Meknès

Infos
thumb Medersa Bou Inania de Meknès Meknès (tifinagh: , arabe: Maknâs, Marocain :M'knâs, hébreu: מקנס, מקנאס) est une ville du Maroc qui tire son nom du berbère Meknassa du nom de la tribu fondatrice de la ville. Elle est le chef-lieu de la région administrative de Meknès-Tafilalet, au centre du pays. La ville est située à 120 km à l'est de Rabat et à 60 km à l'ouest de Fès. C'est l'une des quatre villes impériales du Maroc. Elle fu
Meknès

thumb Medersa Bou Inania de Meknès Meknès (tifinagh: , arabe: Maknâs, Marocain :M'knâs, hébreu: מקנס, מקנאס) est une ville du Maroc qui tire son nom du berbère Meknassa du nom de la tribu fondatrice de la ville. Elle est le chef-lieu de la région administrative de Meknès-Tafilalet, au centre du pays. La ville est située à 120 km à l'est de Rabat et à 60 km à l'ouest de Fès. C'est l'une des quatre villes impériales du Maroc. Elle fut la capitale du Maroc durant le règne de Moulay Ismaïl. plus de photos sur

Géographie et démographie

Meknès est située à une altitude de 500 m environ, sur le plateau de Saïs, entre le moyen-Atlas au sud et les collines pré-rifaines au nord. La ville est traversée par oued Boufekrane, qui sépare la médina (ville ancienne) de la ville nouvelle (dite "Hamria"). La population de la ville de Meknès est estimée actuellement à 950 000 habitants. Meknès est la 4 ville impériale du Maroc. Les jeunes de moins de 25 ans représentent 60% de la population. La langue officielle est l’arabe. La majorité de la population des villages et villes avoisinants est d'origine berbère, qui pratique notamment l'agriculture, l'élevage et le commerce. right Les secteurs du tourisme, de l'artisanat et du commerce sont le noyau de l'économie locale. La ville accueille chaque année le Salon International de l'Agriculture. sur le site historique hri swani pres du bassin d'Agdal

Climat

La ville de Meknès est un sous étage méditerranéen, subissant les influences continentales pendant les saisons d’été et d’hiver. Cependant la diversité géographique de la région fait que chacune de ses zones naturelles présente des nuances climatiques particulières. Le régime thermique de Meknès est marqué par l’éloignement des côtes, d’où une importante amplitude thermique extrême atteignant 25, 4°. La température du mois le plus chaud varie entre 18° et 36°, et celle du mois le plus froid varie entre 2° et 7°. Généralement, les températures varient de la manière suivante : - De janvier en avril : La hausse mensuelle de la température est progressive et régulière. Elle est de l’ordre de 1° à 2°/ mois. - D’avril en août : Une hausse mensuelle est de l’ordre de 3° à 5°. La température maximale moyenne mensuelle est atteinte au mois août, soit 35, 6°. - D’août à décembre : une baisse de l’ordre de 2° à 5° par mois. La répartition des pluies au cours de l’année se caractérise par de fortes pluies en automne, une très légère baisse en hiver avec un maximum relatif au début du printemps. - L’été étant généralement sec. La période de pluie la plus importante s’étale d’octobre en mai, avec 9 à 14 jours de pluie par mois. - La moyenne annuelle de pluie est estimée 84 jours. - La pluviométrie moyenne dans la banlieue de Meknès atteint 576 mm/an. Source: La monographie de la DPA de Meknès

