Renault 4

Infos
La Renault 4, fut une petite voiture populaire de grande diffusion, de conception simple et pratique. Ce fut aussi la première traction de la marque Renault sur une voiture particulière après l'avoir déjà adopté sur l'Estafette en 1958. La voiture était la réponse de Renault à la Citroën 2CV de 1948. Renault, pouvant passer en revue les avantages et les inconvénients de la 2CV conçut et fournit un véhicule plus grand et plus urbain. Une déclinaison économique, l
Renault 4

La Renault 4, fut une petite voiture populaire de grande diffusion, de conception simple et pratique. Ce fut aussi la première traction de la marque Renault sur une voiture particulière après l'avoir déjà adopté sur l'Estafette en 1958. La voiture était la réponse de Renault à la Citroën 2CV de 1948. Renault, pouvant passer en revue les avantages et les inconvénients de la 2CV conçut et fournit un véhicule plus grand et plus urbain. Une déclinaison économique, la Renault 3 fut produite de 1961 à 1963 avec le petit moteur 603 cm³ « sous-alésé » dérivé du moteur de la 4CV. Elle reste aujourd'hui comme la voiture française la plus vendue, avec 8 millions d'exemplaires sortis entre 1961 et 1994. Les dernières versions qui sortirent furent les Savane et les Clan, équipées de feux de recul.

Caractéristiques de base

Renault 4 (Croatie) Il s'agit d'une conduite intérieure à 4 places et 5 portes ou 2 places et 3 portes (dont un hayon arrière relevable) à moteur avant à 4 cylindres. Le levier de vitesses est au tableau de bord. Les vitres latérales sont en deux parties, s'ouvrant par coulissement horizontal. Sa suspension avec barres de torsion est telle que l'empattement gauche est différent de l'empattement droit : cette caractéristique n'entâchant pas la tenue de route, elle sera reprise sur la R16 et la R5.

Versions

Plein-Air La R4 de Renault, dans sa version de base, comportait une sorte de strapontin suspendu, de même type que la 2CV. Son démarreur, durant les deux premières années de sa sortie, était manuel. Le système devenu moins archaïque resta cependant encore sur la voiture, pour les temps froids, jusqu'à l'ajout d'un starter de série vers 1968, où la voiture subit un premier restylage (face avant, feux arrières). La R4 comportait à ses débuts une déclinaison dite R4 Luxe, qui deviendra la fameuse 4L, avec entre autres équipements supplémentaires le deuxième rétroviseur extérieur, qui permettait de charger la voiture jusqu'à masquer la lunette arrière. En effet, deux rétroviseurs étant obligatoires, on pouvait se passer du rétroviseur intérieur. Par la suite c'est uniquement ce modèle qui sera fabriqué. Les 4 premiers moteurs (603 (alésage : 49 mm, course : 80), 747, 782 et 845 cm³) sont à 3 paliers (type Billancourt). Les 2 derniers (956 et 1 108 cm³) sont à 5 paliers (type Cléon). La boîte de vitesses passe de 3 à 4 rapports au restylage de 1967. Elle fut déclinée en deux carrosseries fourgonnette, F4 et F6, ancêtres de la Renault Express et de l'actuelle Renault Kangoo, qui connurent un grand succès auprès des PME, des artisans, des gendarmeries, mais surtout auprès des PTT, contrats qui lui donnèrent une très grande notoriété. Des carrossiers ayant commencé à la présenter en version cabriolet, Renault décida de passer un contrat auprès de l'un d'eux pour la production en petite série de la Rodéo, véritable voiture de plage, afin de concurrencer la Citroën Méhari. Ce fut un demi-échec. Autre version plus musclée, la R4 Rallyraid de 1978, qui traversa l'Afrique de bout en bout, avait un moteur renforcé de plus d'un litre de cylindrée. La 4L des frères Marreaux termina d'ailleurs à la 3ème place du Paris-Dakar 1980. Certaines R4 de compétition - qui n'avaient plus de R4 que le nom - pour la course de côte notamment, furent même équipées de moteur à turbocompresseur. Quelques Rodéos, en 1990, sont repassées par des préparateurs, et malgré leur réputation de manque de fiabilité et leur peu d'attraits, certaines ont été encore modifiées - châssis raccourcis, pneus 15" 165-145, etc. - afin d'en faire « de véritables petites grimpeuses de dunes ». L'emplacement arrière de la plaque d'immatriculation était d'abord de forme carrée, suite aux nouvelles normes européennes il devint rectangulaire. La Renault 5 première génération lui emprunta sa suspension à barres de torsion et ses moteurs faibles mais endurants. Précision d'alésage des moteurs :
- 603 cm³ : 49 x 80
- 747 cm³ : 54, 5 x 80
- 782 cm³ : 55 x 80
- 845 cm³ : 58 x 80
- 956 cm³ : 65 x 72
- 1108 cm³ : 70 x 72 Il y eut plusieurs versions : L, TL et GTL, ainsi que des séries spéciales telles que « Savane », « Clan » et « Sixties ».

4L Trophy

La « 4L » participe depuis 1997 au rallye humanitaire 4L Trophy : ouvert aux étudiants, et uniquement en Renault 4, ce raid est avant tout une course d'orientation à travers le Maroc avec un but humanitaire.

Voir aussi

250px ===
Sujets connexes
Afrique   Alésage   Automobile   Barre de torsion   Boîte de vitesses   Citroën 2CV   Citroën Méhari   Cléon   Croatie   Empattement (véhicule)   France   Hayon   Postes, télégraphes et téléphones (France)   Rallye Dakar   Renault (Groupe)   Renault 16   Renault 3   Renault 4CV   Renault 5   Renault 6   Renault 7   Renault Estafette   Renault Express   Renault Kangoo   Renault Rodéo   Suspension de véhicule   Traction   Turbocompresseur  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^