D2MAC

Infos
PAL toutes les informations (signal noir et blanc, couleur et son stéréo) sont transmises simultanément et nécessitent plusieurs porteuses et des équipements de filtrage pour les séparer à la réception. En D2-MAC toutes les composantes de l'image sont transmises successivement après compression temporelle. Signal MAC simulé. La largeur représente une ligne (sur les 625) de 64 µsec. De gauche à droite : le signal numérique son et data, ensuite les signaux analogiques compressés chr
D2MAC

PAL toutes les informations (signal noir et blanc, couleur et son stéréo) sont transmises simultanément et nécessitent plusieurs porteuses et des équipements de filtrage pour les séparer à la réception. En D2-MAC toutes les composantes de l'image sont transmises successivement après compression temporelle. Signal MAC simulé. La largeur représente une ligne (sur les 625) de 64 µsec. De gauche à droite : le signal numérique son et data, ensuite les signaux analogiques compressés chrominance et noir et blanc. On remarque l'occupation moindre du signal couleur, celui ci étant deux fois plus compressé que le signal noir et blanc. Schéma d'un décodeur satellite D2-Mac Philips commercialisé dans les années 1990 Le D2-MAC est un standard de télévision que l'on peut considérer comme intermédiaire entre le numérique et l'analogique. Il est issu du format MAC (Multiplex of analog components) mis au point par les laboratoires de la télévision privée en Grande-Bretagne. Cette technique, qui reste analogique pour la partie image, consiste à comprimer temporellement les composantes de luminance et de chrominance de façon à pouvoir les juxtaposer séquentiellement sur la durée d'une ligne vidéo. Le signal audio est numérique et codé en PCM. Il a été complété par les laboratoires français du CCETT (Centre commun d’études de télédiffusion et télécommunications) qui a adjoint un multiplexage numérique de données en mode paquets, d'ailleurs le terme exact est D2-MAC/Packet (norme ETSI : ETS 300 250). Le préfixe D2 signifie « duobinaire demi-débit », car le codage « en ligne » des données se fait par un code dit duobinaire. Le terme demi-débit est introduit car il y a eu plusieurs variantes : le D-MAC utilise un codage duobinaire a 20, 25 Mbit/s qui correspond à la fréquence des échantillons de la partie vidéo. Le D2-MAC contient des données à 10, 125 Mbit/s. En France, le D2MAC fut notamment utilisé sur les réseaux câblés de Lyonnaise Câble (rebaptisé Numéricable depuis) dès l'année 1991. Un accord entre Canal+ et Lyonnaise Câble permettait aux utilisateurs du câble de bénéficier de Canal+ en D2MAC : il suffisait d'insérer la carte à puce Canal+ dans le décodeur Visiopass fourni par Lyonnaise Câble, en lieu et place de leur propre carte. En 1997, Lyonnaise Câble commença le déploiement du DVB sur ses réseaux. Au 1 Janvier 2000, la diffusion en D2MAC fut définitivement abandonnée au profit du DVB. D'autres variantes ont existé, le B-MAC de la société Scientific Atlanta, le C-MAC britannique, sans oublier le A-MAC ! Le standard D2-MAC, mis au point en 1985, a arrêté sa diffusion depuis le 1 Juillet 2006 , la dernière chaîne à avoir utilisé cette norme a été DR2 chaîne généraliste Danoise. catégorie:standard de télévision sv:D2MAC
Sujets connexes
Analogique   Canal+   Carte à puce   Chrominance   Composante   Danemark   Donnée   Grande-Bretagne   Luminance   Multiplexage   Numérique   Phase Alternated Line   Standard   Télévision  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^