Taux de chômage

Infos
Le taux de chômage est la part de la population active qui est au chômage. Un chômeur est une personne qui n'a pas d'emploi et qui en recherche un. La définition des chômeurs est extrêmement sensible aux critères retenus, il faut donc se méfier des chiffres indiqués d’un pays sur l’autre. Pour les comparaisons internationales, on garde généralement le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT), c'est-à-dire les personnes cherchant un Contra
Taux de chômage

Le taux de chômage est la part de la population active qui est au chômage. Un chômeur est une personne qui n'a pas d'emploi et qui en recherche un. La définition des chômeurs est extrêmement sensible aux critères retenus, il faut donc se méfier des chiffres indiqués d’un pays sur l’autre. Pour les comparaisons internationales, on garde généralement le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT), c'est-à-dire les personnes cherchant un Contrat à durée indéterminée à temps complet et immédiatement disponibles - excluant par conséquent les demandeurs d'emplois actuellement en stage de formation ou ceux qui ne demandent qu'un temps partiel).

Estimations

Sources : OCDE. Voir (Economic Outlook 2007, p. 245-246)

Préconisations pour faire baisser le chômage

L'OCDE préconise une « profonde réforme » du marché du travail avec :Economic Outlook déc. 2006, OCDE
- un assouplissement de la protection de l'emploi et la déréglementation du droit du travail, ce qui permettrait de faciliter les embauches des jeunes et des femmes Cf. par exemple Contrat Nouvelle Embauche (CNE) ou Contrat Première Embauche ;
- une flexibilité accrue du temps de travail ;
- le développement des possibilités de travail à temps partiel, en particulier pour concilier les activités professionnelles et les responsabilités parentales ;
- le développement des formations professionnelles « tout au long de la vie » car « les travailleurs qui reçoivent une formation (...) ont plus de chance de conserver leur emploi que ceux qui n'en reçoivent pas » ;
- une répercussion des coûts liés aux licenciements sur les coûts du travail, qui constituerait le frein majeur à l'emploi, et à la transformation des emplois temporaires en emplois permanents, la cause d'un taux trop élevé d'emplois temporaires ;
- la mise en place par les États d'une stratégie des « obligations mutuelles », par lequel le bénéficiaire de prestations sociales devrait en échange d'un service de très haute qualité, s'engager à mener une recherche active d'emploi (aussi appelé workfare par l'équipe du premier ministre britannique Tony Blair);
- la généralisation du système de la « flexsécurité », inventé par le Danemark, qui octroie l'équivalent de 5% du PIB (Produit intérieur brut) aux programmes liés au marché du travail. La flexsécurité allie facilité d'embauche et de licenciement avec de véritables filets de sécurité mis en place pour les chômeurs. Par ailleurs, l'OCDE considère que le taux d'emploi est un indicateur plus pertinent que le taux de chômage dans la description du marché du travail.

Notes

Voir aussi

- Statistique économique
- Chômage dans l'Union européenne
- Chômage en France
- Taux d'emploi Catégorie:Travail Catégorie:Chômage Catégorie:Indicateur économique de:Arbeitslosenstatistik la:Portio opere carentium pt:Taxa de desemprego
Sujets connexes
Allemagne   Australie   Belgique   Canada   Chômage   Chômage dans l'Union européenne   Chômage en France   Contrat à durée indéterminée   Corée du Sud   Danemark   Droit du travail   Déréglementation   Espagne   France   Italie   Japon   Licenciement   Marché du travail   Organisation de coopération et de développement économiques   Pologne   Population active   Royaume-Uni   Suisse   Taux d'emploi   Tony Blair   Turquie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^