Ortie

Infos
Les orties (latin Urtica) sont un genre de la famille des Urticacées qui regroupe une trentaine d'espèces de plantes herbacées à feuilles velues. On en trouve 7 en Europe dont 4 en France. Les poils urticants contiennent de l'acide formique, de l'histamine, de l'acétylcholine et de la sérotonine qui irritent la peau à son contact. Ces poils ont à leur extrémité une pointe de silice qui permet de pénétrer la peau des animaux qui s'en approchent trop. Les p
Ortie

Les orties (latin Urtica) sont un genre de la famille des Urticacées qui regroupe une trentaine d'espèces de plantes herbacées à feuilles velues. On en trouve 7 en Europe dont 4 en France. Les poils urticants contiennent de l'acide formique, de l'histamine, de l'acétylcholine et de la sérotonine qui irritent la peau à son contact. Ces poils ont à leur extrémité une pointe de silice qui permet de pénétrer la peau des animaux qui s'en approchent trop. Les poils urticants de l'ortie sont aussi fragiles que du verre. Ils se brisent comme l'extrémité des ampoules de médicaments et injectent dans la peau un liquide irritant. Les espèces les plus communes sont la grande ortie (Urtica dioica, 50 cm à 1 mètre) et l'ortie brûlante (Urtica urens, moins de 50 cm). Urtica pilulifera (ortie à pilules, ortie romaine) se rencontre dans le midi et l'ouest de la France et Urtica atrovirens uniquement en Corse

Caractéristiques générales

Ce sont des plantes herbacées, à feuilles opposées, de forme elliptique, dentées, qui poussent sur les sols riches. Toute la plante est couverte de poils urticants. Les fleurs mâles et femelles sont séparées, soit sur le même pied (plantes monoïques) soit sur des pieds différents (plantes dioïques). Ce sont des fleurs verdâtres, réunies en inflorescences plus ou moins serrées selon les espèces : panicules, épis, glomérules... En outre l'ortie est un véritable foyer pour la « faune utile », notamment de nombreuses espèces de papillons et des punaises.

Principales espèces du genre Urtica

- Urtica angustifolia
-
Urtica ardens
- Urtica atrovirens Req. ex Loisel. — ortie de Dodart (Corse, Sardaigne, Italie et sur les îles Baléares)
- Urtica baccifera (Amérique centrale)
- Urtica cannabina L. — ortie à feuille de chanvre (Asie occidentale de l'Iran à la Sibérie)
- Urtica chamaedryoides Pursh
- Urtica dioica L. — grande ortie ou ortie dioïque
- Urtica ferox G.Forst. — ongaonga, Nettle Tree (Nouvelle-Zélande)
- Urtica fissa
- Urtica hyperborea Jacq. ex Wedd., 1856 (dans l'Himalaya, du Pakistan au Bhoutan, Mongolie et Tibet, en haute altitudes).
- Urtica incisa Poir. (Australie)
- Urtica mairei
- Urtica membranacea Poir. — ortie à membranes (littoral méditerranéen)
- Urtica parviflora
- Urtica pilulifera L. — ortie à pilules, ortie romaine.
- Urtica platyphylla Wedd. (Nord et centre du Japon)
- Urtica sicula
- Urtica simensis Hochst. ex A. Rich.
- Urtica thunbergiana
- Urtica urens L. — petite ortie, ortie brûlante.

Constituants

- Les feuilles sont très riches en protéines (40% du poids sec)
- feuilles et tiges contiennent des sels minéraux (calcium, potassium), silice et des vitamines A et C
- C'est la présence d'histamine et d'acéthylcholine qui donne à l'ortie son pouvoir urticant.
- Dans les racines qui ne sont pas utilisées il y a des phytostérols et de la coumarine.

Utilisations

Alimentation

L'ortie est aussi cultivée à des fins alimentaires. Les feuilles sont comestibles, jeunes elles peuvent être mangées crues hachées en salade mais elles sont surtout consommées cuites en soupe, plus rarement en légume, dans les gratins, les quiches ou dans la potée aux Orties. Les feuilles d'orties contiennent des protéines foliaires en bonne quantité (9g pour 100g de feuilles), ainsi que des minéraux comme le fer et le zinc. Les orties contiennent sept fois plus de vitamine C que les oranges Eva Styner, François Couplan - Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques - Editions Delachaux & Niestle (2002)- .

Propriétés médicinales

Textile

Les fibres d'ortie ont servi à fabriquer des cordes et des tissus, surtout dans le nord de l'Europe et sont encore utilisées pour fabriquer le papier sur lequel sont imprimés les billets de banques (remplaçant celles du chanvre). Ötzi portait un couteau dont le fourreau était un tissage en ortie, et est resté intact après avoir passé 5300 ans dans les glaces. La ramie est d'ailleurs proche de l'ortie.

