Forces canadiennes

Infos
Embleme des forces canadiennesLe terme Forces canadiennes ou FC (anglais : Canadian Forces ou CF), se rapporte aux branches combinées des forces militaires du Canada : le Commandement de la Force terrestre (l'armée ou la force terrestre), le Commandement maritime (la marine) et le Commandement aérien (la force aérienne). Les Forces canadiennes font partie du ministère de la défense nationale dont les bureaux (quartier général) sont situés
Forces canadiennes

Embleme des forces canadiennesLe terme Forces canadiennes ou FC (anglais : Canadian Forces ou CF), se rapporte aux branches combinées des forces militaires du Canada : le Commandement de la Force terrestre (l'armée ou la force terrestre), le Commandement maritime (la marine) et le Commandement aérien (la force aérienne). Les Forces canadiennes font partie du ministère de la défense nationale dont les bureaux (quartier général) sont situés à Ottawa, la capitale canadienne. Les Forces canadiennes se divisent en deux groupes de gens bien distincts, les militaires du rang et les officiers. Au niveau structurel, les Forces Canadiennes se divisent en cinq branches : la force régulière, la force de réserve, la réserve supplémentaire, le Cadre des Instructeurs de Cadets et les rangers canadiens.

Généralités et historique

Effectifs Force régulière : environ 62 300 membres Force de réserve : environ 21 500 membres Employés civils : environ 20 000 (chauffeurs, chercheurs scientifiques, ingénieurs, concierges, etc.) Rangers canadiens : environ 3 500 « milice autochtone » (population nordique) Utilisé comme milice et expert de terrain dans les 3 territoires canadiens (Territoires du Nord-Ouest, Yukon, Nunavut) Ministère de la Défense du Canada : Environ 20 000 fonctionnaires Budget fédérale à la sécurité du Canada en 2006-2007 (incluant la GRC) 24, 9 milliards de dollars Rang dans le monde Armée canadienne : 56 en importance (nombre) mondial(Forces régulières) 9e budget militaire en importance dans le monde en 2007 Économie canadienne : parmi les 8 premières économies du monde Population canadienne : 34e rang mondial Territoire : 2e rang mondial. Ayant souffert d'un sous-financement chronique, particulièrement dans les années 1990, les FC se trouvaient, en 2004, à la limite de leur capacité. Les causes de ce sous-financement sont nombreuses ; parmi celles-ci, citons notamment la crise de la dette qui mine les finances publiques canadiennes à partir de la fin des années 1980 (et qui explique en bonne partie le manque d'intérêt de la part de la population canadienne et du gouvernement libéral de Jean Chrétien envers la défense nationale), la proximité géographique des États-Unis qui rend presque superflue l'idée d'entretenir une grande armée pour défendre le territoire et l'anticipation des dividendes de la paix, qui a immédiatement suivi la guerre froide. Ce sous-financement est d'autant plus paradoxal que le gouvernement canadien engage régulièrement les FC dans des missions de l'ONU. C'est d'ailleurs au Canada qu'on doit le concept de casques bleus, qui avait été proposé par le futur premier ministre Lester B. Pearson, alors ministre des Affaires étrangères, comme solution originale pour résoudre la crise du canal de Suez. Bien que très peu nombreux et d'un maigre budget comparativement à d'autres nations, les FC ont su montrer leur efficacité. Plusieurs des pays de l'OTAN vont s'entraîner avec les FC au Canada à cause de ses vastes camps d'entraînement qui permettent de vraies situation de combat, et ce, tant pour l'armée que l'aviation. Même la NASA vient utiliser les ressources et l'expertise au Canada en faisant vivre des stages de survie hivernale aux astronautes afin de repousser leurs limites. Les FC ont pris part aux conflits suivants :
- La guerre des Boers
- La Première Guerre mondiale
- La Seconde Guerre mondiale
- La guerre de Corée
- La Force de l'Otan en Allemagne (guerre froide)
- La première guerre du Golfe
- La campagne d'Afghanistan ( toujours en cours ) Certaines batailles importantes dans lesquelles les forces canadiennes ont participés sont :
- La bataille de la crête de Vimy
- La bataille de la Somme
- Le débarquement de Normandie (Juno beach)
- La bataille du Saint-Laurent Elles ont également pris part à toutes les missions des casques bleus (ONU) sans exception. À ce titre, elle a joué un rôle important en Bosnie-Herzégovine, à Haïti, au Kosovo, au Rwanda, en Israël (Golan). Le Canada dispose d'une armée comparable (en terme d'équipement) à la Suisse ou à l'Australie. Ils disposent de moyen de projection supérieur à l'Italie et à l'Espagne mais reste inférieur à la France du a l'absence de porte-avions. Les FC utilisent principalement du matériel étranger provenant de plusieurs pays de l'Otan et (d'Europe et États-Unis) en majorité fabriqué sous licence au Canada. La structure des FC est très similaire à celle des forces britanniques. Les officiers, que ce soit ceux de l'armée, de la marine ou de la force aérienne, sont formés tout d'abord à l'École de Leadership et de Recrues des Forces Canadiennes, puis en partie par le Collège militaire royal du Canada en Ontario. Par la suite, ils sont dispersés à travers le pays pour y compléter leur spécialité. Et pour ce qui est du militaire du rang, il sera formé à l'École de leadership et des recrues des Forces canadiennes à la garnison Saint-Jean-sur-Richelieu au Québec, puis comme dans le cas des officiers, les membres du rang poursuivent par la suite leur formation (par exemple dans l'infanterie, le génie, l'artillerie, la mécanique etc.) dans l'une ou l'autre des écoles militaires réparties à travers le pays. Le Canada ne fait pas vraiment de distinction entre soldats et sous-officiers. Tout soldat commence au grade de soldat pour finir, s'il possède les qualités requises, au grade d'adjudant-chef (plus haut grade pour un non officier) Les Forces armées canadiennes sont surtout reconnues pour leur contribution aux missions de l'ONU, pour le professionnalisme de son infanterie et pour ses unités de recherche et sauvetage.

