Morphologie de l'adverbe

Infos
En grammaire, d'un point de vue morphologique, l'adverbe est une catégorie normalement invariable pouvant être constituée d'un seul mot (maintenant), ou de plusieurs (tout de suite) : dans ce cas, on parle de locution adverbiale. :Pour ce qui concerne la syntaxe de l'adverbe, consulter cet article.
Morphologie de l'adverbe

En grammaire, d'un point de vue morphologique, l'adverbe est une catégorie normalement invariable pouvant être constituée d'un seul mot (maintenant), ou de plusieurs (tout de suite) : dans ce cas, on parle de locution adverbiale. :Pour ce qui concerne la syntaxe de l'adverbe, consulter cet article.

Principales sous-catégories d'adverbes

Traditionnellement, les adverbes sont répartis en trois grandes sous-catégories : celle concernant le lieu et le temps ; celle concernant la manière, la quantité, l'affirmation, le doute ou la négation ; celle concernant la relation logique. À ces trois groupes il conviendra d'ajouter les adverbes de liaison, les adverbes employés comme mots interrogatifs ou exclamatifs, enfin, les adverbes modaux. Notons au préalable que certains adverbes peuvent appartenir à plusieurs sous-catégories différentes.

Adverbes de lieu

Ce type d'adverbe apporte une indication de lieu au mot dont il est le satellite.
-Ailleurs, alentour, après, arrière, autour, avant, dedans, dehors, derrière, dessous, devant, ici, là, loin, où, partout, près, y, etc"

Adverbes de temps

Ce type d'adverbe apporte une indication de temps (durée ou chronologie) au mot dont il est le satellite.
-
Alors, après, aujourd'hui, auparavant, aussitôt, autrefois, avant, bientôt, cependant, déjà, demain, depuis, désormais, enfin, ensuite, hier, jadis, jamais, maintenant, parfois, puis, quand, quelquefois, soudain, souvent, sur ces entrefaites, toujours, tard, tôt, tout à coup, tout de suite, etc."

Adverbes de manière

Ce type d'adverbe apporte une indication de manière au mot dont il est le satellite.
-À bras-le-corps, à califourchon, à la légère, à la va-comme-je-te-pousse, à la va-vite, à l'aveuglette, à loisir, à nouveau, à tire-d'aile, à tire-larigot, à tort, à tue-tête, admirablement, ainsi, aussi, bel et bien, bien, bon marché, comme, comment, d'arrache-pied, de guingois, debout, également, ensemble, exprès, mal, mieux, n'importe comment, pis, plutôt, plutôt, pour de bon, presque, tant bien que mal, vite, volontiers, etc. À cette série, il convient d'ajouter la plupart des adverbes terminés en -ment.

Adverbes d'affirmation

Ce type d'adverbe apporte une indication d'affirmation (ou de doute) au mot dont il est le satellite.
-
Assurément, certainement, certes, oui, peut-être, précisément, probablement, sans doute, volontiers, vraiment, etc. :À l'heure actuelle, l'adverbe « oui » est plutôt employé comme une interjection.

Adverbes de négation

Ce type d'adverbe apporte une indication de négation au mot dont il est le satellite. Un adverbe de négation forme le plus souvent une locution adverbiale :
-Ne guère, ne jamais, ne pas, ne plus, ne point, ne rien, non, etc.

Adverbes de quantité

Ce type d'adverbe (appelé également adverbe de degré) apporte une indication de quantité au mot dont il est le satellite. Il est utilisé dans le domaine des comparatifs et des superlatifs.
-
Ainsi, assez, aussi, autant, beaucoup, combien, davantage, encore, environ, fort, guère, même, moins, peu, plus, plusieurs, presque, quelque, si, tant ; tellement, tout, très, trop, un peu, etc. L'adverbe de quantité peut se combiner avec la préposition « de » pour former un quantificateur : :Beaucoup de bruit pour rien. ::Le quantificateur (ou locution déterminative) formé de l'adverbe « beaucoup » et de la préposition « de », actualise le nom « bruit ».

Adverbes de relation logique

Les adverbes de relation logique expriment l'opposition, la concession, la cause ou la conséquence.
-
Aussi, cependant, donc, en revanche, encore, même, par ailleurs, par conséquent, par suite, pourtant, quand même, seulement, tout de même, toutefois, etc.

