BGM-109 Tomahawk

Infos
Tomahawk de la marine américaine Tir d'un missile Tomahawk tactique Le BGM-109 Tomahawk est un missile de croisière de conception américaine. Entré en service en fin 1982, il existe également une version mer-terre ainsi que deux versions air-mer. Ils sont équipés d'un systéme de Guidage inertiel et/ou d'un systéme GPS ainsi d'une tête chercheuse à infrarouge. Le tomahawk peut être équipé d'une tête conventionnelle ou nucléaire. Il vole à une vitesse sub-sonique
BGM-109 Tomahawk

Tomahawk de la marine américaine Tir d'un missile Tomahawk tactique Le BGM-109 Tomahawk est un missile de croisière de conception américaine. Entré en service en fin 1982, il existe également une version mer-terre ainsi que deux versions air-mer. Ils sont équipés d'un systéme de Guidage inertiel et/ou d'un systéme GPS ainsi d'une tête chercheuse à infrarouge. Le tomahawk peut être équipé d'une tête conventionnelle ou nucléaire. Il vole à une vitesse sub-sonique de l'ordre de 900 km/h (environ mach 0, 7), il a une portée maximale de 2500 km. Le tomahawk est notamment construit à l'usine Raytheon de Tucson. On se souvient de l'emploi de missiles tomahawk le 26 mars 2003 lors de l'opération libération de l'Irak pour pilonner le quartier général de saddam Hussein. Ils ont également été utilisés lors de la guerre d'Afghanistan de 2001. Ce missile met en oeuvre le concept d'armée de l'espace où le satellite permet de relayer des informations aux missiles munies d'un GPS comme le tomahawk pour une frappe assez précise (de l'ordre de quelques mètres). Le missile peut être lancé d'un bombardier, d'un bâtiment de surface, d'un sous-marin nucléaire d'attaque, d'un sous-marin nucléaire lanceur d'engins ou d'un sous-marin nucléaire lanceur de missiles de croisière.

Déploiement à partir de sous-marins nucléaires lanceurs d'engins

Avec la chute du bloc soviétique et la détente qui a suivi sur le plan des armements nucléaires stratégiques, quatre sous-marins de la classe Ohio ont été convertis en sous-marins lanceurs de missiles de croisière (SSGN selon la terminologie OTAN). Les tubes de lancement contiennent chacun une dizaine de missiles Tomahawk (154 missiles au total), ce qui donne à chacun de ces sous-marins une puissance de feu considérable contre des objectifs terrestres. Sur les sous-marins de la classe Los Angeles (sous-marin nucléaire d'attaque de l'US Navy, construits entre 1976 et 1995, depuis 1984, 12 tubes à lancement verticaux (VLS, Vertical Launch System) pour les missiles Tomahawk sont montés entre le sonar avant et le caisson principal. De même, la Classe Virginia dispose d'un armement similaire au sous-marin de Classe Los Angeles et donc des missiles à lancement vertical Tomahawk La classe Seawolf s'impose comme le sous-marin nucléaire d'attaque le plus meurtrier qui soit. Les anglo-saxons l'ont classé directement dans la catégorie "Hunter-Killer". Fort de ses 8 tubes lance-torpilles de 660 mm, le SSN 21 Seawolf se targue d'être le seul sous-marin au monde pouvant transporter 50 engins, tels que les torpilles Mk-48 ADCAP, des missiles AGM-84 Harpoon anti navires ou bien encore les dernières versions du Tomahawk capable d'être tirées tant sur des navires que sur des cibles à terre. Un système nommé TAINS (Tercom Aided Inertial Navigation System) guide les missiles Tomahawk tirés sur des cibles terrestres à une vitesse subsonique (800 km/h) à une altitude variant entre 20 et 100 mètres (pour éviter la détection radar) jusqu'à 2500 km de son point de tir. Sur le HMS Triumph de la classe Trafalgar de la Royal Navy, mise en service à partir de 1981 et comptant sept sous-marins nucléaires d'attaque, l'armement est composé de 4 tubes UGM-109E pour missiles Tomahawk. Les sous-marin nucléaire d'attaque de la classe Trafalgar furent mis en service par la Royal Navy à partir de 1981.

Déploiement depuis un navire de ligne

USS Missouri tirant un tomahawk Sur un destroyer de type 45, l'artillerie navale se composera notamment de 8 missiles de croisière Tomahawk anti-navires, qui devraient être installés si le financement est suffisant. Les navires de la classe Iowa est une série de cuirassés construits pour l'US Navy durant la Seconde Guerre mondiale comportant quatre unités. L'USS Missouri (BB-63) porte 32 missiles de croisiére BGM-109.

Déploiement depuis un bombardier

Le tomahawk peut être tiré d'un bombardier comme le B-52.

Lien externe

- Catégorie:missile de croisière da:Tomahawk-krydsermissil de:BGM-109 Tomahawk en:BGM-109 Tomahawk es:BGM-109 Tomahawk fi:BGM-109 Tomahawk he:BGM-109 טומהוק hu:BGM–109 Tomahawk it:BGM-109 Tomahawk ja:トマホーク (ミサイル) ko:토마호크 미사일 nl:Tomahawk (kruisvluchtwapen) no:BGM-109 Tomahawk pl:BGM-109 Tomahawk pt:BGM-109 Tomahawk ru:Томагавк (ракета) sv:Tomahawk (robot) tr:Tomahawk ur:ٹوماہاک میزائل vi:BGM-109 Tomahawk zh:戰斧巡弋飛彈
Sujets connexes
Armée de l'espace   Bloc de l'Est   Bombardier (avion)   Classe Iowa   Classe Los Angeles   Classe Ohio   Classe Seawolf   Classe Trafalgar   Classe Virginia   Global Positioning System   Guerre d'Afghanistan (2001)   Guidage inertiel   Infrarouge   Missile de croisière   Missile mer-sol   Navire de ligne   Nombre de Mach   Opération libération de l'Irak   Radar   Royal Navy   Sous-marin nucléaire d'attaque   Sous-marin nucléaire lanceur d'engins   Sous-marin nucléaire lanceur de missiles de croisière   Type 45   USS Missouri (BB-63)   Usine Raytheon de Tucson  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^