ruine
- Hampshire : New Forest, Sway Village, Sway Tower
- Hornsea : Bettisons Folly
- Leicestershire : Bradgate Park, Old John
- Londres : Watkins' Tower
- Oxfordshire : Faringdon Folly, Faringdon
- Clavell Tower, Dorset
- Fonthill Abbey, également nommée Beckford's Tower, Wiltshire
- Freston Tower, près d'Ipswich, Suffolk
- Tattingstone Wonder, près d'Ipswich, Suffolk
- Severndroog Castle, Shooter's Hill, au sud-est de Londres
- Rushton Triangular Lodge, Northamptonshire (XVIe siècle)
- Stowe School : plusieurs folies dans le parc
- Ashton Memorial, Lancastre
- Tour de Broadway, Cotswolds, Worcestershire (1799)
- Hawkstone Park, folies et jardins dans le Shropshire
- King Alfred's Tower, Stourhead, Wiltshire
- Williamson's Tunnels, probablement la plus grande folie souterraine au monde, Liverpool
- Flounder's Folly, Shropshire
- South Yorkshire : Wentworth Woodhouse, Wentworth Follies
- Sunderland : Penshaw Monument
- Lyme Park : the Cage
- Peckforton Castle

Écosse

McCaig's Tower, Écosse
- Édimbourg : le National Monument sur Calton Hill, le Scott Monument sur Princes Street
- Falkirk : Dunmore Pineapple
- Lugton, Renfrewshire : Caldwell Tower
- Oban : McCaig's Tower (1895-1902)

Galles

Portmeirion, Galles Portmeirion, Galles
- Pontypool : Folly Tower
- Portmeirion : ensemble de constructions formant un « village ». Il s'agit du « Village » créé par Sir Clough Williams-Ellis et où fut tournée la série télévisée Le Prisonnier.

Australie

- Ballarat, Victoria :
- Nambour, Queensland : The Big Pineapple

Autriche

- Ambras
- Hellbrunn
- Schönbrunn : la Gloriette

Belgique

- Attre : rocher artificiel dans le parc du château

Canada

- Toronto, Ontario : Casa Loma

États-Unis

Belvedere Castle, Central Park, New York
- Belvedere Castle, Central Park, New York
- Lawson Tower, Scituate, Massachusetts
- Ypsilanti Water Tower, Ypsilanti, Michigan
- Big Duck, Flanders, New York
- Lucy the Elephant, Margate City, New Jersey
- The Longaberger Company Headquarters, Newark, Ohio
- Peachoid Water Tower, Gaffney, South Carolina
- Shell Service Station, Winston-Salem, North Carolina
- Winchester Mystery House, San Jose, California
- Bishop Castle, à l'extérieur de Pueblo, Colorado
- Körner's Folly, Kernersville, North Carolina
- Hat 'n' Boots, Seattle, Washington
- San Simeon, Californie

France

Le Dolmen, folie naturelle du parc Jean-Jacques Rousseau à Ermenonville Le Belvédère, folie classique des jardins du Petit Trianon à Versailles
- Bougival : datcha de Tourgueniev
- Chambourcy, près de Paris : Désert de Retz, jardin de folies du
- Chantilly : Hameau du château de Chantilly et son village de fabriques champêtres
- Cognac : fabriques du jardin public de Cognac
- Ermenonville : parc Jean-Jacques Rousseau
- Le Port-Marly : château de Monte-Cristo, construit par Alexandre Dumas, avec la fabrique du château d'If
- L'Isle-Adam : pavillon chinois du parc de Cassan, fabrique classée du
- Montfort-l'Amaury : domaine de Groussay, une dizaine de fabriques néoclassiques commanditées par Charles de Beistegui
- Paris : la Gloriette Buffon (1786-1787) au Jardin des Plantes
- Paris : Bagatelle, la « folie d'Artois » et ses fabriques
- Paris : Parc de la Villette, folies contemporaines de Bernard Tschumi
- Méréville
- Montpellier : Folies de Montpellier
- Rambouillet : Laiterie de la reine Marie-Antoinette
- Versailles, Petit Trianon : folies du Jardin anglais et du Hameau de la Reine

Hongrie

- Sopron : château de Taródi
- Székesfehérvár : château de Bory
- Vajdahunyad vára dans le Parc municipal de Budapest