Adverbes de liaison

Les adverbes de liaison (parfois appelés connecteurs, ou encore, adverbes de phrases) sont des adverbes (souvent, des adverbes de relation logique) qui ne modifient plus exactement un verbe, mais toute une proposition, voire toute une phrase. Ils ont pour rôle d'introduire celles-ci au même titre qu'une conjonction de coordination (dans de tels emplois, ces adverbes deviennent donc des mots-outils). Cette catégorie se confond partiellement avec la catégorie précédente.
-Ainsi, alors, aussi, certes, donc, en effet, ensuite, enfin, pourtant, puis, tantôt, par contre, etc. :Il mangea une pomme, puis alla immédiatement se coucher.

Adverbes interrogatifs et exclamatifs

Ce sont des adverbes de quantité, de manière, de lieu, de cause, de temps… utilisés dans des phrases (ou des propositions) interrogatives ou exclamatives, directes ou indirectes. À l'instar des précédents, ils perdent leur qualité de mot lexicaux pour devenir de véritables mots-outils.
-Combien, combien de, comme, comment, pourquoi, quand. :Comment est-il allé à Paris ? / J'aimerais savoir comment il est allé à Paris.

Adverbes modaux

Les adverbes modaux (ou adverbes modalisateurs) ont pour particularité, non pas de se rapporter à un noyau de la phrase, mais de nous informer sur les émotions de l'énonciateur, du locuteur : ils indiquent l'attitude, la position de l'énonciateur par rapport à son propre discours. On considère que de tels adverbes commentent plus l'énonciation que l'énoncé.
-Hélas, heureusement, malheureusement, par bonheur, etc. :Hier, j'ai capturé un faisan vivant. Je comptais le manger aujourd'hui. Or, cette nuit, il s'est malheureusement échappé du poulailler où je l'avais mis. ::On peut considérer que d'un point de vue strictement syntaxique, l'adverbe malheureusement complète le verbe est échappé, mais, d'un point de vue sémantique, il est difficilement concevable que le faisan en question ait pu être « malheureux » d'échapper ainsi à la casserole ! On considérera donc que l'énonciateur applique cet adverbe à lui-même.
- De tels adverbes constituent des modalisateurs du discours. Étant situés sur un autre plan que l'énoncé qui les englobe, ils sont fréquemment autonomes par rapport à la syntaxe, et se rapprochent ainsi des interjections ou des incises.

Formation des adverbes terminés en -ment

De très nombreux adverbes terminés en « -ment » (adverbes de manière, pour la plupart), sont dérivés d'un adjectif (qualificatif le plus souvent) : :
Admirable - admirablement / aisé - aisément / docile - docilement / éperdu - éperdument / gentil - gentiment / hardi - hardiment / premier - premièrement / profond - profondément…
- Toutefois, ce procédé ne fonctionne pas avec n'importe quel adjectif. Les adjectifs suivants, par exemple, ne possèdent pas leurs correspondants adverbiaux : :Acharné / blanc / content / fâché / mobile / tremblant / vexé, etc.

Adverbes terminés en « -ement »

Les adverbes de manière terminés en « -ment » sont souvent dérivés de l'adjectif qualificatif au féminin :
-
Beau - belle - bellement
-Certain - certaine - certainement
-
Égal - égale - également
-Lent - lente - lentement
-
Parfait - parfaite - parfaitement
-Petit - petite - petitement
-
Tel - telle - tellement
-Vif - vive - vivement…

Adverbes terminés en « -ément »

Certaines adverbes présentent la terminaison « -ément » au lieu de « -ement » (il s'agit souvent d'adverbes dérivés d'adjectifs invariables au féminin) :
-
Aveugle - aveuglément
-Conforme - conformément
-
Énorme - énormément
-Immense - immensément :Mais : :
-
Précis - précise - précisément :
-Profond - profonde - profondément…

Adverbes terminés en « -ment »