Jardinage : purin d'ortie

Les jardiniers et maraîchers voulant respecter les principes de l'agriculture biologique préparent avec les orties, par fermentation, du purin d'ortie qui a la propriété de repousser les insectes, notamment les pucerons ; il peut aussi constituer un engrais. Riche en azote, fer, potasse et oligo-éléments, le purin d'ortie constitue un bon fortifiant pour les plantes et stimule la croissance et la résistance naturelle contre les ennemis et les maladies.Il est utilisé en jardinage biologique pour renforcer l'immunité des végétaux et éviter les traitements et les pesticides.

Impact sur la biodiversité

L'utilisation de purin d'ortie, comme le fauchage préventif de nombreuses surfaces, comme les bas-côtés, peut provoquer la destruction de nombreuses espèces d'insectes comme la petite tortue, le paon du jour, le vulcain, la vanesse du chardon, etc., dont les larves vivent dans les feuilles ou accrochent leur chrysalide sur le plant même.

Législation

En France : Un décret du 1 juillet 2006, en application de la loi d'orientation agricole de janvier 2006, interdit la commercialisation, la détention et la promotion de produits phytosanitaires non homologués. Ce décret dont la mise en application suscite de nombreuses questionsVoir notamment ne remet pas en cause la confection et l'utilisation domestique du purin d'ortie. Le dimanche 25 mars 2007 à 12h25, la radio "France Info" annonce que « le -mythique- purin d'ortie est à nouveau autorisé » A la suite d’une forte mobilisation, un amendement voté en décembre 2006 a autorisé à nouveau l’usage du purin d’orties. Mais, en octobre 2007, le décret d’application n’est toujours pas passé… laissant les utilisateurs du purin dans l’illégalité.

Piqûres d'orties

On peut soulager les piqûres d'orties en y frottant du plantain : c'est une plante à feuilles rondes et nervures prononcées, qui pousse généralement près des urticacées.

Autres plantes appelées ortie

D'autres espèces de plantes ont aussi reçu le nom vernaculaire d'« ortie » à cause de leur vague ressemblance avec les orties. On connait ainsi des orties blanches, jaunes, rouges qui appartiennent au genre Lamium (lamier) de la famille des Lamiacées. Ces plantes se distinguent des vraies orties à leur tige à section carrée et à leurs fleurs colorées zygomorphes.
- ortie blanche = lamier blanc (
Lamium album)
- ortie jaune = lamier jaune (
Lamium galeobdolon)
- ortie rouge = lamier pourpre (
Lamium purpureum)
- ortie morte = lamier blanc (
Lamium album) ou lamier tacheté (Lamium maculatum)
- ortie maculée = lamier tacheté (
Lamium maculatum)
- ortie bourbière = épiaire des marais (
Stachys palustris)
- ortie puante = épiaire des bois (
Stachys sylvatica)
- ortie royale = galéopsis tétrahit (
Galeopsis tetrahit'')

Les orties dans le langage

-« jeter le froc aux orties » : renoncer à l'état monacal ou ecclésiastiqueGeorges Brassens dans sa chanson Le Mécréant trouve une soutane dans les orties.. Dans cette expression, froc est à prendre au sens ancien du terme qui apparaît vers 1160 pour désigner la partie de l'habit des moines qui recouvre la tête, les épaules et la poitrine. A partir du , le mot s'utilise pour nommer l'habit monacal dans son ensemble, mais ce n'est qu'au que l'argot récupère ce mot pour remplacer pantalon. Cette expression tend à tomber en désuétude, compte tenu de la raréfaction des vocations religieuses.
-« ne pas pousser grand-mère dans les orties » : ne pas exagérer.

Bibliographie

-

Notes et références

==
Sujets connexes
Acétylcholine   Agriculture biologique   Amérique centrale   Australie   Bhoutan   Billet de banque   Calcium   Carl von Linné   Chanvre cultivé   Circulation sanguine   Corse   Coumarine   Cuir chevelu   Engrais   Espèce   Fauchage   Fer   Fermentation   Feuille   Genre (biologie)   Georges Brassens   Glomérule   Glossaire botanique   Grande ortie   Herbe   Himalaya   Histamine   Inflorescence   Insecte   Iran   Italie   Japon   Lamiaceae   Lamier   Lamier jaune   Lamier pourpre   Latin   Le Mécréant (album)   Lepidoptera   Légume   Maraîchage   Mongolie   Nom vernaculaire   Nouvelle-Zélande   Ongaonga   Orange (fruit)   Ortie à pilules   Pakistan   Panicule   Paon du jour   Papier   Peau   Pellicule   Petite tortue   Pied (anatomie)   Plantain   Potassium   Protéine   Punaise   Ramie   Sardaigne   Sibérie   Silice   Soupe   Sérotonine   Tibet   Tisane   Vanesse du chardon   Vitamine C   Vulcain (animal)   Zinc  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^