Histoire

L'histoire de Meknès semble remonter à la création d'une bourgade rurale non fortifiée au . L'installation au d'une tribu berbère, les Meknassa, qui établissent leur campement au nord de l'oued Boufekrane, donne son nom à la ville. Les Almoravides en font un site militaire au . Les Almohades détruisirent la cité, coupable de résistance, pour en construire une plus grande et plus charmante avec des mosquées et puissantes fortifications. Lorsqu'ils s'en emparèrent, les Mérinides construisirent des médersas, des casbahs et des mosquées au début du . Sous les Wattassides, elle constituait une ville prospère. Au , Meknès est devenue la capitale administrative du Maroc, sous le règne de Moulay Ismail le sultan alaouite, qui a fait la gloire de la ville. Il construisait des édifices, des jardins, des portes monumentales, des remparts; des gigantesques murailles d'une longueur qui dépassent les 40 kilomètres, et de nombreuses mosquées ayant de beaux minarets. Pour cette raison, la ville de Meknès est appelée : "La ville aux cent minarets". Pendant la présence française au Maroc (1912-1956), la ville de Meknès portait d'autres surnoms : "Versailles du Maroc", "le petit Paris" ce qui prouve la gloire de cette belle ville.

Monuments et centres d'intérêt

Sites touristiques à caractère religieux

-Mausolée Moulay Ismaïl : édifié par Ahmed Eddahbi, ouvert au non musulmans. Abrite le tombeau de Moulay Ismaïl
-
Mosquée Néjjarine : mosquée du . Elle est située au centre de la médina
-
La grande mosquée : Fondée au par les Almoravides. Elle compte 11 portes et 143 arcades
-
Mosquée Jamaï Roua: Construite en 1790 par Sidi Mohamed ben Abdellah
-
Mausolée Cheikh El kamel: Édifié par Sidi Mohamed ben Abdellah, Il abrite le tombeau d’El hadi Benaïssa, fondateur de la confrérie "Aïssaoua"

Musées et Medersas

-Musée Dar Jamaï : lieu qui témoigne la haute bourgeoisie marocaine. À la fin du . l est aménagé en musée d’arts marocains et ethnographiques depuis 1926.
-Medersa Bouanania: Institution théologie, fondée par le sultan Abou Hassan Marini (1331 – 1351). Elle comporte un patio et un étage contenant 26 chambres de TOLBAS (étudiants)
-Medersa Filalia : édifice historique à caractère éducatif et religieux. Édifié en 1789 par Moulay Ismaïl.

Monuments historiques

-Koubat Al Khayatine (salle des ambassadeurs) : pavillon au sein duquel le sultan Moulay Ismaïl recevait les ambassadeurs et les émissaires étrangers
-
Bab Lakhmis: grande porte richement décorée du .
-
Bab Berdaïne: porte majestueuse édifiée par Moulay Ismaïl au .
-
Fandouk El Hanna : complexe culturel. Propriété des Habous.
-
Ksar Mansour : Palais et grenier. Domaine public.
-
Le Haras : Créé en 1914 en tant qu’établissement de remonte militaire. En 1947, il devient un centre d’élevage chevalin.
-
Grenier et écuries : gigantesque ensemble architectural édifié par Moulay Ismaïl. Il est réservé au stockage des vivres.
-
Bassin Agdal : grand bassin d’accumulation d’eau de 319m de long et 149m de large. Sa profondeur dépasse les 2m. Il est édifié par Moulay Ismaïl pour irriguer les jardins de Meknès et constitue une réserve d’eau pour la médina.
-
Prison de CARA : La prison (Silo souterrain) porte le nom de CARA : architecte, prisonnier portugais.

Les monuments historiques les plus célèbres

-
Le palais Dar El Makhzen: Situé dans la commune urbaine El Mechouar Stinia. Il est longé par un couloir de 2 km formé de deux impressionnantes murailles. C’était le palais officiel de Moulay Ismaïl.
-
Bab Mansour: Est l’une des plus belles œuvres de Moulay Ismaïl. Achevée en 1732. Les proportions de cette porte sont majestueuses. Par son arche, vous arrivez aux somptueuses constructions de la ville impériale. La porte Bab Mansour est la plus imposante du Maroc voire de l’Afrique du Nord.
-
Jardin Lahboul: Situé en Médina dans la commune urbaine Al ismaïlia. Il contient un zoo et un théâtre en plein air. Le jardin pourrait être exploité en matière d’animation et de loisir.
-
Golf Royal: Fait partie de la commune urbaine El Mechouar Stinia. Il est aménagé en parcours de Golf en 1971. Il est situé dans l’enceinte des murailles de Moulay Ismaïl… Il comprend neuf (9) trous. C’est l’unique golf au monde qui se ferme à clé. Le sport peut être pratiqué en nocturne. Source d’information : La monographie touristique de ’’ Meknès Tafilalet ’’ (DRTM/2001) À proximité de la ville se trouvent les ruines de Volubilis, principale cité de l'ouest de la province romaine de Maurétanie Tingitane.

