Pointe du Hoc

Infos
Carte de la région Plan de la position Rangers escaladant la Pointe du Hoc Bombardement de la Pointe du Hoc. Vue depuis la pointe du Hoc Blockhaus de la pointe du Hoc Discours du président Ronald Reagan lors du 40 ème anniversaire de l'événement Lors de l'opération Overlord, au début de la bataille de Normandie, les batteries allemandes situées sur cette pointe couvraient Utah Beach à l’ouest et Omaha Beach à l’est. Le 2e bataillon de Rangers commandé par le lieutenant-colonel Jam
Pointe du Hoc

Carte de la région Plan de la position Rangers escaladant la Pointe du Hoc Bombardement de la Pointe du Hoc. Vue depuis la pointe du Hoc Blockhaus de la pointe du Hoc Discours du président Ronald Reagan lors du 40 ème anniversaire de l'événement Lors de l'opération Overlord, au début de la bataille de Normandie, les batteries allemandes situées sur cette pointe couvraient Utah Beach à l’ouest et Omaha Beach à l’est. Le 2e bataillon de Rangers commandé par le lieutenant-colonel James E. Rudder parvient à escalader la falaise et découvrit que les canons avaient été déplacés et remplacés par des pylônes en bois.

La situation

Sur le territoire de la commune de Cricqueville-en-Bessin, la plage située au pied de la falaise ne fait que 10 mètres de large et est constituée de galets. La falaise abrupte fait 25 à 30 mètres de haut. Du haut de cette falaise, 125 fantassins et 80 artilleurs allemands défendent le site.

La stratégie

L’aviation britannique et américaine devra au préalable bombarder la pointe afin de neutraliser toute résistance. À 04h30, 10 LCA ainsi que 4 DUKW seront mis à l’eau. Deux DUKW emmèneront chacun une échelle de pompier de 33 mètres de haut empruntées aux pompiers de Londres. Alors que les LCA sont équipés de lance-fusées qui enverront des cordes et des échelles de cordes au sommet de la falaise, ainsi que des échelles extensibles qui seront assemblées sur place. À 6h30, les 225 hommes de Rudder débarqueront sur la plage puis escaladeront la falaise pour détruire les canons. Les compagnies E et F débarqueront à l’Est, alors que la compagnie D débarquera à l’Ouest. Une fois la zone maîtrisée, ils tireront une fusée éclairante afin de recevoir 500 Rangers en renfort, en attendant d’être rejoints par le 116e régiment d’infanterie américain débarquant à Omaha Beach. Si à 7h aucune fusée n’est tirée, les renforts seront détournés sur Omaha Beach dans le secteur Charlie.

Le déroulement des opérations

Le bombardement naval préliminaire débuta à 5h50, tiré par le USS Texas, le USS Satterlee et le HMS Talybont. Suivi par une vague de 19 Martin B-26 Marauder de la 9e Air Force. L’opération commence par la perte du LCA 860 peu après la mise à l’eau ; dans ce bateau se trouvait le commandant de la compagnie D, le Capitaine Slater ; celui-ci rejoindra ses camarades le 9 juin. À cause du courant et de la fumée du bombardement, les barges furent déportées vers l’Est et la Pointe de la Percée à deux kilomètres à l’Est. Cette erreur de navigation entraîna un retard de quarante minutes et la perte d’un DUKW. À 07h10, les Rangers débarquent enfin. Les Allemands, grâce au retard pris sur les plans, ont eu le temps de se préparer et lancent des grenades sur la plage et parviennent à couper deux ou trois cordes, mais des hommes au pied de la falaise les arrosent avec des BAR. En 5 minutes les premiers hommes atteignent le sommet. Après 15 minutes de combat, les soldats US atteignent les bunkers, ils découvrirent que les canons avaient été déplacés et remplacés par des pylônes en bois. À 8h00, la route côtière était contrôlée par les Rangers. Vers 9h00, une patrouille découvrit les pièces d’artillerie sans aucune défense et les détruisit.

Isolés

Les renforts ayant été détournés sur Omaha Beach, les hommes de Rudder se retrouvèrent isolés. Les snipers allemands compliquèrent sérieusement les choses. Dans l’après midi, Rudder envoya un message Located Pointe-du-Hoc — mission accomplished — need ammunition and reinforcement — many casualties auquel il obtient en réponse No reinforcements available — all rangers have landed. Les seuls renforts que reçut Rudder furent trois paras de la 101e ayant atterri loin de leur point de chute et ayant rallié les Rangers à travers les lignes allemandes. Enfin vers 21h00, 23 hommes vinrent renforcer les fragiles lignes de défense. Puis le lendemain, 20 autres hommes du 5e bataillon de Rangers furent amenés de Omaha Beach. La situation des Rangers était critique et ils subirent de nombreuses attaques dans la nuit de la part d'une compagnie du 914. IR de la 352.Infanterie-Division. Vers 3h00, la compagnie D qui couvrait le flanc ouest fut submergée, 20 Rangers sous les ordres du Sergent Petty restèrent en arrière afin de permettre à 50 de leurs camarades de se replier et furent fait prisonniers. Au matin du 7 juin, seuls 90 hommes étaient encore en état de combattre. Le 7 juin dans l’après midi, une force de secours constituée d’éléments du 5e bataillon de Rangers, du 116e d’infanterie et des chars du 743e bataillon arrivèrent enfin. Ce n’est que le 8 juin au matin que les soldats américains repoussèrent les Allemands et prirent le village de Saint-Pierre-du-Mont. Le soir, les hommes de Rudder purent enfin goûter à un peu de repos bien mérité.

Le bilan

Sur les 225 Rangers qui débarquèrent ce jour là, 80 (en comptant les hommes du LCA 860) furent tués. Rudder lui même fut blessé par deux fois durant cette terrible journée. On peut encore aujourd’hui voir le paysage lunaire que découvrirent les hommes du 2ème bataillon de Rangers, et on peut se demander comment des hommes ont pu survivre à un tel bombardement et comment d’autres ont pu oser les attaquer. En janvier 1979, la France reconnaissante a légué la Pointe du Hoc aux États-Unis et on peut y voir flotter la bannière étoilée. ==
Sujets connexes
Bataille de Normandie   Bombardement   Cricqueville-en-Bessin   DUKW   Martin B-26 Marauder   Omaha Beach   Ronald Reagan   Saint-Pierre-du-Mont (Calvados)   Utah Beach  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^