Inde

- Thalassery, Kerala : Overbury's Folly

Irlande

Casino de Marino, Dublin
- Celbridge, comté de Kildare : Conolly's Folly
- Celbridge, comté de Kildare : Wonderful Barn
-Dublin : Casino de Marino L'Irlande se caractérise également par ce que l'on appelle les « folies de la famine ». Lors de la grande famine de 1845-1849, due à la maladie de la pomme de terre, un million de personnes trouvèrent la mort. Dans la mesure du possible, il fallut aider les familles les plus pauvres. Toutefois, la mentalité de l'époque excluait l'idée de dédommager sans contrepartie les agriculteurs ruinés. Or, parallèlement, il eût été impossible de leur fournir du travail, car cela eût privé les ouvriers de leurs revenus. On recourut alors à une solution originale qui consista à leur proposer un travail inutile pour lequel ils recevraient une rétribution. Ainsi naquirent les « folies de la famine », constructions absurdes et aménagements sans objet : routes pavées qui ne menaient nulle part, murs extérieurs d'édifices inexistants, appontements au milieu des tourbières. Cf. James Howley, The Follies and Garden Buildings of Ireland, Yale University Press, London & New Haven, 1993. Une cinquantaine d'années plus tard, la McCaig's Tower, en Écosse, dut sa création à des impératifs du même ordre.

Italie

Monstre de Bomarzo Kaffeehaus de Boboli
- Bomarzo : jardins avec statues de monstres
- Caserte
- Florence : obélisque et pavillon Kaffeehaus du jardin de Boboli
- Isola Bella
- Palerme : Pavillon chinois

Pays-Bas

- Rosendael

Portugal

- Fronteira

Russie

Gatchina, Pavillon à ciel ouvert
- Gatchina : Pavillon à ciel ouvert
- Pavlovsk : Petit Fort "médiéval", ponts
- Peterhof : tours en ruine et chapelle
- Tsaritsino
- Tsarskoïe Selo : Village chinois, Pavillons hollandais de l'Amirauté

Suède

- Drottningholm : plusieurs fabriques, dont la Tente tartare qui inspira celle de Charles de Beistegui à Groussay (France)

Mythologie

En dehors de la série culte Le Prisonnier, tournée à Portmeirion, les folies ont inspiré plusieurs romanciers : Agatha Christie en 1956 avec Dead Man's Folly (Poirot joue le jeu), où une fabrique de jardin offre la solution du mystère, ou encore Marcel Brion en 1963 avec La Folie Céladon, roman situé dans un pavillon rococo quelque part en Autriche, sur une île fluviale.

Notes

Bibliographie

- CAUE de la Sarthe, Petites Machines à Habiter : la folie des grandeurs, CAUE, Le Mans, 2007, 152 p., isbn : 2-9524637-2-7
- Claude Arthaud, Les Palais du rêve, Arthaud, 1970
- Georges Poisson, Guide des maisons d'hommes célèbres, Horay, 2000
- Hélène Rochette, Maisons d'écrivains et d'artistes, Parigramme, 2004
- Gwyn Headley & Wim Meulenkamp, Follies Grottoes & Garden Buildings, Aurum Press, London, 1999
- Barbara Jones, Follies and Grottoes, Constable, London, 1974 ==
Sujets connexes
Achille Duchêne   Agatha Christie   Alexandre Dumas   Attre   Autriche   Bagatelle   Ballarat   Bath   Bavière   Bayreuth   Belvedere Castle   Belvédère   Bernard Tschumi   Birmingham   Bomarzo   Bougival   Brighton   Bristol (Angleterre)   Budapest   Californie   Cambridgeshire   Carmontelle   Casa Loma   Caserte   Celbridge   Central Park   Chambourcy   Chantilly   Chaumière   Château de Chantilly   Château de Monte-Cristo   Château du Raincy   Clough Williams-Ellis   Cognac   Cotswolds   Dolmen   Dorset (comté)   Drottningholm   Dublin   Désert de Retz   Ermenonville   Ermitage   Falkirk   Famine   Florence   Folie (Montpellier)   Frédéric II de Prusse   Gatchina   Georges Poisson   Gloriette   Grotte   Hameau de la Reine   Hampshire   Hohenschwangau   Ipswich   Irlande   Jardin   Jardin anglais   Jardin de Boboli   Jardin public de Cognac   Jardins de Bomarzo   Kaffeehaus   Kerala   Kildare   L'Isle-Adam   Le Port-Marly   Le Prisonnier   Le Raincy   Leicestershire   Leo von Klenze   Liverpool   Londres   Maison folie   Marcel Brion   Marie-Antoinette   Marino   McCaig's Tower   Montfort-l'Amaury   Montpellier   Munich   Méréville   Nambour   New York   Nymphenburg   Oban   Ontario   Oxfordshire   Pagode   Palerme   Parc   Parc Monceau   Parc de la Villette   Paris   Pavlovsk   Peterhof   Petit Trianon   Portmeirion   Potsdam   Princes Street   Prior Park   Pyramide   Rambouillet   Renfrewshire   Richard Mique   Rococo   Romantisme   Rotonde   Schwetzingen   Scott Monument   Shropshire   Sopron   Suffolk   Sunderland   Székesfehérvár   Temple   Thalassery   Toronto   Tour de Broadway   Versailles   William Beckford   Wiltshire   Worcestershire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^