Callimaque de Cyrène

Infos
Callimaque (en grec ancien / Kallímackhos) était un poète grec, né à Cyrène vers 305 av. J.-C. et mort vers 240 av. J.-C. à Alexandrie. Selon certaines sources tardives , il enseigna d'abord les belles-lettres à Éleusis près d'Athènes ; puis fut appelé à Alexandrie par Ptolémée Philadelphe, et donna des leçons de poésie dans le Musée : Il eut Apollonios de Rhodes et Aristophane de Byzance comme disciples. Il devint bibliothécaire d'Alexandrie après la
Callimaque de Cyrène

Callimaque (en grec ancien / Kallímackhos) était un poète grec, né à Cyrène vers 305 av. J.-C. et mort vers 240 av. J.-C. à Alexandrie. Selon certaines sources tardives , il enseigna d'abord les belles-lettres à Éleusis près d'Athènes ; puis fut appelé à Alexandrie par Ptolémée Philadelphe, et donna des leçons de poésie dans le Musée : Il eut Apollonios de Rhodes et Aristophane de Byzance comme disciples. Il devint bibliothécaire d'Alexandrie après la mort de Zénodote, tout en continuant à donner des cours. Un papyrus qui fournit la liste complète des bibliothécaires, ne mentionne pas son nom. On peut en déduire que Calllimaque fut archiviste. Il rédigea le premier catalogue raisonné de la littérature grecque, les Pinakes, souvent cités par la suite. Il a aussi rédigé des ouvrages d'histoire, de grammaire et de littérature et a composé des poèmes dans presque tous les genres. Il excellait surtout dans l'élégie. De tous ses écrits, il ne nous est parvenu que quelques Hymnes composés pour les fêtes des dieux, des épigrammes et quelques fragments. On trouve dans ses poésies de l'élégance et de l'érudition plutôt que du génie; elles sont fort difficiles à entendre. Il composa environ 800 œuvres, dont la Biche de Cérynie. Il pleura la mort d'Arsinoé II dans une de ses élégies. Sa poésie est précieuse (cf. La Chevelure de Bérénice, où il chante la beauté de ses boucles). On connaît en outre de lui l'Ibis, poème peut etre dirigé contre Apollonius, son ancien disciple, qui s'était montré ingrat envers lui (ce poème a été imité par Ovide), et la Chevelure de Bérénice mise en vers latins par Catulle. Ses recueils poétiques relatent des récits mythiques ou héroïques. Dans l’Hecale, il traite d'un épisode de la légende de Thésée. Le recueil des Iambes était plus diversifié en pièces littéraires ou morales, apologues ou récits. Les Hymnes, qui célèbrent tour à tour Zeus, Apollon, Artémis, l'île sainte de Délos, le bain de Pallas et Déméter furent retrouvés en entier à la fin du Moyen Âge.

Source partielle

-

Bibliographie

- . ==
Sujets connexes
Alexandrie   Apollon   Apollonios de Rhodes   Apollonius   Apologue   Aristophane de Byzance   Arsinoé II   Artémis   Athènes   Athéna   Bibliothèque d'Alexandrie   Biche de Cérynie   Catulle   Cyrène   Délos   Déméter   Grec ancien   Moyen Âge   Ptolémée II   Thésée   Zeus   Zénodote  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^