Lorsque l'adjectif est terminé au masculin par « -ai », « », « -i » ou « -u », le suffixe « -ment » est ajouté à cette forme :
-
Aisé - aisément
-Éperdu - éperdument
-
Poli - poliment
-Vrai - vraiment… :Quelques exceptions : :
-
Assidu - assidue - assidûment (ou assidument) :
-Gai - gaiement (ou gaîment, ou gaiment) :
-
Gentil - gentille - gentiment :
-Goulu - goulue - goulûment (ou goulument) :
-
Indu - indue - indûment (ou indument)…

Adverbes terminés en « -amment »

Le suffixe s'écrit « -amment » lorsque ces adverbes sont dérivés d'un adjectif terminé par « -ant » (il s'agit souvent d'un adjectif verbal) :
-Brillant - brillamment
-
Courant - couramment
-Méchant - méchamment
-
Puissant - puissamment
-Suffisant - suffisamment…

Adverbes terminés en « -emment »

Le suffixe s'écrit « -emment » lorsque ces adverbes sont dérivés d'un adjectif terminé par « -ent » :
-
Évident - évidemment
-Insolent - insolemment
-
Négligent - négligemment
-Prudent - prudemment
-
Violent - violemment… :Quelques exceptions : :
-Lent - lente - lentement :
-
Présent - présente - présentement…

Cas particulier des adverbes variables

On sait qu'un adverbe est invariable par nature. Cependant, un nombre restreint d'adverbes peuvent subir certaines modifications morphologiques. C'est surtout le cas de l'adverbe « tout » (dans le sens de tout à fait, ou d'entièrement). Ce type exception s'explique uniquement pour des raisons euphoniques.
- C'est ainsi que, placé devant un adjectif féminin (singulier ou pluriel) commençant par une consonne ou un « h » aspiré, l'adverbe « tout » devient « toute » (au singulier) et « toutes » (au pluriel). :Il est tout petit. Ils sont tout petits. :Elle est toute petite. Elles sont toutes petites.
- Placé devant un adjectif commençant par une voyelle ou un « h » muet, ce même adverbe reste invariable, quel que soit le genre ou le nombre de l'adjectif qu'il modifie. :Elle est tout heureuse d'aller à l'école. Elles sont tout émues d'aller à l'école.
- Il conviendra donc de ne pas confondre cet adverbe avec le pronom indéfini de même forme : :
Elles sont toutes petites. ::Si « toutes » est adverbe, la phrase signifie : « Elles sont tout à fait petites ». Si au contraire « toutes » est pronom indéfini, la phrase signifie alors : « Toutes sont petites ».
- À l'instar de « tout », d'autres adverbes peuvent s'accorder pour les mêmes raisons (et aussi parce que leur origine adjectivale est fortement ressentie). C'est notamment le cas des adverbes : droit, premier, dernier, large, frais, grand, etc. (avec de nombreuses hésitations dans l'application de la règle : doit-il y avoir accord ou pas ? ) : :Des fleurs fraîches cueillies / Des fleurs fraiches cueillies. ::Pour « des fleurs fraîchement cueillies » / « des fleurs fraichement cueillies » . :Des portes grandes ouvertes. ::Pour « des portes tout à fait ouvertes ». :Couper les cheveux court / Couper les cheveux courts. :- Julie, tiens-toi droit ! / - Julie, tiens-toi droite ! :Des enfants mort-nés // les enfants premiers-nés / les enfants derniers-nés :Des fenêtres large ouvertes / Des fenêtres larges ouvertes :''Des nouveau-nés / Des nouveaux-nés, etc.

Sujets connexes

- Syntaxe de l'adverbe
- Généralités sur l'adverbe
- Mot
- Syntaxe
- Nature (grammaire)
- Syntagme
- Fonction syntaxique
- Analyse morphosyntaxique
- Représentation (grammaire)
- Énonciation
- Liste des notions utilisées en linguistique Adverbe catégorie:Partie du discours
Sujets connexes
Adjectif   Adverbe   Analyse morphosyntaxique   Conjonction de coordination   Discours   Déterminant (grammaire)   Euphonie   Fonction syntaxique   Grammaire   Interjection   Liste des notions utilisées en linguistique   Morphologie (linguistique)   Mot   Mot-outil   Mot composé   Nature (grammaire)   Phrase   Pronom indéfini   Proposition (grammaire)   Quantificateur   Représentation (grammaire)   Syntagme   Syntaxe   Syntaxe de l'adverbe   Sémantique  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^