Monarchie canadienne

Infos
Le Canada est une monarchie constitutionnelle et un pays du Commonwealth ayant comme monarque et chef d'État la Reine Élisabeth II. Au Canada, le titre officiel de Sa Majesté est « Elizabeth Deux, par la Grâce de Dieu, Reine du Royaume-Uni, du Canada et de ses autres royaumes et territoires, Chef du Commonwealth, Défenseur de la Foi. » On décrit sa personnalité morale par la phrase « Sa Majesté la Reine du Canada ». Ordinairement, on désigne la re
Monarchie canadienne

Le Canada est une monarchie constitutionnelle et un pays du Commonwealth ayant comme monarque et chef d'État la Reine Élisabeth II. Au Canada, le titre officiel de Sa Majesté est « Elizabeth Deux, par la Grâce de Dieu, Reine du Royaume-Uni, du Canada et de ses autres royaumes et territoires, Chef du Commonwealth, Défenseur de la Foi. » On décrit sa personnalité morale par la phrase « Sa Majesté la Reine du Canada ». Ordinairement, on désigne la reine Élisabeth II par les expressions « la reine », « la reine du Canada », « Sa Majesté » « Sa Majesté du Chef du Canada » ou « Sa Majesté du chef de la Province de (nom de la province) » lorsqu'il s'agit des affaires relevant d'un état provincial.

Monarchie constitutionnelle

Les aspects les plus remarquables de la monarchie constitutionnelle canadienne sont les suivants :
- Bien que la reine Élisabeth II soit aussi monarque du Royaume-Uni, le Royaume-Uni ne détient pas pour autant une souveraineté sur le Canada (ni le Canada sur le Royaume-Uni). Dans toutes les affaires, la reine du Canada est conseillée exclusivement par son gouvernement canadien (voir aussi Conseil privé de la Reine pour le Canada). Aucun gouvernement britannique ne peut conseiller la monarque canadienne sur des sujets canadiens. Le Statut de Westminster de 1931 a remplacé le concept d'un monarque britannique avec des colonies du Royaume-Uni avec celui d'un monarque sur les trônes de plusieurs royaumes différents.
- Tout pouvoir exécutif repose théoriquement sur la reine, représentée au Canada par le Gouverneur général et les lieutenants gouverneurs des provinces. La sanction royale est nécessaire pour tous les projets de loi du Parlement et des assemblées législatives provinciales, qui siègent à son bon plaisir. Les personnes prêtant serment d'allégeance au Canada, par exemple les immigrants, les soldats, et les parlementaires, le font à Sa Majesté la reine du Canada, la personnalité morale de la souveraineté canadienne.
- Toutefois, comme c'est le cas au Royaume-Uni, le rôle de la reine est presque entièrement symbolique et culturel, et les pouvoirs qui sont légalement les siens sont pratiqués entièrement selon le conseil du gouvernement élu. Or, dans des circonstances exceptionnelles, la Reine peut agir contre ces conseils sur la base de ses pouvoirs de réserve. Dans la pratique, la monarchie agit en « 'sceau d'approbation » et est un symbole cérémonial de l'autorité exécutive. On pourrait dire que la Reine « règne » sans « commander ».
- La reine Élisabeth II, comme c'est le cas pour tous ses autres royaumes autres que le Royaume-Uni, n'utilise d'habitude le rôle de « reine du Canada » que lorsqu'elle se trouve au Canada ou (parfois) quand elle a recours à certaines fonctions ayant rapport avec le Canada (par exemple, décerner des honneurs canadiens) au Royaume-Uni. La majorité des devoirs de la reine sont effectués par le gouverneur général, tandis que la reine pourrait théoriquement renverser ses décisions. Une exception à cette règle s'est produit lors de quelques visites d'État de la reine aux États-Unis, puisque ces visites ont eu la tendance à s'incorporer à des visites prolongées au Canada. Par exemple, lors de la visite américaine en 1959, le dîner de la reine pour le président des États-Unis eut lieu à l'ambassade canadienne à Washington, non pas à la britannique.
- Bien que le rôle visible de la reine au Canada ait diminué considérablement vers la fin du , son image se trouve sur toutes les pièces de monnaie, le billet de 20 dollars, et sur des timbres-poste. D'habitude son portrait se trouve dans tous les bureaux gouvernementaux, les installations militaires, les écoles, et les ambassades étrangères canadiennes.
- La reine se trouve à la tête du régime canadien de distinctions honorifiques. Elle seule a donc le pouvoir d'approuver la création d'un nouvel honneur sur le conseil du gouvernement canadien. Le gouverneur général administre les responsabilités par rapport aux distinctions honorifiques, au nom de la reine.
- Depuis la création de la Nouvelle-France, le Canada a toujours été une monarchie. Il est parmi les monarchies les plus vieilles du monde.

Voir aussi

-Citoyens et Citoyennes pour une République Canadienne
-Ligue monarchiste du Canada
-Liste des chefs d'État du Canada

Lien externe

- — Page du gouvernement du Canada Catégorie:Gouvernement du Canada Catégorie:Monarchie en:Monarchy of Canada es:Monarquía en Canadá he:המלוכה הקנדית hr:Kanadska monarhija ja:カナダ国王 nl:Canada
-Politiek_en_bestuur pl:Monarcha Kanady pt:Monarquia no Canadá sr:Канадска монархија
Sujets connexes
Assemblées législatives des provinces et territoires du Canada   Canada   Chef d'État   Commonwealth   Conseil privé de la Reine pour le Canada   Désaveu et réserve   Gouverneur général du Canada   Ligue monarchiste du Canada   Liste des chefs d'État du Canada   Monarchie constitutionnelle   Monarque   Nouvelle-France   Parlement du Canada   Royaume-Uni   Sanction royale   Serment d'allégeance   Statut de Westminster  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^