Galaxie du Triangle

Infos
La galaxie du Triangle, également connue sous le nom de M33, est une galaxie spirale de type Sc II-III, située dans la constellation du Triangle. Elle fait partie du Groupe local dont elle est le troisième représentant le plus massif, après la Galaxie d'Andromède (M31) et notre Galaxie. Elle est cependant très significativement moins massive que ces deux dernières, sa masse et sa taille étant plus comparable à celles du Grand Nuage de Magellan. Elle e
Galaxie du Triangle

La galaxie du Triangle, également connue sous le nom de M33, est une galaxie spirale de type Sc II-III, située dans la constellation du Triangle. Elle fait partie du Groupe local dont elle est le troisième représentant le plus massif, après la Galaxie d'Andromède (M31) et notre Galaxie. Elle est cependant très significativement moins massive que ces deux dernières, sa masse et sa taille étant plus comparable à celles du Grand Nuage de Magellan. Elle est situé à relative proximité de la Galaxie d'Andromède, avec laquelle elle ne semble cependant pas gravitationnellement liée. Vue sous une inclinaison nettement plus grande que sa voisine M31, elle est de fait un laboratoire idéeal pour l'étude des galaxies spirales. Historiquement, elle a d'abord été cataloguée par Charles Messier en 1764, mais étant visible à l'œil nu (quoiqu'assez difficilement), elle avait probablement été vue auparavant sans être explicitement identifiée par de nombreux observateurs. Son étude astronomique remonte au moins au milieu du , puisque William Parsons, 3 comte de Rosse avait dès 1850 suggéré que sa structure présente des spirales William Parsons, dit Lord Rosse, Observations on the Nebulae, Philosophical Transactions of the Royal Society, 140, 499-514 (1850) ..

Informations générales

Découverte

Cette galaxie fut probablement découverte avant 1654 par Hodierna, disciple de Galilée, qui l'a peut-être groupée avec l'amas ouvert NGC 752. Elle fut redécouverte indépendamment le 25 août 1764 par Charles Messier qui la catalogua sous le nom de M33 dans son catalogue (le fameux Catalogue Messier. Elle fut également classifiée par William Herschel le 11 septembre 1784 sous la désignation H V.17.

Les prémisses de l'étude moderne de M33

L'étude moderne de la galaxie du Triangle a débuté au début des années 1920, avec les tentatives de mettre en évidence sa nature galactique ou extragalactique, recherche prioritaire à l'époque connue sous le nom du Grand Débat. Ce sont John Charles Duncan en 1922 et Wolf l'année suivante qui furent les premiers à apporter des éléments de réponse au sujet de M33 en y détectant pour la première fois des étoiles variables John Charles Duncan, Three Variable Stars and Suspected Nova in the Spiral Nebula M 33 Trianguli, Publications of the Astronomical Society of the Pacific, 34, 290-291 (1922) . Max Wolf, Zwei neue Veränderliche (publié conjointement avec Karl Reinmuth), Astronomische Nachrichten, 217, 475 (1923) .. C'est cependant Edwin Hubble qui rassembla le plus grand nombre de données relatives aux étoiles variables de cette galaxies en compilsant de très nombreuses données photographiques. Il put ainsi découvrir 45 étoiles variables dont 35 céphéides, et mettre en évidence l'importance cruciale qu'avait l'identification d'étoiles individuelles dans M33 pour prouver sa nature extragalactique Edwin P. Hubble, A spiral nebula as a stellar system: Messier 33, Astrophysical Journal, 63, 236-274 (1926) .. Les spécialistes s'accordent à penser que c'est avec M33 que le Grand Débat a été tranché.

Situation au sein du Groupe Local

La masse faible de M33 comparée à celle de M31, ajoutée à la proximité entre les deux galaxies fait que si de nombreuses galaxies naines sont situées dans son voisinage, aucune ne paraît gravitationnellement liée à elle. En particulier, Andromeda II, située environ deux fois plus près de M33 que de M31 semble probablement liée à cette dernière, tout comme la galaxie naine des Poissons (ou LGS 3).

Observation à l'œil nu

Cette galaxie peut-être vue à l'œil nu lorsque d'excellentes conditions d'observations sont réunies. Elle n'est cependant pas l'objet visible à l'œil nu le plus lointain car la galaxie M81, nettement plus éloignée, peut être vue dans des conditions exceptionnelles. Cependant, nombre d'observateurs aguerris n'ont jamais réussi à observer M81 à l'œil nu, aussi M33 peut être considérée comme l'objet le plus lointain visible à l'œil nu par un observateur moyen.