Cinémas

- Cinéma Caméra, à Hamria
- Cinéma ABC, à Hamria
- Cinéma Dawliz, à Hamria
- Cinéma Rif, à Mellah
- Cinéma Atlas, à Rwamzine
- Cinéma Apolo, à Rwamzine

Les quartiers principaux de la ville

Carte de la médina de Meknès
- Elkasba
- Riad
- la medina
- Sidi bouzekri
- Zitoune
- Roua
- Touargua
- Sbata (saramito)
- Bni-Mhmmed
- Agdal
- Toulal
- Al-Mansour
- Ennasre
- Marjane
- Kamilia
- Rouamzine
- Berrima
- Zerhounia
- Hay al Salam
- Wjeh Arouss
- Hamria
- Borj Moulay Omar (les anciens combattants)
- La-Hacienda
- El-bassatine
- wislane
- plaisance
- mansour
- belle vue
- sidi said

Écoles et établissements d'enseignement supérieur

La ville de Meknès abrite plusieurs écoles et établissements d'enseignement supérieur :
- Université Moulay-Ismaïl
- Faculté des sciences (quartier Zitoune)
- Faculté des lettres et sciences humaines (quartier Zitoune)
- Faculté des sciences juridiques économiques et sociales (quartier Toulal)
- L’École nationale supérieure d'Arts et Métiers (ENSAM), quartier Morjane
- École Supérieur de Technologie de Meknes E.S.T.M, quartier Morjane
- École Nationale d´Agriculture de Meknes
- Académie royale militaire
- Institut de formation des techniciens en architecture et urbanisme IFTAU.

-Institut des techniciens spécialisés en génie rural et topographie
- Classes préparatoires aux grandes écoles d'ingénierie au lycée Omar Ibnou Al Khattab
- Brevet de technicien supérieur au lycee moulay ismail

Jumelages

L'accord de jumelage, signé en 2005 entre les deux agglomérations de Meknès et Nîmes, est sur la bonne voie:''' En visite à Meknès du 9 au 12 décembre 2006 à la tête d'une importante délégation de la Mairie de Nîmes, M. Fournier a rappelé que l'accord de jumelage, signé en 2005 entre les deux agglomérations, est sur la bonne voie, faisant état de la mise en place d'un ensemble de programmes de partenariat dans les secteurs de l'agriculture. Mettant en avant la beauté architecturale de la cité ismaïlienne, le maire de Nîmes a salué les efforts déployés pour l'aménagement des espaces verts, la restauration et la restructuration des bâtisses et des monuments historiques. Il a, de même, mis l'accent sur l'importance du patrimoine historique de Nîmes et de Meknès et des projets en cours de réalisation entre les deux parties, notamment celui relatif à l'informatisation de l'administration communale locale, préconisant la consolidation de la coopération avec la Mairie de Nîmes pour tirer profit de son savoir-faire et de son expertise en matière des sciences d'information et de communication. (Source: MAP)
- , depuis 2005 ==
Sujets connexes
Almohades   Almoravides   Arabe   Atlas (massif)   Fès   Hébreu   Maroc   Marocain   Maurétanie   Maurétanie Tingitane   Meknès-Tafilalet   Mérinides   Nîmes   Oued   Province romaine   Rabat   Rif   Université Moulay-Ismaïl   Villes impériales du Maroc   Volubilis (ville)   Wattassides  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^