Grades

Structure des grades des Forces canadiennes. Note : ces grades sont ceux de l'armée de terre, mais ceux des forces aériennes et marines sont identiques à l'exception des couleurs (uniforme) : Terre (vert), Air (bleu), Marine (noir).

Grade militaire du rang

Grades des militaires du rang Dans les forces terrestres, les grades de soldat à caporal-chef peuvent changer d'appellation selon le type d'unité. Il est courant de voir les termes « lance-caporal », « cavalier », « sapeur », « bombardier », etc.

Grade officiers

Grades des officiers

Anciens grades

Avant l'unification des trois services des Forces armées canadiennes, chaque branche avait ses propres insignes de grade. Pour plus de détails, voir la page détaillée

Commandement de la Force terrestre

Militaires canadiens en Somalie, 1992
-Force régulière : 29 500
-Réserve : 15 500
-Civils : 4500
-114 char Leopard C2 (doivent retiré du service d'ici quelques années et remplacé par des Leopard 2)
- 100 Léopard 2A4/6 NL ( achetés aux forces armées Néerlandaises).
-
-20 Léopard A6M loués à l'armée Allemande pour la mission en Afghanistan
-203 véhicules de reconnaissance blindés Coyote
-651 transports de troupe (véhicule blindé léger) VBL III
-199 transports de troupes blindés Bison
-232 véhicules blindés polyvalents (VBP) Grizzly
-341 véhicules blindés chenillés M113 A3 (9 variantes)
-200 pièces d'artillerie (105mm et 155mm)
-34 systèmes d’armes antiaériennes et antichars (ADATS)
-20 canons bitube de défense antiaérienne Oerlikon 35 mm
-10 unités de contrôle de tir Skyguard II
-24 VBP de défense antiaérienne très rapprochée
-9 438 véhicules de soutien divers (camion, jeep, etc.) L'armée a également acheter du USMC, 7 obusiers léger tractés de 155 mm M777. Enfin, avec son récent ajout au budget militaire, le gouvernement Conservateur de 2006 a permis l'acquisition de 2300 nouveaux camions logistiques de tailles moyennes et de composants connexes dont la valeur s’élève à 1, 2 milliard de dollars; 16 hélicoptères de transport moyen à lourd, un projet estimé à 4, 7 milliards de dollars; quatre avions de transport stratégique C-17 et de 17 avions de transport tactique, au coût total estimé de 8, 3 milliards de dollars et enfin, trois bateaux de ravitaillement au coût de 2, 1 milliards de dollars. En 2007, suite aux opérations dans la guerre d'Afghanistan, 20 Léopard 2A6 ont été loué à l'Allemagne pour être immédiatement utilisé sur le terrain et l'achat de 100 autres model 2A4/6(NL) a été confirmée. Annulant ainsi l'achat de 66 canons mobile (styker mobile gun)