Mouvement propre

Récemment, les astronomes ont réussi le tour de force de mesurer le mouvement propre de M33 dans le ciel, performance difficile à réaliser du fait de l'éloignement de cet objet. Cela a été rendu possible par la présence de deux masers de vapeur d'eau présents dans M33, qui combinés à des mesures interférométriques a permis de déterminer la vitesse tangentielle de M33 à environ 185 kilomètres par seconde. Cette technique, appliquée à la galaxie d'Andromède M31 devrait permettre de reconstituer la dynamique du Groupe local et déterminer son évolution future, en particulier la question de savoir si la Voie lactée et M31 entreront en collision dans quelques milliards d'années. Herschel classa également la région HII (une nébuleuse en émission diffuse contenant de l'hydrogène ionisé) la plus large et la plus brillante de la galaxie du Triangle sous la désignation H III.150. Elle obtiendra finalement le numéro NGC 604. Cette région est située dans le coin nord-est de la galaxie et est l'une des plus grandes régions HII connues, avec un diamètre de près de 1 500 années-lumière et un spectre similaire à celui de la nébuleuse d'Orion.

Objets célestes

La galaxie du Triangle possède un grand nombre d'objets individualisés en son sein, d'autant plus aisément repérables que la galaxies est vu sous un angle très différent de celui de son disque. Près de 150 associations OB ont été mises en évidence. Le nombre de rémanents de supernova identifié est passé de 19 en 1980 à 42 en 1993 puis à 98 en 1998. Aucune supernova n'a été observée dans cette galaxie, ce qui exclut très probablement l'occurence d'un tel phénomène depuis l'ère de la photographie. Le taux estimé de supernovae dans cette galaxie varie selon les auteurs de 0, 3 à 3 par siècle, un taux de l'ordre de 0, 3 à 0, 8 étant cependant favorisé et en accord avec les observations. Plusieurs sources de rayons X ont été détectées relativement tôt dans l'histoire (récente) de l'astronomie des rayons X. La plus célèbre d'entre eux est certainement M33 X-7, une binaire X à forte masse dont l'objet compact est un trou noir dont la masse est estimée à plus de 9 masses solaires. Le taux de novae est estimé à 4, 6±0, 9 par an. Aucun trou noir supermassif n'y a été détecté, la limite supérieure sur sa masse éeventuelle étant déjà très restrictive : 2×10 masses solaires. Le noyau de M33, bien que très petit est une source X ultralumineuse dénommée M33 X-8. Avec une puissance de 10 W rayonnée dans la bande 0, 1 keV-6 keV, c'est même la source de rayons X la plus intense de toute le Groupe local. Une modulation de période égale à 106 jours a été détectée dans le flux de rayons X émis. Il est interprété comme étant la période orbitale d'un trou noir d'au moins 10 masses solaires en orbite avec une étoile massive. Herschel classa la région HII (une nébuleuse en émission diffuse contenant de l'hydrogène ionisé) la plus large et la plus brillante de la galaxie du Triangle sous la désignation H III.150. Elle obtiendra finalement le numéro NGC 604. Cette région est située dans le coin nord-est de la galaxie et est l'une des plus grandes régions HII connues, avec un diamètre de près de 1 500 années-lumière et un spectre similaire à celui de la nébuleuse d'Orion.

Voir aussi

- Groupe local
- Le Grand Débat ==
Sujets connexes
Amas ouvert   Andromeda II   Année-lumière   Années 1920   Association OB   Astrophysical Journal   Binaire X à forte masse   Catalogue Messier   Catalogue of Principal Galaxies   Charles Messier   Céphéide   Edwin Hubble   Galaxie d'Andromède   Galaxie naine   Galaxie spirale   Galileo Galilei   Giovanni Battista Hodierna   Grand Nuage de Magellan   Groupe local   Hydrogène   Inclinaison   Interférométrie   Ion   J2000.0   Kilomètre   Le Grand Débat   M103   M33 X-7   M74   M81   Maser   Masse solaire   Max Wolf   Mouvement propre   NGC 752   New General Catalogue   Nova   Nébuleuse d'Orion   Nébuleuse en émission   Objet compact   Parsec   Philosophical Transactions of the Royal Society   Publications of the Astronomical Society of the Pacific   Période orbitale   Région HII   Rémanent de supernova   Seconde (temps)   Source X ultralumineuse   Spectre électromagnétique   Supernova   Séquence de Hubble   Triangle (constellation)   Trou noir   Trou noir supermassif   Uppsala General Catalogue   Watt   William Herschel   William Parsons   Wolf  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^