Liste des unités de la Force terrestre

Voir l'article détaillé : Liste des unités de la force terrestre canadienne

Commandement maritime

Frégate de classe Halifax NCSM Montréal Force régulière : 9500 Réserve : 4000 Civils : 3700 L'aéronautique navale appartient au Commandement aérien mais est placée sous le Commandement maritime. Elle est constituée de 28 hélicoptères CH-124 Sea King (prochainement remplacées par 28 CH-148 Cyclone), 18 avions de patrouille maritime CP-140 Aurora et 3 CP-140A Arcturus. En 2005, sa flotte comprend environ 110 000 tonnes de navires de combat répartis comme suit :
- 4 sous-marins de patrouille à long rayon d'action (SSK) de type Upholder, classe Victoria
- 3 destroyers pour lutte antiaérienne sur zone (DDG) de type Tribal, classe Iroquois (Également Navire de Commandement) (NCSM Huron est décomissionné)
- 12 frégates de patrouille polyvalente (FFH) de type City, classe Halifax (possède une technologie semi-furtive)
- 12 navires de défense côtière, (dragueurs de mines) (MSO) de classe Kingston
- 2 pétroliers-ravitailleurs (AOR) type Protecteur
- plusieurs navires auxiliaires (navire école, remorqueur, incendie, vedettes…) Les noms de ces bâtiments sont précédés du sigle NCSM (Navire canadien de Sa Majesté) ou en anglais HMCS (Her Majesty's Canadian Ship)

Commandement aérien

CF-18 en Floride en 1994
-Force régulière : 14 500
-Réserve : 2 600
-Civils : 2 500
-Appareils : Environ 400 appareils, comprenant les hélicoptères et avions de recherche, ainsi que les avions de transport et d'entraînement. L'avion principal de combat des FC est le CF-18 Hornet. Le Canada en possède 115, dont 81 opérationnels. En 2011 le Gouvernement envisagerais de remplacé le Cf-18 par le F-35. A noter qu'au Canada, tout appareil aérien appartient à l'aviation. À ce titre, l'aviation tactique des forces terrestres et l'Aéronavale sont fournie par le Commandement aérien.

Liste des unités opérationnelles de la Force aérienne

Voir aussi

===
Sujets connexes
Adjudant   Adjudant-chef   Adjudant-maître   Afghanistan   Allemagne   Amiral   Anciens grades des forces canadiennes   Années 1980   Aspirant   Aéronautique navale   Bataille de la Somme   Bataille de la crête de Vimy   Bataille du Saint-Laurent   Bosnie-Herzégovine   Cadre des Instructeurs de Cadets   Camion   Canada   Capitaine   Capitaine de corvette   Capitaine de frégate   Capitaine de vaisseau   Caporal   Caporal-chef   Classe Upholder   Collège militaire royal du Canada   Colonel   Contre-amiral   Cornemuseur-major   Crise du canal de Suez   Destroyer   Deuxième Force opérationnelle interarmées   Défense nationale (Canada)   Enseigne de vaisseau de deuxième classe   Enseigne de vaisseau de première classe   Floride   Force de maintien de la paix des Nations unies   Frégate (navire)   Guerre d'Afghanistan (2001)   Guerre de Corée   Guerre des Boers   Guerre froide   Général   Haïti   Hélicoptère   Israël   Jean Chrétien   Kosovo   LAV III   Lester Bowles Pearson   Lieutenant-colonel   Lieutenant (grade militaire)   Lieutenant de vaisseau   Liste des unités de la force terrestre canadienne   Major   Major-général   Matelot   Milice   Militaire   NCSM   Nunavut   Obusier   Officier   Organisation des Nations unies   Ottawa   Premier maître   Première Guerre mondiale   Pétrolier   Québec   Rangers canadiens   Rwanda   Réserve   Réserve militaire   Seconde Guerre mondiale   Sergent   Société Radio-Canada   Soldat (grade)   Sous-lieutenant   Sous-marin   Tambour-major   Territoires du Nord-Ouest   Vice-amiral   Yukon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^